Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 15:12

   Le bruit fait autour des écoutes téléphoniques en France avant les élections mpunicipales n'est certainement pas le fait du hasard ...Car des écoutes, il y en a depuis longtemps et dans de nombreux pays, au niveau national comme au niveau international, à l'exemple des Etats-Unis qui y voient un moyen de maintenir leur rôle politique et leurs intérêts économiques...

 

   S'il y a eu des écoutes téléphoniques en France, et en l'occurrence cette fois au dépens de l'ancien Président Nicolas Sarkozy, c'est certainement parce que les responsables de ces indiscrétions étaient intéressés parce qu'il pouvait dire, en particulier dans le domaine public, afin de pouvoir en exploiter le contenu à des fins politiques ...Car, même si Nicolas Sarkozy s'en défend, et s'il assure qu'il veut vivre maintenant comme un homme "normal", il reste un pivot de la politique française, en raison du rôle qu'il a exercé comme Président pendant 5 ans de 2007 à 2012, tant en France que dans le monde ...D'ailleurs les sondages continuent à le placer en tête des personnalités appelées à jouer encore un rôle, toutes tendances confondues ...Et c'est si vrai qu'on prête à son successeur François Hollande d'avoir déclaré : "Je sais exactement ce qu'il fait" ...Un aveu ? .. On peut donc comprendre que Nicolas Sarkozy ait cru nécessaire de dire aux Français, dans une lettre ouverte parue dans le Figaro du vendredi 21 mars 2014, "ce qu'il pensait, estimant de son devoir de rompre le silence ...Si je le fais, c'est parce que des principes sacrés de la République sont foulés aux pieds avec une violence inédite et une absence de scrupules sans précédent"... 

 

   On peut ne pas avoir de sympathie particulière pour Nicolas Sarkozy et n'être pas d'accord avec certaines de ses affirmations, mais il faut admettre - et certains responsables socialistes l'ont eux-mêmes recconnu - que le droit au respect de sa vie privée, y compris intime, a été bafoué, ...que l'atteinte au  secret de ses conversations avec son avocat est inacceptable dans le cadre de l'organisation judiciaire, ...et qu'il est inadmissible d'avoir été déterrer des affaires comme l'Oréal ou Karachi ou encore un financement occulte de sa campagne électorale de 2007 par l'ancien dictateur lybien Khadafi, alors qu'il a été innocenté après plusieurs perquisitions ...Bien sûr, comme l'a fait remarquer Alain Juppé tout en approuvant sa lettre, il aurait pu s'abstenir d'évoquer de façon allusive l'espionnage systématque de la Stasi dans l'ex-Allemagne de l'Est avant 1990 ...Mais cet excès inutile de langage ne justifiait pas une indignation vertueuse des socialistes aors qu'eux-mêmes, comme d'autres d'ailleurs, ont, comme on dit, des "cadavres dans le placard"...

 

   Le résultat est malheureusement patent : on a entretenu ainsi la méfiance des Français, qui ont déjà tendance, plus à tort qu'à raison, de penser que "les politiciens sont tous des pourris", ...et qu'au lieu d'entretenir un climat de suspicion, ils feraient mieux de "balayer devant leur porte" ...et s'occuper des vrais problèmes qui préoccupent les Français, c'est-à-dire npn pas des réformes dites "sociétales" comme le mariage homosexuel, mais l'accroissement du chômage, encore en forte hausse en Février 2014, alors que "l'inversion de la courbe du chômage" avait été une promesse de François Hollande en 2012 et certainement un raison majeure de son élection comme Président de la République...

 

   Arrivent donc les élections municipales qui, comme toutes les élections, valent mieux que les sondages ...Et quel est le résultat du 1er tour ?...D'abord une abstention record de 38,7 % (27,1 % seulement en 1984), alors que les élections municipales sont traditionnellement plus fréquentées que les autres élections, car elles concernent plus directement les affaires des Français ...Puis une défaite incontestable des socialistes dans de nombreuses villes, en dehors de quelques bastions des banlieues de Paris et  des grandes villes, où ils perdent néanmoins des voix, comme Martine Aubry à Lille en baisse de 10 % ...Et enfin un progrès sensible du Front National, ne s'expliquant pas seulement par le fait d'avoir présenté davantage de listes dans toute la France, mais aussi en raison de la "démocratisation" relative de ce parti par Marine Le Pen et du fait que ce parti a eu l'avantage paradoxal de ne pas avoir dirigé beaucoup de mairies importantes jusqu'à présent et de sortir grandi de l'insuffisance des autres partis ...

 

   Alors, et après ?...D'abord, il va y avoir le 2ème tour, et le résultat ne semble pas devoir être une réaction en sens inverse ...Au mieux, une petite diminution de l'abstention, lié au fait que certains électeurs préfèrent attendre le 2ème tour avant de voter en supposant, parfois à tort, qu'il sera décisif ...Mais certainement pas un retour en force des socialistes, ne serait-ce qu'à cause de la publication, inopportune pour eux entre les deux tours, de l'augmentation du chômage ...Un nouveau progrès du Front National? ...C'est fort possible en raison du succès retentissant et très "médiatisé" d'Hénin-Beaumont en terre très "populaire" ...En fait, ces élections municipales révèlent un malaise profond : une majorité de Français a manifestement envie de sortir des schémas traditionnels qui ont apparemment fait leur temps ...Mais qui pourra animer un tel changement ?...Le temps n'est plus où un De Gaulle pouvait redistribuer les cartes ...Faut-il et où trouver une homme ou une femme "providentiel(le) ? ...Y aura-t-il nouveau "Mai 1968", presque 50 ans après le premier ?...Est-ce une affaire de pouvoir à donner aux jeunes, à qui appartient l'avenir ?...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Jacues Heurtault 04/04/2014 21:59


Quand on examine les cahiers d'émargements après les scrutins, on s'aperçoit que le nombre de participants au second tour est bien plus important que l'on ne croit en prenant connaissance des
"statistiques"! Il se passe un phénomène étrange : des abstentionistes du premier tour viennent voter au second mais ... un nombre presque équivalent de votants du premier tour ne viennent pas
voter au second! Cela peut concerner entre 5 et 10% des inscrits!