Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 17:25
    Tout au long de leur histoire, les hommes naturellement amenés à vivre en "société" ont été soumis à une alternative entre "l'unité" et la "communauté" :

   - A l'origine, ils étaient regroupés en clans ou tribus, le plus souvent nomades, regroupant des familles au sens large (descendants d'un ancêtre plus ou moins mythique) pour des raisons économiques ( surtout élevage)... Il était donc "naturel" qu'en se sédentarisant, ces groupements cherchent à maintenir leur unité : l'histoire des Hébreux devenus les Juifs en est l'exemple le plus célèbre, en raison du récit - même idéalisé - de leur Bible...

   - Mais l'histoire de la Bible montre aussi qu'un peuple ayant cherché à sauvegarder son unité n'a pas pour autant conservé son indépendance ...au contraire, puisque, pendant 3 millénaires, les Juifs n'ont formé un "Etat" que pendant ...300 ans environ (Royaume de David et Salomon, Royaume des Hasmonéens)... Car, comme beaucoup d'autres peuples, ils ont été soumis à des Empires...

   - Les Empires ont été le plus souvent constitués par la volonté d'un peuple - généralement dirigé par un chef dominateur - à former un Etat, c'est-à-dire une organisation politique à but économique (recherche de ressources et commerce) ...Et cette organisation a pris des formes diverses : tantôt une forme autoritaire - à l'exemple de l'Egypte antique autour d'un pharaon - ou ...au 20ème siècle, l'empire nazi (Ein Volk, ein Reich, ein Fuhrer...) heureusement de courte durée ...mais tantôt,  aussi, une forme libérale  à l'exemple de l'Empire perse de Cyrus (5ème Siècle av.JC) qui respectait et même encourageait les coutumes locales (Retour d'exil des Juifs) ...et au 19ème siècle l'Empire austro-hongrois qui préfigurait une politique de pluralisme, c'est-à-dire d'unité dans la communauté...

   - Mais cette volonté de pluralisme se heurtait alors en Europe, comme dans le reste du monde, à l'éveil des nationalités ...Qu'il s'agisse des peuples d'abord rassemblés au 19ème siècle dans l'éphémère Empire napoléonien ou plus tard au 20ème siècle des peuples  soumis aux Empires coloniaux, on en vint rapidement à une recherche d'homogénéité entre le "groupe" constitué pour des raisons diverses (langue, religion, économie...) et "l'Etat", ...avec le risque inhérent de ce qui a été appelé abusivement la "purification ethnique" ...d'où des massacres et des déplacements de population (Pologne en 1939-45, Bosnie en 2005)...

   - Pourtant des efforts avaient été tentés, notamment en Europe, pour préserver un certain pluralisme : cela avait été le cas de l'Empire austro-hongrois, et auparavant, de la Suisse (française, romande et alémanique), du "Royaume Uni" (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord), de l'Espagne (Castille, Aragon, Catalogne, Pays Basque) ... et, après 1918, de la formation de la Yougoslavie et de la Tchécoslovaquie ...Mais les événements récents de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème siècle ont montré la fragilité de ces "constructions" devant la remontée des nationalismes...

   - Cette remontée des nationalismes est d'autant plus aberrante qu'elle va à l'encontre de la politique entreprise, notamment à l'initiative des anciens ennemis qu'étaient la France et l'Allemagne, pour instituer une Union européenne ...Celle-ci, d'abord limitée à 6 pays (France, RFA, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Italie), pour des motifs économiques (CECA, Euratom, Marché Commun) s'est élargie à 9, puis 12, et maintenant ...27 Etats, et elle cherche à se donner des institutions politiques cohérentes et efficaces ...Mais elle trouve actuellement ses limites : après le succès de l'Euro, monnaie unique, l'échec au moins provisoire d'une "Confédération"...sur la base d'un Pacte unique européen ... Et la raison en paraît évidente, en raison du nombre des Etats et de leur souci de préserver leurs avantages propres, qui rend l'Union ...ingouvernable ... à fortiori si elle doit accepter l'intégration des 7 Etats issus de l'éclatement de la Yougoslavie (plus que ..."l'Europe initiale" de 1951) et éventuellement de la Flandre et de la Wallonnie résultant de la scission de la Belgique ...et ensuite, du Pays Basque, etc ...



    Peut-être la France fait-elle exception, parce qu'elle a su jusqu'à présent préserver un équilibre entre tous ses éléments pourtant d'origine variée ...Certes, elle y a été poussée par les épreuves - notamment les guerres 1870-71, 1914-18 et 1939-45 - qui ont contribué à "souder" des groupes divers, mais elle a bénéficié aussi d'un incontestable "esprit de tolérance", malgré les insuffisances de ses régimes politiques, de sorte que "la volonté de vivre ensemble" dans la "nation" l'a emporté sur des tendances séparatistes de "vivre entre soi" ...C'est ce qu'on doit attendre maintenant de l'Europe, en ...attendant de ...l'attendre du reste du Monde dans une Communauté relevant encore de ...l'Utopie !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Polit. internationale
commenter cet article

commentaires

Daumont Jean 18/08/2008 09:34

   C'est le fond du problème, devant lequel il ne faut pas baisser les bras ...Il doit rester possible de conserver son originalité dans le respect d'une communauté...

Julien Lecomte 17/08/2008 23:56

"et éventuellement de la Flandre et de la Wallonnie résultant de la scission de la Belgique"Allons, allons ;)A part ça, ne pensez-vous malheureusement pas qu'il en va de la nature humaine que de ne pas aller à la rencontre de l'autre, et de préférer ce qui est simple à ce qui est compliqué? Il est tellement plus facile de coller une étiquette à l'autre (de préférence négative, en se renforcant soi-même) que d'essayer de faire quelque chose avec lui...

Daumont Jean 10/08/2008 09:20

   Je suis d'accord sur la nécessité pour un régime politique de satisfaire les "besoins fondamentaux", mais pas sur le caractère prioritaire de cette contigence économique ...Cela ramène à la vieille formule des Empereurs romains : "Panem et circences" ...   En ce qui concerne l'Europe, on peut s'interroger sur l'équilibre à trouver ...En effet, un renforcement excessif des compétences européennes ne peut se faire qu'aux dépens des "Etats", et l'affaiblissement des Etats peut conduire au reforcement des "particularismes locaux", notamment dans les pays "fédéraux" : après la Flandre, la Bavière ?... Ce n'est pas par hasard que le "souverainisme" se développe dans les pays européens, y compris en France...

Jacques Heurtault 07/08/2008 19:58

Tout régime politique qui n'est pas capable de satisfaire durablement les besoins fondamentaux du Peuple est voué à l'échec ... Il faut PRODUIRE ...d'abord!Ce n'est qu'ensuite qu'il faut aussi respecter l'HISTOIRE du Peuple ... Mais si on prétend nier l'HISTOIRE pour pouvoir satisfaire les besoins fondamentaux, le conflit est certain ...et la guerre probable!