Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 22:14

   La Préhistoire a une définition apparemment simple : c'est ce qui arrive aux hommes entre leur apparition sur la Terre ...et l'apparition de l'écriture qui leur permet de raconter eux-mêmes ce qu'ils font, c'est-à-dire leur ...Histoire.

   Mais, sous cette appellation la définissant seulement  comme ..."ce qui était avant l'Histoire", la Préhistoire représente en fait une réalité particulièrement complexe en raison de sa durée incomparablement plus longue (au moins 1.500.000 ans contre à peine 7.000 ans) et des incertitudes persistant sur son évolution et son extension dans le monde :

   - d'abord, l'origine des hommes est très incertaine : même si on n'en est plus depuis Darwin à la création par Dieu au "6ème jour", on s'interroge encore sur l'émergence du groupe des "hominidés" ...En dépit de l'existence de "Parcs de la Préhistoire" faisant encore croire qu'ils ont été contemporains des dinosaures à l'ère secondaire (entre 245 et 65 millions d'années...), leur apparition est désormais située au début de l'ère quaternaire, appelé paléolithique ou pleistocène (1,65 millions d'années) ... Mais leur "nature" est encore contestée : certes, il n'est plus question d'imaginer que "l'homme descend du singe", et il est admis que les hommes sont un des rameaux d'une arborescence dont descendent également les diverses espèces de singes ..., leur caractéristique essentielle ayant été la "bipédie"à l'origine de leur évolution exceptionnelle, car elle a permis l'utilisation des mains ...et de ...fil en aiguille ,en fait ...de la pierre à la peau, l'éveil d'une intelligence concrète...puis de plus en plus abstraite ...Le problème est qu'il n'y a pas eu un "homo" ...mais plusieurs, portant des qualificatifs se rapportant à leur particularité (habilis, erectus, ergaster...) ou à leur site de découverte (acheuléen, heidelbergensis, georgicus...), dont les "australopithèques" - sortes de "pré-hommes" (ci-contre reconstitution du squelette) - seraient les ancêtres au paléolithique inférieur (entre 1.500.000 et 500.000 ans) ...dont l'origine commune est généralement située en Afrique, notamment dans le "Rift" oriental ...Toujours est-il que deux types d'hommes se singularisent au paléolithique moyen, marqué par les glaciations (Riss et Wurm...) : l'homme de Néandertal (nom d'une grotte allemande) s'étant répandu à partir de 150.000 ans en Europe - type râblé plutôt petit, aux orbites saillantes, travaillant surtout le bois et la peau, et connaissant déjà des pratiques d'enterrement révélatrices d'une réflexion sur la mort ... Et plus tardivement - vers 50.000 ans - l'homo-sapiens, dont l'homme de Cromagnon (nom d'une grotte de Dordogne en France) est le spécimen le plus célèbre, plus grand et svelte, vivant notamment de chasse, autour de la Méditerranée et du nord de l'Afrique alors plus verdoyant  ...Il y avait donc deux sortes d'hommes qui ont certainement "co-habité", sans qu'on sache s'ils ont eu une descendance commune, les travaux récents sur la génétique  révélant qu'ils n'auraient pas été ...compatibles entre eux, à l'instar des mulets et bardots issus du croisement des chevaux et des ânes ...En tout état de cause, l'homme de Néandertal disparaît vers 35.000 ans, aucune trace de massacre ne permettant d'affirmer qu'il a été annihilé par l'homo-sapiens, l'espèce s'étant peut-être éteinte d'elle-même en raison de son faible nombre, de son isolement et d'une consanguinité finalement improductive ...Et c'est ainsi que l'homme moderne est issu de l'homo-sapiens - le "mal-nommé", à en juger par son comportement historique ...avec une évolution propre certainement liée au"milieu" ayant amené des différenciations dans la forme du visage, la couleur de la peau, les cheveux, etc ...telles qu'elles apparaissent au seuil de  ...l'Histoire...

   - D'autre part, l'activité de l'homme n'a pas eu au cours de la Préhistoire le caractère "primitif" qui lui a été longtemps conféré ... Il y a eu une évolution des "techniques" qui ne se limitent à l'outillage, avec la distinction bien connue entre la "pierre taillée" (ci-dessous biface de Saint-Acheul ) et la "pierre polie" à l'origine du nom du "paléolithique", mais s'étendent aussi à la chasse, à la pêche, à la domestication de certains animaux (chiens, chevaux, bovins, chèvres, moutons...), à la cueillette et à des premières formes de culture supposant déjà une sélection des espèces ...Mais il n'y a pas eu seulement des pratiques utilitaires, car les exemples abondent de "représentations artistiques" manifestement liées à une réflexion intellectuelle et à une sensibilité par rapport aux problèmes de la vie, au moins dans un cadre collectif où naît la croyance en des puissances supérieures, de la magie à la religion ...Est-il besoin de rappeler la splendeur "première" et non "primitive" des peintures des grottes (Lascaux, Altamira, Rouffignac, Cosquer, Chauvet, dont ci-contre un rhinocéros, etc) ?... Ou encore les sculptures d'animaux ou de "déesses-mères" ...Et les constructions étonnantes en raison de la faiblesse des moyens : menhirs et  dolmens ( (Carnac, Stonehenge...) ?... et les objets personnels, pour la représentation, le rang social ou la coquetterie ...Sans oublier des instruments musicaux comme les flûtes taillées dans l'ivoire des mammouths...

   En fait, la "Préhistoire" est un période particulièrement complexe, et ceci d'autant plus qu'elle a une durée et une extension très variable suivant les lieux de la Terre ...L'écriture sert de "frontière" pour l'apparition de l'Histoire en Egypte et en Mésopotamie,  mais la  Préhistoire subsiste alors dans le reste du monde ,comme elle subsiste encore dans des secteurs de plus en plus rares et reculés en Afrique, en Asie, en Amérique ou en Océanie... En fait, l'écriture et le récit des activités ne sont qu'un aspect de la vie des hommes, qui n'en ont pas toujours ressenti la nécessité, à l'instar de certaines civilisations de l'Antiquité comme les Celtes, ou plus récemment les civilisations de l'Afrique Noire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans L'Histoire
commenter cet article

commentaires