Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 16:49

   La Résurrection est une notion indissociable de la croyance en un "au-delà", même si elle ne s'y confond pas... Elle existe "implicitement" des temps préhistoriques aux grandes civilisations antiques, avec les tombeaux garnis d'objets pour la vie éternelle dans les grottes ou les Pyramides ...Et elle est ensuite théorisée "explicitement" dans les grandes religions monothéistes, notamment dans la religion chrétienne, où la Résurrection, à partir de celle de Jésus-Christ, occupe une place fondamentale...

   Toutefois, sous ce vocable de Résurrection, se superposent des concepts différents rendant sa compréhension mystérieuse, ce qui n'a d'ailleurs rien de surprenant sur le plan spirituel :

   - L'Evangile de Jean - le seul des Evangiles canoniques, ce qui est déjà un symptôme - évoque la Résurrection de Lazare (Ch11-1/44) présentée comme un miracle révélateur du "messianisme" de Jésus-Christ ...Si on admet la réalité de ce miracle, il faut aussitôt constater que Lazare n'a lui-même laissé aucun témoignage, alors que celui-ci aurait été une illustration convaincante ...et comme la suite de l'Evangile reste muette sur son sort ultérieur, il va de soi qu'ensuite, il est ..."re-mort" ...Il y a donc un problème sur la nature de sa "résurrection", qui n'aurait donc été qu'une "ré-animation", un "retour à la vie terrestre", et non un "retour de l'au-delà"... Evidemment il y a aussi la solution de penser que cette résurrection n'a jamais eu lieu, et que l'Evangile de Jean - écrit à la fin du 1er siècle, où s'était développé un ésorérisme chrétien (le "gnosticisme") et étant non pas un livre d'histoire mais un texte théologique annonçant la "Bonne Nouvelle" du Royaume de Dieu" - a présenté ce récit comme une simple parabole en l'honneur de Jésus-Christ...

   - Tel n'est pas le cas de la Résurrection de Jésus-Christ lui-même, car elle est présentée comme une ré-apparition sous une forme "surnaturelle", après qu'il soit "descend
u aux enfers", c'est-à-dire au "Royaume des morts", le "Shéol" des Juifs ... Une forme "surnaturelle" par définition indéfinissable et mystérieuse, puisque ses anciens disciples ne le reconnaissent pas sur "le chemin d'Emmaüs" et qu'il sera ensuite enlevé ainsi au Ciel par l'Ascension (Marc 16/19) ...C'est d'ailleurs la même forme indéfinissable qui est prêtée aux mutiples "apparitions" de sa mère, la Vierge Marie, présentée comme son intercesseur ...Même incertitude en ce qui concerne les "interventions" prêtées aux "reliques" des Saints, dont la vénération était telle au Moyen-Age qu'elles faisaient alors l'objet d'un commerce et sont encore présentes dans de nombreuses églises, basiliques ou cathédrales... Bien sûr, comme pour la résurrection de Lazare, ces manifestations relèvent de la foi et non de la raison...

   - Il en est évidemment de même de la Résurrection promise à tous les hommes à la fin des temps, c'est-à-dire au "Jour" (?) du "Jugement dernier" ...Il n'en est pas moins possible de se poser des questions à ce propos ... D'abord celle de la "destination" : Paradis (séjour des bienheureux...), Enfer (au singulier : séjour des damnés...) ou Purgatoire (invention médiévale...) en fonction du comportement sur la Terre ..."Dieu" sait si ce problème a préoccupé les hommes longtemps soumis à l'Eglise, que ce soit de leur vivant (par exemple tradition de consacrer un enfant à la vie religieuse ...comme garantie pour le Ciel !), ou à l'article de la mort (mécréants recevant l'extrême-onction "au cas où" ...)... Mais aussi la question de la "forme" : en effet le "Credo" en usage depuis le 3ème siècle affirme "Je crois ...à la résurrection de la chair ...et à la vie éternelle" ...et, s'il y a une résurrection de la chair, cela veut-il dire que les milliards d'individus ayant vécu depuis les origines de l'homme ré-apparaîtront "en chair et en os" ? Où seront-ils ? Sur la Terre (manque de place...) ?...Au Ciel (en suspension...) ? ...Et sous quellle apparence de leur vie initiale (jeune, adulte, vieux ?...en bonne santé, perclus, infirme ?...etc) ...L'Eglise élude le problème par une interprétation théologique faisant de cette résurrection des hommes une résurrection semblable à celle de Jésus-Christ, où le corps et l'âme associés auraient une "réalité surnaturelle", les hommes étant en quelque sorte devenus des anges...

   Mais alors il y aura de quoi sourire, car ce sera vraiment "le monde à l'envers" ...un monde où on pourra dire des hommes : "Qui a fait la bête, fera l'ange" ... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 04/10/2008 15:15

Je n'y avais pas pensé mais l'explication "scientifique" (il s'agit de la "Théorie des cordes") peut être lue de cette façon ...

Diatala 04/10/2008 12:51

Les astrophysiciens parlent de mondes et d'univers parallèles. Peut-être renaissons-nous ailleurs ? Personnellement je pense que l'énergie vitale ou l'esprit peut se matérialiser à son gré jusqu'au point ultime de son accomplissement terrestre.

Jacques Heurtault 03/10/2008 23:27

Bonnes et nombreuses questions ... avec ou sans sarcasme!