Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:56

   Je n'ai pas pour habitude d'intervenir à titre personnel dans mon blog que je réserve à des sujets de fond anonymes ...Mais cette fois je tiens à faire connaître avec vigueur mon opinion à propos de la mise en cause des retraités, dont je fais partie depuis 16 ans, et j'invite même mes lecteurs - qu'ils soient retraités ou actifs, c'est-à-dire futurs retraités - à diffuser et commenter mon texte, s'ils partagent mon "indignation"...

 

   En effet, il est question pour le gouvernement actuel de "faire participer davantage les retraités à l'effort budgétaire qui est demandé aux Français" ...Cette question n'est pas "taboue", a même déclaré le Ministre de l'Economie lors d'une émission "Grand Jury de RTL" ...Et la participation envisagée serait à double détente : d'une part, un accroissement de l'impôt sur leurs "revenus", et d'autre part un alignement de leur taux de CSG (Contribution Sociale Généralisée) actuellement de 6,6 % sur celui de 7,5 % des actifs, ...ce qui représenterait au total environ 12 milliards d'euros supplémentaires pour les 16 millions de Français aujourd'hui à la retraite ...

 

   Je réponds sans ambages que les retraités n'ont pas de leçon à recevoir en matière de solidarité, alors que des études financières prouvent qu'en moyenne ils réservent déjà environ 5 % de leurs "revenus" à leurs ascendants ou descendants - surtout si ceux-ci n'ont que de bas salaires ou sont au chômage - ainsi qu'à des organismes caritatifs ...Et, en tout état de cause, il convient de rappeler que leurs "prétendus revenus" ne sont ni des "dons de l'Etat," ni des "privilèges" dûs à leur âge, mais la juste compensation des prélèvements effectués en vue de la retraite sur leurs salaires du temps de leur actvivité, suivant le principe de la répartition dans le secteur public, ...ou d'une cotisation volontaire sous forme de capitalisation dans le  secteur privé ...Autrement dit, ils ne "reçoivent" que parce qu'ils ont "donné" ...et encore, l'Etat n'y perd pas, puisque beaucoup d'entre eux n'ont pas la chance de vivre assez longtemps pour en profiter pleinement, à la hauteur du total des retenues effectuées pendant leur période d'activité...

 

   Et il est choquant également de ressortir l'argument - éculé - suivant lequel il y a des "retraités très aisés qui gagnent beaucoup plus que des gens en activité", notamment des jeunes ...Pure démagogie, puisque la plupart des retraités ont eu des salaires plus élevés en fin de carrière, ...que leur pension ne représente que 75 % de ces salaires, ...et qu'il est donc normal que celle-ci puisse être supérieure aux salaires des jeunes en début de carrière ...On peut noter à ce propos que non seulement un candidat à la présidence de l'UMP trouve "assez misérable de de s'attaquer ainsi aux retraités" , ...mais que cette affirmation est dénoncée aussi par l'Union Confédérale des Retraités de la ...CGT, qui la juge dangereuse dans la mesure où "une fois encore, on tente d'opposer la jeunesse de notre pays aux retraités"...

 

   Certes, il y a, comme pour les salaires des actifs, des différences importantes dans les pensions des retraités, et il conviendrait d'y remédier ...Mais globalement les retraités sont "moins favorisés que les actifs", puisque, suivant une étude effectuée pour 2008 (*), la pension moyenne mensuelle était pour les hommes de 1790 € contre un salaire moyen d'actif de 2031 €, avec un injustice plus grande encore pour les femmes - à laquelle il conviendrait aussi de remédier - puisque leur pension moyenne n'est que de 1196 € contre 1777 € pour les salaires moyens d'active ...Et, pour la fiscalité, il faut d'abord rappeler q'un retraité doit payer lors de sa 1re année de retraite les impôts de sa dernière année d'activité, ce qui peut être pour certains une source de difficultés graves ...et, ensuite, les "avantages fiscaux" dont il bénéficie ne représentent en moyenne que 1375 € par ménage - soit 12,5 milliards d'€ pour le budget de l'Etat - alors qu'ils s'élèvent à 1600 € par ménage pour un actif, soit 25,7 milliards d'€ pour le Budget de l'Etat...

 

   Il est d'autre part illusoire d'affirmer que les retraités ont un niveau de vie supérieur en moyenne à celui des actifs ...D'une part, il ne s'agit que d'une "moyenne", alors qu'en fait il y a beaucoup plus de retraités "pauvres" ou "modestes" que de retraités "riches" ...D'autre part, en cas de maladie, ils n'ont pas "d'indemnités journalières", et quand, malheureusement, en raison de leur âge, certains d'entre eux sont atteints de la maladie d'Alzheimer ou sont devenus totalement dépendants, ils n'ont souvent pas les moyens de payer les frais - parfois exorbitants - de garde ou d'assistance, et eux-mêmes ou leurs enfants doivent sacrifier leur modeste épargne, voire vendre leurs biens..., faute d'une aide de l'Etat ...Et par dessus le marché, le gouvernement actuel aurait le culot de leur demander un supplément d'impôt, ou plus hypocritement de leur retirer le droit de déduire 10 % de leurs "revenus" au titre des "frais professionnels" sous prétexte qu'ils n'en ont plus, alors qu'il s'agit d'une déduction conventionnelle et égalitaire...

 

   Et ceci alors que le gouvernement laisse subsister, en dépit des rappels de la Cour des Comptes, des dépenses somptuaires dans la gestion des collectivités territoriales, détenues le plus souvent par des socialistes, et où jusqu'à présent le nombre des fonctionnaires n'a cessé de croître, pendant que le nombre des fonctionnaires d'Etat diminuait ..., ce qu'un député socialiste, René Dosière, a le courage de stigmatiser ...Sans parler de la gabégie ordinaire des nombreuses commissions "Théodules", avec leurs prestations et leurs frais de déplacement ..., ou le recours à des "agences" privées pour des analyses que l'administration publique pourrait faire elle-même..., tout cela pour un coût annuel de 65 milliards d'€, soit plus que le budget de l'Education Nationale qui est pourtant le plus important de tous les services publics...

 

   Avant de s'en prendre aux retraités, les adeptes d'un "changement" seraient donc mieux inspirés de "balayer devant leur porte" ...Ils pourraient prendre exemple sur d'autres pays, comme la Suède, qui vient de choisir pour son budget 2013 de réduire les impôts des ...retraités !...

 

(*) Pas d'analyse disponible après l'année 2008

 

NB. Le présent article a été rédigé à partir de recherches personnelles et de commentaires des journaux ayant suivi les déclarations ministérielles le 18 septembre 2012

 


  

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Economie et Société
commenter cet article

commentaires

JP 21/11/2013 14:51


Je suis jeune retraité.


Si l'on parle d'égalité devant la CSG, il faut tout mettre à plat et en particulier mettre les retraités et les actifs sur le même plan
en ce qui concerne la déduction fiscale des cotisations aux mutuelles de santé.


Cette inégalité sera d’autant plus criante au 1erjanvier 2015 quand l’adhésion à une mutuelle sera rendue obligatoire pour les actifs et que cette cotisation restera en quasi totalité déductible.


Malheureusement, cette cotisation sera imposable sur les revenus des retraités.

Lydihaut 22/09/2012 10:27


A oui "Jacques" nous parle de "Terra Nova", mais comme d'habitude il a un train de retard puisque son fondateur et président est mort, enterré, et rongé par les vers. Comme quoi la connerie tue
même au PS, d'ailleur notre nouveau ministre de la justice n' t'elle pas fait un malaise lors d'un de ses brillants discours ??? On l'a hospitalisé d'urgence mais elle continue d'afficher un
sourire d'une fierté resplendissante de stupidité béate.... Et ne change surtout pas son verbiage liberticide encourageant la délinquence alors qu'il faudrait rétablir le bagne à Cayenne, sa
ville natale!!!!!

Loubomyr 20/09/2012 13:00


Redresser la situation financière lamentable dans laquelle nous sommes ne sera possible qu'avec un effort partagé par tous, retraités compris. Car, après tout, n'ont ils pas profité des trente
glorieuses puis de la vie à crédit? Mais ils sont en droit d'attendre, comme tous les citoyens, que l'Etat socialiste balaye devant sa porte et améliore la gestion du foyer telle qu'elle a été
laissée par les précedents locataires de l'Elysée et du Palais Bourbon, locataires qui n'ont absolument rien fait en ce sens. Et que l'on ne nous dise pas que c'est la faute à la crise .....

Jacques 20/09/2012 10:31


S'agissant des fameux 10%, pour ma part, je n'y ai jamais vu d'inconvénient !


Je l'avais écrit ici où là lorsque la Fondation Terra Nova avait fait cette proposition dès avril 2010. Son auteur ayant été élu député socialiste en 2012.


Je ne suis pas choqué par son constat: les retraités bénéficient de l'abattement de 10 % pour frais professionnels, alors qu'ils ne travaillent plus. 


La Cour des Comptes vient de faire le même constat.


Ce qui a amené le Ministre Sapin a faire une belle mise au point pour souligner qu'il ne serait pas ( conditionnel) question de s'en prendre aux "petites" retraites mais
aux grosses si les suggestions de la Cour étaient reprises par le Gouvernement.


jf.

Jean Daumont 20/09/2012 09:24


  Je dois préciser que mon texte a été rédigé, comme je le fais le plus souvent, au delà de minuit le 18 septembre ...et porte donc la date du 19 septembre. J'ai pris connaissance, bien sûr,
de la "mise au point" du 1er Ministre au matin de ce 19 septembre, et j'ajoute même à vos remarques l'annonce que la déduction des 10 % ne serait pas supprimée pour les retraités ...Comme je n'ai
pas l'outrecuidance de penser que le 1er Ministre a pris connaissance de ma protestation, il faut croire qu'il en avait reçu d'autres, notamment de ses amis socialistes, qui n'ont pas envie de se
mettre à dos les "vieux" - de plus en plus nombreux - en vue des prochaines élections locales...