Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 23:24

   Une fois de plus, de nombreux médias ont déformé l'information en présentant comme une "nouvelle menace contre l'humanité" la création prochaine, par la Société américaine Spock, d'un moteur de recherche informatique capable d'établir un fichier pour 100 millions de personnes... en attendant de recenser les 6 milliards d'humains !... 

   D'abord, le "fichage" des individus n'est pas un fait nouveau, tant s'en faut... Sans remonter très loin dans l'histoire, on peut évoquer en France le "cabinet noir" du temps de Louis XV, la police de Fouché sous Napoléon 1er, le personnage de Vidocq sous la Restauration... pour aboutir à la DST et et aux Renseignements Généraux de notre époque... Et la plupart des Etats du monde, du moins les plus anciens, ont une histoire semblable...

   Le problème est que l'établissement de fichiers - à fortiori s'ils sont "secrets" - a le plus souvent une mauvaise réputation, en raison de l'usage abusif et, dans certains cas, criminel, qui a pu en être fait, notamment par des régimes dictatoriaux s'en servant pour contrôler la population, par exemple la SS dans l'Allemagne nazie, la Guépéou dans la Russie soviétique ou encore la Stasi dans la République Démocratique Allemande... C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les Etats démocratiques ont mis en place des dispositifs pour protéger la vie privée en interdisant la collecte des informations à caractère personnel, comme la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) en France...

   Il faut néanmoins reconnaître que le "fichage" des individus - sous quelque forme que ce soit (écrit, internet, empreintes digitales ou génétiques, pupille des yeux...) n'a pas seulement des effets négatifs... L'identification des personnes - qu'il s'agisse de criminels ou de ...victimes d'accidents - a singulièrement progressé avec le recours à l'ADN... Et la publication d'un décret le 7 août 2007 instituant un fichier "biométrique" (PARAFES : Passage Automatisé RApide des Frontières Extérieures Schengen) va accélérer considérablement les démarches pour les transports aériens... Quant à la carte VITALE, son utilité dans le domaine sanitaire n'est plus à démontrer...

   Par ailleurs, des personnes de plus en plus nombreuses donnent elles-mêmes des renseignements les concernant, en utilisant ...l'Internet, qui est accessible à tous dans le monde entier... à la différence des lettres, mémoires et confessions d'autrefois qui n'intéressaient le plus souvent qu'un public très restreint... Ainsi, l'auteur du présent article et son fidèle correspondant Jacques Heurtault se retrouvent sur le Web (Wanadoo ; recherche), sans l'avoir demandé, simplement parce qu'ils ont un "Blog" à leur nom... C'est d'ailleurs l'argument principal de la Société américaine Spock qui prétend  "traiter seulement ce que les gens ont rendu public"...

   C'est donc moins l'information obtenue sur les personnes qui doit être incriminée que l'usage qui en est fait... Par exemple, il est certain qu'il y a danger si des "recruteurs" prennent prétexte de ce qu'ils ont trouvé sur le Web pour refuser un candidat à un emploi... Déjà les "géants" de l'Internet (Microsoft, Google, Yahoo, Ask, Livesearch...) ont pris des dispositions pour protéger la vie privée et rendre anonymes certaines recherches, voire permettre aux utilisateurs d'effacer eux-mêmes l'historique de leurs recherches... Il faut aller plus loin en faisant en sorte que des Sociétés comme Spock - qui recherchent seulement le "profit" au mépris de la "morale" - se rangent à ces dispositions, et que celles-ci ne soient plus à l'initiative des entreprises, mais règlées par une législation internationale...

   Non, vraiment, rien de nouveau sous le soleil... Chaque fois qu'une "arme" apparaît, il faut inventer le ..."bouclier" !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans La sécurité
commenter cet article

commentaires

Julien 25/08/2007 15:12

... J'aime votre façon de faire la part des choses ...

Jacques Heurtault 11/08/2007 09:15

Votre article mériterait un commentaire particulièrement développé ... Il est bien certain que l'argument d la protection de la vie privée est assez fragile aussi longtemps que l'on retiendra un concept excessivement large du périmètre de la "vie privée". A entendre certains, la vie privée, c'est 95% au moins de la vie tout court ... Et si on retenait un concept plus restrictif : "la vie intime"?On pourrait aussi renforcer les sanctions pénales à l'encontre de ceux qui feraient un usage détourné des informations recueillies. Je ne vois pas d'inconvénient à être filmé lorsque je me déplace en ville où n'importe où ailleurs .... J'en verrais un si un système permettait à n'importe qui de recouper ces informations. Je fais une différence entre les initiatives prises par l'autorité publique et celles prises par d'autres personnes privées à des fins non transparentes ...