Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 15:36

   Maurice Druon, ancien secrétaire ... "perpétuel" (?!) de l'Académie Française, s'est indigné dans un article récent du Figaro de la dénomination comme "défenseure" des enfants d'une Secrétaire d'Etat du Gouvernement... Il est évident que ce dernier, même si ce n'est pas sa vocation première, se doit de montrer l'exemple du bon usage de la langue française qui est l'héritage d'une longue histoire... Et il est surprenant qu'il cède à cette manie actuelle de "féminiser" avec un "e" muet de nombreux mots, au nom d'une "égalité des sexes" qui est totalement hors de propos : en effet le "e" muet n'a jamais été la marque automatique du "féminin"... Il y a dans la langue française des particularités qui en font à la fois l'originalité et la richesse, et en la circonstance la terminaison masculine en "-teur" donne le plus souvent "-trice" au féminin (ex: ...institutrice) alors que la terminaison en "-seur" ne change généralement pas (ex: ...professeur, ou ...défenseur)... En fait, les "rapports" du "e" muet et du "sexe" sont incertains : qui sait que le mot "apogée" est masculin ?...Et que dire ...de l'amour qui change de sexe au pluriel !... Pourquoi , si on tient vraiment à la féminité du "e" muet, ne pas alors "masculiniser" les mots qui en ont un "à tort", ce qui donnerait alors, par exemple, un ...Secrétair d'Etat !... Mais comme on dit indifféremment "un" ou "une" Secrétaire d'Etat, on pourrait de même, à la rigueur, limiter l'égalité grammaticale des sexes (!) à l'article : un ou une écrivain, un ou une défenseur, etc... Chacun sait en effet que, dans la langue française, "l'exception confirme la règle", et il convient donc de sauvegarder la règle... sinon, en faisant n'importe quoi au nom de principes étrangers à l'usage "sémantique", on glissera rapidement vers ..."l'ortograf fonétic", hélas...déjà pratiqué par "facilité" (?) dans les SMS... et on ne pourra même plus rire des erreurs dans les copies de Baccalauréat, comme la célèbre "Chapelle Sixteen" !...

   Pour autant, il ne faut pas oublier que le "français" est une langue "vivante" qui n'a jamais cessé d'évoluer... Certains mots sont devenus ..."obsolètes" : qui utilise maintenant le mot "gaster" pour désigner le ventre ou encore le mot "rasière" pour définir une capacité ?... Et inversement, d'autres mots sont progressivement apparus à l'image de l'évolution des techniques ou des moeurs : locomotive, automobile, radio,...portable, etc... Par ailleurs, certains mots changent de sens ou trouvent un sens supplémentaire parfois négatif : ainsi on parle de "dégraissage" pour qualifier un licenciement du personnel... ou encore de "nettoyage" quand il s'agit d'anéantir une résistance dans une guerre... Il peut même y avoir querelle dans l'interprétation de certains mots : par exemple, "libéral" ou "libéralisme" peuvent être l'expression de la défense des libertés... mais ils sont utilisés aussi comme des termes "d'opprobre" par ceux qui en font les symboles de "l'exploitation de l'homme"... Enfin, il peut y avoir une complète "inappropriation" ...  Maurice Druon peut ironiser sur le "mariage homosexuel" :

   "...Qu'on soit pour ou qu'on soit contre, que certains l'autorisent et d'autres pas, ...peu me chaut. Mais ce que je ne puis admettre, c'est la dénomination même... en effet, la définition du mariage dans le Dictionnaire de l'Académie est la suivante : "union légitime d'un homme et d'une femme, formée par l'échange de consentement que recueille publiquement le représentant de l'autorité civile... On désigne également le sacrement qui lie un homme et une femme au cours d'une cérémonie religieuse"... La cause me paraît entendue. J'ajouterai seulement par ironie : qu'en est-il pour les couples homosexuels de la "non-consommation du mariage" qui est motif de séparation ou d'annulation ?"...

   Mais ainsi va la France, et ainsi va le ..."français"...

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Humour
commenter cet article

commentaires