Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 18:39

   Le Pouvoir d'achat a toujours préoccupé les Français, mais c'est la 1ère fois qu'il passe en tête dans les sondages devant le problème pourtant récurrent du chômage. Il est donc intéressant d'étudier cette notion de Pouvoir d'achat, alors que le Président Sarkozy , qui en avait fait un thème majeur de sa campagne électorale, s'apprête à faire des propositions qui, compte tenu du déficit budgétaire, ne pourront pas être un recours "démagogique" à l'aide de l'Etat.

   D'abord, qu'est-ce que le pouvoir d'achat ?...L'INSEE le définit comme "le revenu disponible brut (RDB) rapporté au prix de la dépense de consommation des ménages"... Comme cette définition est alambiquée, il faut préciser que le RDB comprend les revenus d'activité (salaires, bénéfices), les revenus du patrimoine (dividendes, intérêts, perception de loyers) et les prestations sociales (allocations diverses, pensions de retraite, indemnités de chômage, etc), le tout diminué des impôts directs (revenus, charges locales, CSG, CRDS)... La dépense de consommation des ménages correspond au prix des biens et services consommés, compte tenu de l'inflation... C.Q.F.D.

 

   Ensuite, le Pouvoir d'achat est-il en train de diminuer ou d'augmenter ? ...L'opinion courante de la majorité des Français est que "tout augmente" et que, par conséquent, la Pouvoir d'achat diminue, et bien sûr, ils donnent l'exemple actuel de la hausse de l'essence, des loyers ou des produits alimentaires..., en incriminant surtout le passage à l'Euro qui, par le jeu de "l'arrondissement au chiffre supérieur", aurait contribué à cette inflation des prix... Le problème est que l'INSEE indique au contraire que le Pouvoir d'achat ne cesse d'augmenter : 5,7 % par an de 1959 à 1974, 2,1 % de 1975 à 1997, 3,4 % de 1998 à à 2002, 1,9 % de 2002 à 2005,  ...2,3 % de 2005 à 2006 !...et une prévision de 3;2 % de 2006 à 2007 !... Pourquoi cette contradiction ?...Les "experts" expliquent qu'il y a en la circonstance un écart entre la "réalité" et la "perception" que les Français en ont : car les consommateurs sont plus sensibles à l'accroissement du prix des produits qu'ils achètent souvent, même si ce ne sont pas de "gros achats" (pain, café, essence, etc)...qu'à la baisse des produits - notamment d'équipement - qu'ils achètent évidemment de façon beaucoup moins fréquente (téléviseur, ordinateur, portable, etc) ... D'autre part, "l'envie de consommation" ne cesse d'augmenter, en ce sens que les Français éprouvent un "besoin d'achat" croissant,  d'ailleurs favorisé par les pratiques de publicité (exemple actuel : les i-phones), qui grève leur budget... et, bien entendu, ils se sentent frustrés - et considèrent qu'ils s'appauvrissent - s'ils ne peuvent pas satisfaire ce nouveau besoin... Et cette attitude est d'autant plus surprenante que l'INSEE - si du moins  les chiffres sont implacables - montre que les salaires continuent à augmenter : moyenne de 1,2 % en 2006, soit environ 1,4 % pour les ouvriers et employés, 1% pour les cadres, et seulement 0,2 à 0,3 % pour les fonctionnaires... A nouveau C.Q.F.D.

   Néanmoins, sur le plan social, il est difficile de ne pas tenir compte de la "perception" du Pouvoir d'achat par les Français ...et on assiste donc à une floraison de propositions suivant les partis politiques :
   - Pour l'UMP, aides ou exonérations aux entreprises participant à la relance du Pouvoir d'achat par une hausse des salaires...
   - Pour le PS, mêmes propositions + encadrement des loyers, baisse de la TVA sur les produits de 1ère nécessité et instauration d'un chèque-transport financé par une taxe sur les profits des compagnies pétrolières...
   - Pour le Nouveau Centre, amélioration de la compétivité des entreprises en investissant dans la recherche et en assouplissant la réglementation du travail + mesures diverses comme le ciblage de la prime pour l'emploi sur les plus modestes ou une ristourne sur le chauffage...
   - Pour le MODEM, diminution de la facture énergétique en ne répercutant pas la hausse du pétrole sur le prix de l'essence + aménagement des frais bancaires...
   - Pour le PC, augmentation des salaires ("1500 Euros tout de suite"), blocage des loyers, instauration d'un chèque-transport, et baisse ou suppression de la TVA sur les produits de 1ère nécessité, - les ressources nécessaires pouvant être prises sur les 100 milliards de profits annoncés par les entreprises du CAC 40...

  Parmi les autre mesures retenues comme "possibles" par les "experts", il y a encore le déblocage des fonds de participation, l'amplification de l'exonération des heures supplémentaires, le gel du prix du gaz... Car les idées affluent, ...à défaut de l'argent... Et il est bien connu qu'en France, "on n'a pas de pétrole, ...mais on a des idées" !...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daumont Jean 13/12/2007 17:39

   Il est vrai que les statistiques de "pouvoir d'achat" intègrent des produits de consommation courante (comme ce qu'on appelle le"panier de la ménagère") et des produits d'équipement acquis de façon beaucoup plus épisodique... Mais il reste tout-à-fait possible que globalement le pouvoir d'achat des Français continue à augmenter, même plus lentement ...Cela signifie qu'une partie importante de la population maintient son niveau de vie ou l'augmente (cf affluence dans les restaurants, sports d'hiver, ruée sur les techniques dernier cri...) pendant que d'autres se "paupérisent à cause de l'augmentation des loyers ou du prix de l'essence... La "fracture sociale" est de plus en plus une réalité, et elle est dangereuse...

nadine 10/12/2007 15:56

Mr DaumontJe ne suis pas du tout d'accord avec vous lorsque vous affirmez que les chiffres de l'INSEE sont implacables.Bien des produits ne sont pas incorporés à leur savant cocktail, quand bien même ils sont directement concernés par des hausses qui affectent durement les finances des Français.L'INSEE n'échappe pas à la manipulation génarale en cours dans notre pays et dans d'autres.  

Daumont Jean 09/12/2007 23:57

   Il est certain que le rapport "dominant-dominé" fait partie de l'histoire du monde, et vous pourriez ajouter ...de "l'espèce animale" dont l'homme fait partie...   Mais puisque vous citez la Bible, vous pourriez ajouter qu'en contrepartie l'aide au prochain, c'est-à-dire la solidarité des "forts" pour les "faibles" y est recommandée...   A la vérité, je ne m'attendais pas à parvenir à des "considérations aussi "grandes" à partir ...du pouvoir d'achat ! La vertu des échanges !...

sergiozz 09/12/2007 17:39

Mais je ne vois pas de rapport avec la présidence d'une association sportive ... Eh bien moi je vois très bien le rapport car c'est un signe que les gens sont de plus en plus individualistes et ne pensent plus à agir pour le bien de la collectivité. Il y a donc de moins en moins de gens qui vont agir  dans le milieu associatif pour aider ceux qui sont dans la difficulté. Alors, si ça vous fait plaisir, j'enlève le terme "sportive" et le remplace par "caritative". En lisant vos propos, je suis pratiquement sûr que vous ne réalisez pas d'actions pour les plus démunis car pour vous c'est normal qu'il  y ait des dominés et des dominants. Ou alors vous êtes dans la ligne de notre président : vous n'avez que travailler plus pour gagner plus. Dîtes ça au chomeur de 50 balais qui cherche un emploi mais que les boîtes n'embauchent pas parce q'uil est trop vieux, alors q'uils veulent nous donner la retraite à taux plein  qu'à 65 ans ou plus bientôt. 

nadine 09/12/2007 16:05

Sergiozz vous m'avez fort bien suivie.L'humain est ainsi "programmé" : Dominant/dominé.Vous pouvez toujours aller chercher dans l'Histoire du Monde, tout a toujours été articulé autour de ce principe.Depuis la genèse des temps les choses vont ainsi, et c'est parfaitement illustré, entre autres dans la Bible à travers "Caën et Abel."C'était les premiers hommes disent les Saintes Ecritures.Mais je ne vois pas de rapport avec la présidence d'une association sportive ...