Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 16:54

    "Le travail, c'est la santé !...
    ...comme disait le regretté Henri Salvador...
      ...et comme le pensent manifestement les responsables de la France, qui ne savent plus quoi inventer pour inciter les Français à travailler : un jour, c'est le Gouvernement qui propose de travailler le dimanche ...et, un autre jour, c'est l'Assemblée Nationale qui prévoit que le départ à la retraite pourrait être repoussé jusqu'à 70 ans...

   Certes, il ne s'agit encore que d'une première lecture d'un simple (?) amendement dans le cadre du "Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale",  et le Sénat qui ayant de l'expérience dans ce domaine, à en juger par l'étymologie de son nom (latin senex : âgé) et l'âge moyen de ses membres, (68 ans) doit formuler son avis avant une deuxième lecture (voir dessin de Chaunu) ...Certes, aussi, il ne s'agit que d'une mesure limitée aux "salariés volontaires", ne remettant pas en cause  la possibilité pour tous de partir à la retraite à partir de 60 ans, du moins dans le régime général ...Et certes, encore, il s'agit de permettre aux salariés risquant de percevoir une pension de retraite insuffisante, faute d'avoir atteint le nombre nécessaire d'annuités (passant de 37 1/2 à 40, puis 41...), de ne pas être mis à la retraite d'office après 65 ans, et d'avoir ainsi la liberté (contrainte...) de continuer jusqu'à 70 ans ...

   Néanmoins, ce projet n'est pas sans poser quelques problèmes :
   - D'abord, il a un caractère "discriminatoire", puisqu'il maintient une différence suivant les secteurs d'activité, le départ en retraite devant être repoussé de 60 à 65 ans par exemple dans les transports aériens, et repoussé de 65 à 70 ans dans la plupart des autres secteurs ...Faut-il en conclure que ceux qui travaillent "en l'air" ont paradoxalement une charge plus lourde que ceux qui rampent "terre à terre" ?...
   - Ensuite, il a un caractère nécessairement "inégalitaire", puisque certains salariés, pour des raisons de santé - liées ou non à la nature de leur travail - ne seront pas en mesure d'accéder à cette possibilité de prolongation, même s'ils la souhaitent, et ne feront apparemment pas l'objet de compensation...
   - Enfin, il a un caractère "dérogatoire", car il représente incontestablement une brèche dans le Code du Travail, qui a été établi au prix de conflits antérieurs et de négociations difficiles entre toutes les parties concernées...

   Il n'est donc pas surprenant que ce projet, en l'état, suscite des inquiétudes notamment auprès des salariés qui ont quelque raison de craindre un allongement "insidieux" de la durée légale du travail, sinon pour la durée hebdomadaire, du moins ...ou plutôt ...en plus pour la durée annuelle et la durée totale de la vie active dèjà prolongée jusqu'à 40 annuités... Et comment leur donner tort, quand ils objectent qu'il vaudrait mieux favoriser l'accès des jeunes au travail que de maintenir plus longtemps les anciens, même si ceux-ci ont plus d'expérience ?...

   Et puis, il y a un problème de santé... Ce n'est pas parce qu'on vit maintenant "plus vieux" en raison des progrès de la médecine et des conditions d'existence, qu'il faut obérer sa santé en travaillant davantage ...La contrepartie de "travailler plus pour gagner plus" risque d'être de "travailler plus pour vivre moins" ...Le "jeu" en vaut-il la "chandelle" ?...Comme disait encore Henri Salvador, après avoir lancé "Le travail, c'est la santé !" ...
    "Rien faire (?), c'est la conserver...
      Les prisonniers du boulot...
      N'font pas de vieux os !..."




Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Population
commenter cet article

commentaires

rachid 12/11/2008 07:55

Travailler le dimanche ? Le débat est ancien. Dès qu’elle le peut, la droite au prétexte de vouloir gommer les abus existants remet le couvert et revendique un assouplissement des règles. La manœuvre n’a en fait d’autre intérêt que de planter un coin dans le sacro-saint repos dominical. Les arguments sont ressassés. Dans beaucoup de pays, la législation du travail ne fait pas de différence entre le dimanche, le vendredi ou le mercredi. Chez nous en France, plusieurs millions d’employés sont déjà occasionnellement ou régulièrement corvéables le septième jour de la semaine. Sans trop rechigner, ils goûtent à la joie d’abandonner leurs proches le dimanche matin pour ouvrir la caisse du Carrefour du coin, distribuer le pain, que sais-je encore. Alors pourquoi pas vous ? Le gouvernement promet d’ailleurs de vous aider. En ouvrant les crèches ce jour-là. En obligeant les entreprises qui rêvent de faire portes ouvertes sept jours sur sept, à vous payer plus. Et il n’y a aucune raison que l’appât ne fonctionne pas. Que les salariés ne passent pas à la casserole du libéralisme triomphant. D’ailleurs, si tant de personnes le dimanche scrutent les têtes de gondoles des grandes surfaces, c’est bien qu’elles s’ennuient. Plutôt que de traîner les gamins à la plage ou de rendre visite à la grand-mère, elles prennent le temps de faire les courses. Elles peuvent bien pointer à l’usine ! A tous ces esprits mercantiles et n’en déplaise à Sarko, on rétorquera simplement que gagner plus ne doit pas forcément devenir le principal objectif de la vie de tout à chacun. Et que même si la famille sera bientôt à ranger dans le muséum des traditions éteintes, autant retarder le plus longtemps possible cette fatale échéance. Travailler le dimanche, c’est un peu plus déstructurer ce qui demeure le ciment de notre société. C’est irrémédiablement exposer la société à de nouveaux dégâts sociaux, humains et culturels. Elle n’a pas besoin de ça. Alors de grâce, évitons-nous ce nouveau sacrifice au tout puissant dieu Argent.

Daumont Jean 10/11/2008 16:16

(Pastiche du Chant du Départ ...des vieux, bien entendu !)   Le travail ...en cent ans   Nous ouvre la ...carriè...ère   La liberté gui..ide nos pas!   La ...crise financiè...ère   A sonné l'heure des ...grands-papas   Refrain   La République nous appelle...   Sachons vaincre ou sachons périr ...   Un Français doit vivre pour elle ...(*)   Pour elle un Français doit mourir ...(*)(*) A fortiori s'il est vieux !...

Jacques 10/11/2008 00:55

02 novembre 2008

Les Députés et Ministres UMP jouent vraiment “petit bras”. !


Vu la crise (financière, économique, du CHOMAGE),
Le Gouvernement et sa majorité ne sont vraiment pas à la hauteur des enjeux.
Car enfin, travailler le dimanche et les jours féries, n’y suffira pas. Il faut travailler 365 jours par an. Le seul jour de repos concédé étant le 29 février tous les quatre ans.
Vu le nombre de salariés foutus à la porte entre 50 et 58 ans (la quasi totalité),
Vu l’augmentation de l’espérance de vie, 
Ce n’est pas jusqu’à 70 ans qu’il faut “autoriser” les gens à continuer de travailler. Il faut mettre l’âge de la retraite à 100 ans.
Sinon la France est foutue.
Honte aux Députés et au Gouvernement UMP qui sont incapables de nous mettre en place la vraie “rupture” promise par leur ex-futur président, Nicolas S.
       


02 novembre 2008 Publié

hardy 09/11/2008 08:32

dans le temps on était contant de prendre l'avion et de regarder les jeunes et jolies hotesses de l'air, mais maintenant ce sont des grand-mères qui vont nous porter nos jus d'orange !

bria 07/11/2008 22:55

Il y'a eues depuis toujours une inégalité A commencer par l'écart du privé - public(Bareme de cotisations et Pourcentage du salaire acquis)Dans un autre domaine, celui des agriculteursQui eux partent encore plus tard ...Et comme ont parlent de salairesCa sera p'tre hors sujet, mais tant pisC'est l'abandon de nos vieux face a la retraitesQui percoivent meme pas les avantage d'un RMIste, une honte Mais bon, autre sujet autre debat ...