Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 23:34
   C'est vraiment en France le "tube" de cette fin d'été 2009, un tube qui, à défaut de ...charbon, sent le gaz et le pétrole, ces condamnables "énergies fossiles" qui, en dépit des services rendus, sont jugées responsables de la pollution de la Terre et doivent donc "à tout prix" être réduites... La taxe carbone va être créée dans ce but ...

   Mais rien n'est moins sûr que le gaz "carbonique" sera diminué dans l'atmosphère, notamment en France qui, avec "seulement" 6 tonnes de rejet par habitant et par an, est de loin, grâce à l'énergie nucléaire, la meilleure élève du monde, où sa contribution à la pollution n'est que de 1,4 %, autant dire presque rien derrière les monstres que sont les Etats-Unis, la Chine ou l'Inde... Si néanmoins elle diminuait de 10 % son rejet, cela ne ferait plus que 1,26 % ... Pas vraiment impressionnant...

   Heureusement ... Car il est très improbable que la France puisse diminuer son rejet de 10 % ... En effet, les "consommateurs" n'ont généralement pas le choix ...Ils n'ont pas les moyens de s'offrir pour leur chauffage des cellules solaires sur leur toit ou des éoliennes dans leur jardin, et des véhicules électriques pour leurs déplacements, le recours aux vélos n'étant concevable - et encore - qu'au centre des villes...D'autre part, qui osera affirmer qu'une augmentation de 4 ou 5 centimes du prix de l'essence suffira à faire diminuer son utilisation de façon significative, alors que ce prix est déjà grevé de 60 % de taxes diverses et que les compagnies pétrolières ne se gênent pas pour procéder à des augmentations à l'occasion du moindre "bruit de bottes" sur la planète, sans grand effet sur le comportement des consommateurs depuis longtemps résignés...

  Il est vrai que la taxe carbone pourrait être un bon prétexte pour procurer des ressources supplémentaires à l'Etat et contribuer ainsi à la réduction de la Dette publique...Mais il n'en est pas question, puisque le gouvernement prévoit déjà qu'il n'y aura pas d'augmentation des prélèvements obligatoires ...et que, par conséquent, la nouvelle taxe sera compensée par la diminution ou la suppression d'autres prélèvements, comme la taxe professionnelle par exemple...  Autrement dit, on prendra d une main ce qu on rendra de l'autre...  L'ennui est que dans cet échange, certains gagneront et d'autres perdront ...Si encore les perdants étaient les producteurs des énergies néfastes à l'environnement, ...on pourrait comprendre, mais ce n'est pas le cas, puisqu'elles contribuent déjà largement au budget de la nation par la taxe sur les produits pétroliers (TIPP) ...Les perdants seront donc à nouveau les consommateurs, notamment ceux qui sont les plus tributaires des énergies fossiles : les transporteurs routiers, les banlieusards ...Et si des mesures d'accompagnement sont prises - légitimement - en leur faveur, ce seront à nouveau les "contribuables" - ceux qui n'ont pas de "niches fiscales" - qu paieront ...

   Alors, la taxe carbone risque fort de n'être qu'un ...coup d''épée dans l'eau, et pour beaucoup un ...coup sur la tête ...destiné surtout à frapper ...les esprits, ...à donner l'impression qu'on fait quelque chose pour l'environnement, surtout à l'approche d'un sommet prévu à Copenhague...En fait, cette taxe n'est qu'un épisode dans l'histoire fiscale de la France, en attendant une réforme de la fiscalité toujours promise, mais jamais réalisée, quels que soient les gouvernements... 

Illustrations : Ouest-France 7 septembre 2009 (sup)
                    La Croix 10 septembre  2009 (inf)                                 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Administration
commenter cet article

commentaires