Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 15:26

   La justice sociale ...ou la complainte * d'un Français moyen :

   "...Je ne suis pas un "riche", si la richesse signifie avoir plus d'argent qu'il n'est nécessaire pour subvenir à ses besoins, y compris les plus superflus, sans avoir à compter sur d'autres personnes...
   "...Mais je suis pas un "pauvre" non plus, si  la pauvreté signifie ne pas avoir assez de ressources pour mener une vie décente, sans recourir à d'autres personnes...
   "...Je suis seulement un "Français moyen" ayant fait une carrrière honnête avant de devenir un simple retraité habitant avec son épouse dans une maison ordinaire acquise avec les économies de toute une vie ...et quelques traites complémentaires ...Et je suis un contribuable "bête et discipliné", n'étant exonéré de quoi que ce soit, ni bénéficiaire de "niches fiscales" ou de "paradis fiscaux"...
   "...Je ne devrais donc pas me plaindre, ni me préoccuper de problèmes qui ne sont pas les miens ...Comme dit l'adage : "Pour vivre heureux, vivons cachés !"... Mais voilà ...Je suis épris de justice et il faut toujours que je donne des leçons à ce sujet, même si je ne suis certainement pas irréprochable ...et si tout le monde ...ou presque ...s'en moque... 

   "...Et, en l'occurrence, je ne supporte plus, en ces temps difficiles, que des "saigneurs" de l'économie, en mon pays de France, comme ailleurs dans le monde, étalent leur richesse sans vergogne ..., s'octroient des salaires mirobolants ** assortis de "bonus" de bonne gestion, même si leur entreprise est en difficulté, ...acquièrent des "stock-options" au cours le plus bas en vue d'un profit ultérieur, ...obtiennent des "parachutes dorés" en cas de départ, ...et bénéficient à vie de retraites somptuaires ..."Folie des grandeurs"..., quand ce n'est pas seulement la folie, c'est-à-dire la mégalomanie, la "paranoïa" ...comme si ces personnages vivaient dans un autre monde, comme les "privilégiés" de l'Ancien Régime vis-à-vis des simples "manants"...
    "...Et en regard, "justement", je ne supporte pas davantage que le nombre des "crève-la-faim" ne cesse d'augmenter dans le monde, où 1,5 milliard d'habitants sur plus de 6 milliards vivent avec l'équivalent d'un dollar par jour, y compris dans des pays dits "développés" comme ceux de l'Europe où 80 millions de personnes vivent "sous le seuil de pauvreté", la France elle-même n'étant pas épargnée puisque, cet hiver, les organismes caritatifs ont distribué environ 800.000 repas ..., tandis que le chômage augmente, avec 2.300.000 "sans emploi" ...
   "...Pourtant, je ne suis pas un "révolutionnaire" ...Je sais que l'égalité n'est pas possible ...et qu'il y aura toujours des différences entre les hommes ...Mais au moins ces différences doivent-elles être seulement la contrepartie de l'effort et du mérite ...et non le produit de l'égoïsme, de l'accaparement et de la spéculation  ...et ces différences doivent-elles aussi rester raisonnables, dans une proportion déjà grande de 1 à 15 ...et non pas avec un écart aberrant de 1 à 400 comme maintenant...
   "...Et je ne peux pas oublier que la crise actuelle n'est certainement qu'un signe avant-coureur de difficultés plus graves encore à l'horizon des années 2030 à 2050 que nous léguerons à nos enfants ...car, au rythme où la population mondiale s'accroît actuellement - 80.000.000 de personnes par an - une crise structurelle ,et non plus seulement conjoncturelle, est prévisible : pénurie alimentaire due à l'épuisement des sols et au réchauffement climatique, si celui-ci se confirme, ...épuisement des sources d'énergie et par conséquent ralentissement de la production industrielle, ...et inévitablement crise sociale avec troubles et aléas politiques...
   "...Alors, je fais un rêve..."I've a dream", comme aurait dit Martin Luther King : que les institutions mondiales et tous les gouvernements de la Terre ...du G 7 ...au G 20  jusqu'au G...186 ...soient capables de mettre en oeuvre une "moralisation de l'économie", où celle-ci sera axée sur le rendement social et non sur le profit de quelques-uns, ...où la production vivrière aura la priorité sur la production spéculative, ...où la consommation des biens matériels ne tournera plus au gâchis, ...et où seront éliminées toutes les formes de pollution conduisant à l'asphyxie de la planète...Bref, que soit mis en place  dans le monde, et notamment en France - le "pays des Droits de l'Homme" - une justice sociale...

  
Mais tout cela n'est que le rêve d'un Français moyen, pessimiste et utopiste ... Car, en France comme ailleurs, les patrons de grandes entreprises continuent impertutbablement à augmenter leurs salaires, s'attribuer des bonus, et partir avec des parachutes dorés...Et il faut la menace des gouvernements aux Etats-Unis, en France, en Angleterre, en Allemagne, etc...pour qu'ils "consentent" - les ..."pauvres" ! - à abandonner leurs prétentions si leurs entreprises ont obtenu une aide officielle ou ont procédé à un "dégraissement"(!) de personnel... Mais il y a les autres et , de toutes façons, en France, il y a le "bouclier fiscal" qui, certes, protègent plus de 10.000 contribuables d'un prélévement excessif au delà de 50 %, à l'image des petits propriétaires de l'ïle de Ré, mais qui protègent aussi les "riches"...Alors ? ...Il y a loin de la coupe aux lèvres ...



* Complainte : au sens ancien "Plainte en justice"

 

**Revenus de patrons de banque en France par an (hors indemnités, jetons de présence et divers)

      BNP/Paribas: Président 1.575.000 E - Directeur Général 3.172.000 E
      Société Générale: Président 3.250.000 E - Directeur délégué 1.950.000 E
      Crédit Agricole: Président  420.000 E (?!) - Directeur Général : 1.527.000 
      Caisse d'Epargne :Président 1.080.000 E - Directeur Général : 941.000 E
      etc... Extrait du Nouvel-Observateur 25 Février 2009 - page 20
 Dessin humoristique de Chaunu - Ouest-France 25 mars 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Economie et Société
commenter cet article

commentaires

yl74 01/04/2009 08:22

Votre article est parfait...peut-être un peu pessimiste...Il me semble que le pessimisme ne sert pas la cause, tant elle a besoin d'être défendue avec conviction.Gandhi aurait-il obtenu le résultat que l'on sait s'il n'avait été convaincu de l'issue de son combat ?http://citoyens-a-nous-d-agir.over-blog.net/PS:J'inclus avec plaisir "Convergences" dans les "liens" de mon blog.

Daumont Jean 29/03/2009 14:34

J'ai consulté votre site, qui figure d'ailleurs dans mes "liens" ...Vous avez la dent dure !...Je vais réfléchir à des réponses ...Pour penser plus facilement à le consulter, il faudrait que je sois prévenu de vos articles par la messagerie (newsletter ?) ...Mon e-mail est : chj.daumont@wanadoo.fr

Jacques 28/03/2009 18:25

Puis-je me permettre de vous proposer cet article de mon cru:http://lamauragne.over-blog.com/article-29562436.htmlMeilleures salutations,jf.

Daumont Jean 28/03/2009 17:20

C'est exactement ce que je pense ... Le risque va devenir très grand si la "crise" persiste ...L'historien ne peut pas s'empêcher de penser à la Révolution de 1789, qui survient à la suite d'une crise dite "des subsistances" (maintenant, c'est le "pouvoir d'achat...), mais aussi à cause de l'arrogance des "privilégiés" (maintenant les "saigneurs"...) ne voulant pas faire de place à la petite bourgeoisie appuyée sur le peuple...Et de la Révolution à la dictature, il y a un enchainement possible ...En France, la Terreur, puis Napoléon (un moindre mal...) En Allemagne, 1929 la crise ...1933 Hitler (l'horreur...)...

Jacques Heurtault 28/03/2009 08:17

Vous êtes devenu communiste (au sens originel marxien)? Je plaisante! ... Il me parait évident que si ça continue, on se dirige tout droit vers une explosion sociale de grande ampleur!