Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 00:56
   Ainsi donc, Zorro est arrivé !... Après la Corse et N'Djamena ...et sur la route de New-York, Nicolas Sarkozy va à la pêche... Certains contempteurs diront qu'il est allé à la pêche ...aux voix, ce qui est douteux ...Et des thuriféraires penseront qu'il s'est rendu à la pêche ...aux coups, ce qui est plus vraisemblable... Car les marins-pêcheurs, qui pratiquent un métier réellement pénible - sans horaires définis et par tous les temps - n'ont pas la réputation d'être des "tendres", et des exemples anciens de violences - comme l'incendie du Parlement à Rennes le 5 février 1994 - témoignent d'un syndicalisme parfois brutal ...On peut donc affirmer - sans parti-pris - que Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de courage, comme il l'a déjà montré plusieurs fois depuis la prise des otages à Neuilly le 13 mai 1993, qui l'a fait connaître après son élection comme Maire ...D'ailleurs les pêcheurs l'ont eux-mêmes reconnu, à en juger par le témoignage rapporté par le Figaro-Economie du 7 novembre 2007 : "La 1ère visite d'un Président de la République restera un évènement pour la corporation... J'étais estomaqué  - s'exclame M.C., patron du Bastenague - le Président a eu un vrai courage, presque physique, de venir ainsi à la rencontre des grèvistes"... Et Nicolas Sarkozy de préciser : "C'est la 1ère fois qu'un Président vient... et je suis venu parce que je ne veux pas que la pêche meure"... Fermez le ban !...

   En la circonstance, Nicolas Sarkozy a eu d'autant plus de mérite qu'il est pour ce problème de la pêche dans une situation inconfortable, voire impossible ... En effet, il ne peut pas utiliser l'arme facile de ses prédécesseurs consistant à diminuer la taxation du fuel, puisque celui-ci est déjà  ...détaxé depuis les précédentes "colères"... Et il ne peut pas davantage, à lui seul, agir sur les cours du pétrole qui, dorénavant, échappent même aux pays producteurs et résultent de de la spéculation "vénéneuse" de "raiders", surtout américains, qui jouent avec les réserves des "fonds de pension" sur la tension actuelle entre production et consommation, et prennent prétexte du moindre incident - conflit à la frontière Irak/Turquie ou simple éternuement de Bush ! - pour faire monter les cours et prendre leur bénéfice, avec la complicité passive des compagnies pétrolières dont on apprendra bientôt les nouveaux "profits historiques"... Il n'est d'ailleurs pas impossible que Nicolas Sarkozy soit allé voir Bush non seulement pour célébrer l'amitié franco-américaine mais aussi pour aller à la pêche aux ...cours, car la hausse des prix pétroliers en arrivent à incommoder l'américain moyen, grand utilisateur de l'automobile...

   Dans l'immédiat, Nicolas Sarkozy n'en est pas moins réduit aux "expédients" : exonération des charges sociales - patronales et salariales - pendant 6 mois (soit 42 millions d'euros) éventuellement renouvelables ... Intégration d'une contribution du fuel dans le prix du poisson (à préciser, mais devant équivaloir à une réduction du prix du fuel de 52 cents à 30)... Qui va payer ?... Dans le 1er cas, le contribuable ...et, dans le second, le consommateur... c'est-à-dire en fait le même Français moyen, qui, une fois de plus, est le "dindon de la farce" ou son "turbot" (avec un "t")... Il est vrai qu'il y a une 3ème mesure qui met en cause les marins-pêcheurs eux-mêmes : un plan d'aide pour la substitution de moteurs moins "gourmands" aux anciens ...autrement dit, un encouragement à entreprendre une modernisation de la flotte de pêche, au lieu de faire comme naguère des plans d'aide  ...à la destruction de chalutiers, passés de 630.000 en 1990 à 590.000 en 2003, la consommation des Français ne comportant plus désormais que 15 % de pêche ...française... Enfin on va encourager à aller à la ...pêche !

   Tant mieux, si les marins-pêcheurs peuvent retourner plus nombreux à la pêche ... et lutter à armes plus égales avec leurs collègues Espagnols ou  Norvégiens, dont l'activité est beaucoup plus florissante... Mais ils ne devront pas se contenter d'être "aidés", grâce à la contribution de l'ensemble des Français ...il faudra aussi qu'ils balaient devant leurs portes, ou plutôt devant leurs bateaux :
   - D'abord, il ne doivent pas prendre "les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages" et faire trop de "misérabilisme" auprès des Français ...Certes, il y a des pêcheurs en difficulté, notamment parmi les jeunes, dont les témoins disent qu'ils étaient justement les plus nombreux à manifester... Mais il y a aussi une majorité de familles de pêcheurs qui vivent très correctement, non seulement du produit - même inégal - de la pêche, mais d'autres ressources, notamment le rapport - plus régulier - de la location de leur maison aux touristes pendant la "belle saison"... Chacun peut voir, partout sur la côte bretonne, des petites maisons pimpantes - blanches aux volets bleus - qui ne traduisent pas la pauvreté...
   - Ensuite, les patrons-pêcheurs doivent renoncer à leur individualisme... qui est d'ailleurs apparu dans le manque de solidarité de l'ensemble de la profession, qui est restée muette par exemple à Boulogne ou à Marseille... Comme l'écrit l'éditorialiste du journal Ouest-France du 6 novembre 2007 ..."une meilleure organisation, un peu de rationalisation, un minimum d'anticipation et de volontarisme collectifs ne nuiraient pas à la crédibilité du secteur" ...Ainsi les marins-pêcheurs pourraient assurer le fonctionnement d'un "fonds de compensation" permettant de faire face aux aléas de leur profession... et, en se regroupant,  ils seraient mieux armés pour se défendre, en particulier vis-àvis des distributeurs...
   Et ceci pour le plus grand bien - du moins, on peut l'espérer - du Français moyen, toujours à la pêche aux ...économies !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques Heurtault 11/11/2007 09:16

J'ai récemment titré un de mes articles : "Sarko au Medef. Bientôt à la Cgt?" . Ca n'a pas loupé! L'un des "patrons" de pêche du Guilvinec (je dis bien patron, employeur) est affilié à la ...Cgt! J'ai lu ça dans Le Monde ... Je n'en ai pas cru mes yeux!