Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 15:22

   Le jeu de mots est facile ...et certainement pas très heureux ...mais il a l'avantage de résumer les questions que l'on peut se poser à propos de l'actuel Premier Ministre du gouvernement de la France...

 

   Il ne s'agit bien entendu que de l'homme "public", car il n'y a rien à dire sur l'homme "privé" en dehors des informations que toute personne peut connaître, et, en l'occurrence, ce n'est pas entrer dans son intimité que de rappeler qu'il est né le 25 janvier 1950 - il vient donc d'avoir 64 ans - qu'il s'est marié en 1971 et a eu deux enfants, qu'il a fait ses études primaires dans un institut catholique, puis des études secondaires au lycée public de Cholet et des études supérieures à l'Université de Nantes, avant de devenir Professeur d'allemand au lycée de Saint Herblain ...Il s'inscrit alors au Parti Socialiste sous l'égide de François Mitterrand, devient Maire de cette ville en 1977, puis Maire de Nantes en 1989...

 

   C'est comme Maire de Nantes qu'il se fait connaître, en réalisant des aménagements divers (tramways, Mémorial de l'esclavage...), ce qui le conduit à devenir le Président du Syndicat Intercommunal de l'agglomération nantaise en 1982, puis le député de la 3ème circonscription de cette agglomération  en 1986 ...Il est désormais le "héraut" du Parti socialiste dans la région, et ceci d'autant plus que son refus de réunir le département de Loire-Atlantique à la Bretagne a un certain retentissement ...L'autorité acquise lui vaut d'être élu en 1997 Président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale passée à droite en 1995, et d'y être d'ailleurs renouvelé trois fois sous les présidences successives de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy...

 

   Alors, en mai 2012, François Hollande est élu Président de la République ...Il est possible qu'ayant alors suivi une carrière politique parallèle à ce dernier il ait noué des relations d'amitié avec lui ...Toujours est-il que François Hollande, devenu Président de la République, le nomme Premier Ministre, faisant donc de lui le "héros" un peu inattendu de la scène politique ...Du moins, il devait être cet héros, car François Hollande avait proclamé pendant sa campagne électorale, à la fois dans ses "60 engagements pour la France" et dans sa controverse entre les deux tours avec son prédécesseur Nicolas Sarkozy, quil "ne s'occuperait pas de tout" comme ce dernier, et qu'il laisserait largement le champ libre à son Premier Ministre, comme le prévoit d'ailleurs la Constitution de la 5ème République, affirmant dans son article 20 que "le gouvernement détermine et conduit la politique de la nation" et "que le Premier Ministre est seul responsable devant le Parlement"...

 

   Le problème est que François Hollande, devenu Président de la République, a, comme son ancien prédécesseur et modèle François Mitterrand,  enfilé les habits du fondateur Charles De Gaulle et s'est mis à conduire sans coup férir la politique de la nation ...Ce n'était pas une affaire de "droite" et de "gauche", puisque Pompidou, avec Chaban-Delmas puis Messmer, Giscard d'Estaing avec Chirac, puis ce dernier - hors cohabitation avec Jospin - avec Raffarin puis Villepin ("J'ordonne, il exécute" ...), enfin Sarkozy avec Fillon ("collaborateur"...) n'avaient pas fait autrement ...Jean-Marc Ayrault aurait pourtant dû se méfier, car François Hollande, lors de sa controverse entre les deux tours n'avait pas dit, en bon socialiste soucieux de concertation, "Nous, socialistes, nous ...etc", mais "Moi, Président, je ...etc", reprenant de nombreuses fois cette formule, comme un leitmotiv... Le résultat est que maintenant les Français, y compris de nombreux socialistes s'interrogent sur le rôle de Jean-Marc Ayrault et, à travers son cas, sur l'utilité même du Premier Ministre ...Car, manifestement, il n'est plus rien, Il n'est plus qu'un ..."z'éro"  tout au plus  chargé de problèmes secondaires ou locaux...Et ce n'est pas par hasard qu'on chuchote, à l'occasion d'une défaite annoncée aux prochaines élections municipales, qu'il y aura un changement de Premier Ministre, ....et que ...les ambitieux du Parti socialiste ne se bousculent pas pour ce poste, louchant plutôt sur celui de Président de la République en 2017 en raison de l'impopularité actuelle de François Hollande rendant sa ré-élection problématique ...Et Jean-Mard Ayrault n'en est pas...

 

   Ni héraut, ni héros, zéro ...Ah ..les bizarreries de la destinée !...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 14/02/2014 17:02


Il se trouve que je connais une personne qui a travaillé pendant plusieurs années à la mairie de Nantes (ou la communauté nantaise, je ne sais plus précisément). Elle a adulé Jean Marc Ayrault,
homme capable d'imprimer sa marque sans donner de coups de menton. UN VRAI SOCIAL-DEMOCRATE, donc ... C'est la raison pour laquelle il est devenu Premier Ministre. Car il ne fait aucun doute que
Hollande, lui, est social-démocrate.