Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 14:32

   Jeanne d'Arc fait partie de ces personnages de l'histoire de France qui reviennent régulièrement dans l'actualité "médiatique", qu'il s'agisse de publications écrites (1) ou d'émissions télévisées (2)...

   L'histoire de Jeanne d'Arc est connue, ou du moins on a établi autour d'elle une histoire "officielle" apprise dès l'école primaire, celle de la petite bergère née à Domrémy en Lorraine le 6 janvier 1412, ayant entendu des "voix" - celle de l'Archange Saint Michel et des Saintes Catherine et Marguerite - lui demandant de "libérer le Royaume de France de l'occupation anglaise" ...et qui réussit à convaincre le seigneur local, le Sire de Baudricourt, de l'introduire auprès du  Dauphin futur Charles VII, dont elle gagne la confiance, s'illustrant alors dans la prise d'Orléans en mai 1429 et le "sacre du roi" à Reims le 17 juillet suivant ...avant d'être capturée par les Bourguignons à Compiègne le 23 mai 1430, livrée aux Anglais, puis jugée pour sorcellerie et brûlée sur un bûcher à Rouen le 30 mai 1431 ...C'est une "belle histoire", d'autant plus belle qu'elle finit  ...tragiquement, conférant à Jeanne d'Arc l'auréole du martyre, celle d'une "héroïne" qui meurt pour une France alors endeuillée par la Guerre de Cent-Ans ...Les autorités officielles ne s'y sont pas trompées puisque, dès 1456 elle fera l'objet d'un procès de réhabilitation et deviendra un "mythe", surtout à partir de la Révolution de 1789 qui en fera le symbole de la "nation française" ...et que l'Eglise elle-même en fera un modèle religieux en la béatifiant en 1909...et en la canonisant en 1920...

   Cette belle histoire, pourtant, comporte diverses invraisemblances : d'abord

la thèse de la "bergère" fait long feu, car le métier de gardienne de troupeau était alors misérable, alors que la maison de Domrémy, encore visible, est manifestement celle d'un petit notable de province, dont la "particule" - courante à l'époque - n'avait néanmoins rien de nobiliaire ...D'autre part, il est très incertain que Jeanne d'Arc ait réellement entendu des "voix", et l'histoire ne peut que rapporter ses propos à ce sujet, sans la moindre preuve, puisqu'on entre dans le domaine de "l'irrationnel" ...Tout au plus peut-on noter qu'à travers les siècles, et notamment dans les récits de la Bible, il y a souvent eu des personnages ayant des "dons" particuliers  - visionnaires, prophètes, thaumaturges - intervenant dans les périodes de crise ...Or la Guerre de Cent-Ans a été une longue période de troubles et de misères ayant certainement favorisé dans "l'imaginaire collectif" la croyance en l'intervention "surnaturelle" d'une personnalité "providentielle" : Jeanne d'Arc a particulièrement bénéficié de cette attente, sans être la seule puisqu'il y a eu alors une autre jeune femme, Pierronne, une bretonne brûlée (elle aussi...) sur le parvis de Notre-Dame de Paris le 4 juillet 1431 ...ainsi qu'une certaine Catherine de la Rochelle... Ce contexte "religieux" a  d'ailleurs été attesté  après coup par une "prophétie lorraine" suivant laquelle "le Royaume de France serait perdu par une femme (Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI le Fou...) et sauvé par une vierge", ...transposition de l'ancienne prophétie chrétienne du "Royaume des Cieux, perdu par la faute d'Eve et reconquis grâce à la Vierge Marie" ...Ce n'est par hasard que Jeanne d'Arc se serait fait elle-même appeler la "Pucelle", et que des "matrones" auraient vérifié cette virginité lors de son procès !...

   Pour autant, à l'époque, elle n'avait pas en France que des partisans, car la France était alors partagée en deux parties depuis le Traité de Troyes de 1420 : celle du Sud, restée fidèle  au Dauphin futur Charles VII, et celle du Nord, contrôlée par les Anglais et les Bourguignons, sous l'autorité nominale du Roi d'Angleterre Henri V, qui avait été marié à Catherine, fille de Charles VI et d'Isabeau de Bavière (la femme fatale...) et pouvait ainsi prétendre au trône de France ...En quelque sorte, c'était une ...préfiguration de la France de 1940, avec la France "occupée" par les Allemands au Nord et la France officiellement "libre" de Vichy au Sud ...avant l'apparition d'une autre personnalité "providentielle", le Général De Gaulle ...comparé alors à ...Jeanne d'Arc par Roosevelt, Président des Etats-Unis ...Et dans la France "occupée" d'Henri V, Jeanne d'Arc était présentée comme "sorcière, schismatique, apostate, menteuse, devineresse, suspecte d'hérésie, errante en sa foi, et blasphématrice de Dieu et des Saints" !!! ...De surcroît, il lui sera fait grief de "porter des vêtements d'homme", ce qui tombait sous le coup d'une interdiction canonique !...C'est d'ailleurs pour ces raisons que, dès sa capture, elle est transférée à l'autorité de de l'Eglise (en la ciconstance Cauchon, l'évêque de Beauvais) ...et que son Procès de condamnation ne fut pas un "procès d'Etat" - c'est-à-dire "séculier" - mais un "procès religieux" "en cause de foi" ...Et si elle est finalement condamnée au bûcher, ce n'est pas pour "crime de lèse-majesté" envers Henri V, mais comme "sorcière et surtout "relapse", car elle était revenue sur les aveux initiaux qui lui avaient été arrachés suivant ses propres dires...

   L'histoire de Jeanne d'Arc aurait pu s'arrêter là ...Mais elle avait marqué les esprits, ...et des légendes ne manquèrent pas de naître dès le 15ème siècle, donnant lieu jusqu'à nos jours à des "révélations" tout aussi invraisemblables que la "belle histoire" d'origine ... Il s'agit de ce que les historiens actuels appellent de façon alambiquée la thèse "bâtardo-surviviste" : Jeanne d'Arc aurait été la fille bâtarde de la Reine Isabeau de Bavière (encore elle...) et de Louis d'Orléans et, à ce titre, elle aurait été confiée à une famille d'accueil, ce qui expliquerait la compréhension du Sire de Baudricourt et la "reconnaissance" de Charles VII, son "demi-frère" ...Et, pour cette raison, elle aurait été épargnée lors de sa condamnation - une "vraie" sorcière étant  brûlée à sa place - et elle aurait été acheminée aux confins de la Lorraine et du Saint-Empire, où elle aurait même épousé un certain Robert des Armoises ...Des archives "secrètes" de la Cour d'Angleterre et du Vatican donneraient même les preuves des tractations et des frais d'acheminement !... Le problème est qu'il faut alors expliquer pourquoi une fille "illégitime" de la Reine Isabeau de Bavière ralliée au Roi d'Angleterre Henri V aurait voulu "légitimer" le futur Roi de France Charles VII ...et pourquoi,  aussi, ce dernier a fait procéder en 1456 à un Procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc, à la pose d'une croix sur le lieu de son supplice à Rouen ... et à la condamnation de Jeanne des Armoises pour cause d'imposture, événements dont on a gardé des preuves concrètes...

   Il est donc raisonnable d'en rester à l'histoire d'une jeune femme certainement décidée et entreprenante, ayant bénéficié de circonstances heureuses comme la prise d'Orléans, ...puis ayant été quelque peu abandonnée à son sort par Charles VII, le danger passé, d'autant plus que sa "Cour" était pleine d'intrigues, notamment avec la coterie de La Trémouille (dont Gilles de Rais -alias le futur "Barbe-Bleue" du conte de Charles Perrault) ...Le reste n'est souvent que légende ou invention, ce qui n'est d'ailleurs pas un cas unique dans l'histoire, qui fourmille de personnages légendaires cachés à la campagne avant un destin glorieux, comme Oedipe ou Romulus et Rémus dans l'Antiquité ...à l'instar de contes comme Peau d'Ane, Cendrillon ou Blanche-Neige, ...et qui comporte aussi de prétendus survivants comme dans le cas de Louis XVII, le Tsar Alexandre 1er ou encore la Princesse Anastasia ...Car il n'y a pas de "grande" Histoire sans la "petite" histoire !... "Vaille que vaille", vive Jeanne d'Arc tout de même, comme symbole de la France !...


(1) Revue Religion et Histoire n° 25  - Mars --Avril 2009
(2) Emission Arte 2008 - Jeanne d'Arc, la contre-enquête - DVD

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires