Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 23:29
   Après ...ou avec le scandale du pétrole, le scandale de l'eau...

   La France a la chance de ne pas avoir de problème de consommation d'eau en raison de son climat tempéré et humide ...Chance qui est loin d'être partagée par de nombreux pays du monde, notamment ceux qui sont situés dans des zones de steppes ou de déserts actuellement en extension à cause d'un réchauffement climatique de durée incertaine ...C'est d'ailleurs un des thèmes centraux de l'Exposition Internationale sur l'Eau, prévue en Espagne à partir du 14 juin 2008.

   Et pourtant, il y a un scandale de l'eau en France ...On pourrait penser en effet qu'en raison d'une régularité  rarement mise en cause - sécheresse en 1976 ou inversement inondation en 1995 - l'eau fasse partie des "produits" facilement disponibles et donc peu coûteux ...Or ce n'est pas le cas : non seulement l'eau distribuée après traitement pour la rendre "potable" est chère, mais elle donne lieu à de nombreuses disparités ...Car le prix de l'eau potable varie du simple au ...double, à en juger par une enquête réalisée pour 2004 par l'Institut Français de l'Environnement (IFEN), suivant laquelle le prix de l'eau allait de 1,80 euro le mètre cube (Massif Central, Alpes) à 4,20 euros (Bretagne), ce qui est plutôt paradoxal puisque l'Ouest est plus arrosé que l'Est ...Enquête largement dépassée d'ailleurs, puisqu'une enquête personnelle révèle un prix de 6,77 euros dans une petite bourgade près de Dieppe (Seine-Maritime) et de 4,60 euros à Redon (Ile-et-Vilaine)... Le prix augmente en effet beaucoup plus rapidement que l'inflation, puisqu'il est monté en moyenne de 3,6 % en 2007 par rapport à 2006, alors que l'inflation n'a été dans le même temps que de 1,5 %...

   Comment expliquer cette situation ?... A nouveau on peut penser qu'en vertu de la loi bien connue de l'offre et de la demande le prix de l'eau augmente parce que la consommation se développe en raison de l'accroissement de la population et de ses besoins ...Mais à nouveau ce n'est pas le cas ...car la consommation ne cesse  de ...baisser - oui, de baisser ! - pour des motifs divers : progrès techniques permettant surtout aux industries de réduire leur utilisation, comportement plus "écologique" des usagers ...encouragé, il est vrai, par la hausse rapide du prix... Et cette baisse de la consommation devrait même s'accentuer, car il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine, en cessant par exemple d'utiliser l'eau "potable" pour  les sanitaires, les nettoyages divers ou les arrosages de jardins (cf vogue actuelle des citernes d'eau de pluie) ...Néanmoins les "professionnels de l'eau" justifient leurs prix en faisant valoir que leurs "charges fixes" (façon de parler...) représentent 80 % du prix de revient : construction et entretien des réseaux, stations d'épuration, etc..., pour lesquels le coût des ouvrages augmente plus vite que l'inflation ...et s'accélère encore depuis 2007 avec la montée des prix des matières premières, et notamment du pétrole (encore lui !) ...Et ils ajoutent que ces charges sont accentuées par les directives européennes faisant obligation de traiter les eaux usées au nom de l'environnement, en limitant au maximum les rejets de phosphate et d'azote...

   Même en acceptant ...ou du moins en prenant acte de ces arguments, il reste alors à expliquer pourquoi les prix peuvent varier du simple au double... Pour cela, il faut rappeler que le service de l'eau est à la charge des communes (ou des syndicats intercommunaux) et qu'elles ont la possibilité de choisir entre 2 types de gestion : soit la "Régie" consistant en une gestion directe (au moins pour la distribution), soit la "Délégation de Service Public" confiant la gestion à une Compagnie privée... Or il n'y a pratiquement que 3 grandes Compagnies - Véolia, Suez et Saur - ne laissant pas de place à de petites entreprises locales et dont les parts de marché restent stables, ce qui jette un doute sur la sincérité des appels d'offres réglementaires ...Le résultat est illustré par un rapport de l'organisme  EAU (Elus-Associations-Usagers) donnant l'exemple de la petite commune de Venelles, près d'Aix-en-Provence, qui, après une hausse de 60% pratiquée par la Saur au début des années 90 n'avait pas renouvelé le contrat en 2001 à la faveur d'un changement de municipalité ...Dès 2002, le prix avait baissé de 21 %, ce qui avait permis à la municipalité de faire une économie de 350.000 euros...

   Sans commentaire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Economie et Société
commenter cet article

commentaires

Daumont Jean 11/06/2008 12:06

   Je suis d'accord avec vos commentaires ... Mon article prétend avoir une portée générale, et il est donc "simplificateur ", en ne tenant pas compte des excès dans un sens (sécheresse exceptionnelle par exemple en Aquitaine) ou dans l'autre (inondations en Pays de Vilaine ou en Picardie)..."Est modus in rebus"...

Diatala 11/06/2008 09:55

40 millions d'européens( pays de l'est) aujourd'hui n'ont pas accès à l'eau potable et ce chiffre va augmenter chaque année. 14000 européens meurent chaque année de maladies liées à l'eau( manque d'eau ou mauvais assainissement). L'Europe à 27 n'est qu'un piège qui consiste à anéantir son aboutissement.

Jacques 10/06/2008 11:47

Evidemment, malgré la belle et grande neutralité du billet, il faut que JH vienne nous parler d'élus incapables et de fonctionnaires pourris......Moi je peux témoigner que dans ma sous-préfecture, nous sommes en Régie depuis plus de trente ans, à la satisfaction générale.Lors des Municipales de 2001, la ville a basculé de gauche à droite. la Droite avait promis de conserver la Régie. Elle a tenu parole sur ce point.(Mais çà ne lui a pas suffit pour conserver la mairie en 2008...).Ceci dit, JD, vous faites une petite erreur quand même dans votre analyse.L'an dernier a certainement été le pire avec des arrêtés préfectoraux de RATIONNEMENT d'eau dès le mois de mars dans certains départements. Et ces arrêtés préfectoraux existent depuis plusieurs années.Autre problème, que j'ai soulevé à plusieurs reprises sur mon propre bloc-notes, le scandale des canons à neige dans les stations de sports d'hiver et les nombreux lacs artificiels construits en altitude, à coup de bulldozers, pour assurer l'approvisionnement de ces canons à neige.jf.

Jacques Heurtault 07/06/2008 08:53

Le scandale n'est donc pas celui de l'eau mais celui des élus ...Quand je lis ma facture d'eau, je constate que les deux tiers de son montant, ce son des taxes votées par des instances composées d'élus dont le mandat dépend, au final, des électeurs ...C'est précisément parce que l'au devient chère que sa consommation diminue. Je trouve ça très bien.Il faut, par contre :1. supprimer les éléments de tarifs fixes (indépendants de la quantité consommée comme, par exemple, la "location" des compteurs ...2. Réfléchir à la mise en place d'une taxation "pollueur payeur" (attention, il va y avoir des surprises!)3. Réfléchir à la mise en place d'une taxe parafiscale permettant de financer une péréquation telle les 50 premiers litres quotidiens par personne au foyer à prix très réduit (étant entendu que ce sont les plus gros consommateurs qui financeront don, de fait, ce "cadeau"; on connait des gens qui font tourner leur lave-vaisselle avant qu'il ne soit chargé à fond, qui font tourner des laves linge dans les mêmes conditions, qui prennent une douche juste après avoir pris ...un bain, et ceci tous les jours ou presque). ce ne sont pas forcément les plus riches ...).4. On sait également que les réseaux de distribution sont parfois vétustes, qu'il y a des fuites énormes d'eau potable ... On cite le cas de Rio de Janeiro qui, lorsque l'eau était en régie, consommait des quantités phénoménales d'eau ... Suez a été appelé à la rescousse et les quantités consommées ont diminué de moitié! Dans l'opération, le réseau a été entièrement rénové et ... les fonctionnaires qui s'occupaient du système (et qui en vivaient bien ...!) ont été ...virés! C'est bien! Le temps est venu de traquer les "pourris" et de promouvoir les gens honnêtes ... Sarjo le fera-t-il? Je le souhaite!