Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 14:29

   La France est le pays des Droits de l'homme depuis la Révolution de 1789, même si l'application de ces droits a pour le moins été irrégulier depuis plus de deux siècles ...En effet non seulement ces droits ont été oubliés, voire proscrits, en diverses circonstances de pouvoir autoritaire, mais, dès l'origine, ils n'ont pas impliqué les Droits de la femme, celle-ci ayant continué à avoir sur le plan civil la situation d'une mineure sous l'autorité de son mari, jusqu'à ce qu'en 1946, le Général De Gaulle, alors chef du gouvernement provisoire, lui accorde l'égalité avec son mari ou comme célibataire sur ce plan civil...

 

   Sur le plan civil, certes ...mais non sur le plan "naturel" ...Car la nature fait que la femme porte l'enfant de son mari ou de son compagnon pendant la gestation ...Or on n'en est plus là ! ...Comme on n'arrête pas le progrès ou supposé tel (?), il y a maintenant de plus en plus de cas où un un homme, une femme ou un couple désireux d'avoir un enfant "engage " une femme (car ça ne peut pas être un homme !) pour porter l'enfant durant tout le temps de la gestation, l'enfant étant remis au "client" à son terme...

 

   On peut passer - légèreté d'ailleurs coupable - sur le fait qu'une mère porteuse s'attache à l'enfant qu'elle a porté, car il y a des exemples de conflit dans ce cas ...Mais il n'est pas possible d'admettre une pratique faisant que certaines femmes - parce qu'elles ont des moyens financiers - se donnent le luxe de ne pas porter un enfant, tandis que d'autres - ayant besoin d'argent - seraient comme des "vaches à l'engrais" c'est-à-dire au niveau d'un prolétariat de gestation...

 

   Il n'y a donc rien à redire au fait qu'en France la "Gestation pour Autrui" (GPA) soit toujours interdite et à ce que la Cour de Cassation ait récemment refusé d'inscrire sur l'Etat-Civil en France des enfants issus, à l'étranger, de mères porteuses ...Or la Cour Européenne des Droits de l'Homme (et donc apparemment pas des Droits de la Femme) a condamné la France, en juin 2014, parce qu'elle s'en était tenue à la position de sa Cour de Cassation, condamnation ayant suscité des protestations émanant de toutes obédiences politiques, de droite comme de gauche puisqu'il y a même eu parmi elles des personnalités socialistes comme Jacques Delors ou Lionel Jospin ...

 

   Ces protestations étaient légitimes car, si l'on accepte l'inscription sur l'Etat-Civil en France d'enfants nés à l'étranger de mères porteuses, autant dire que le contrat de mère porteuse est validé, ce qui serait en contradiction avec l'interdiction de la Gestation pour autrui en France ...La Gestation pour Autrui, bien qu'interdite, deviendrait licite...

 

   Les protestations étaient d'autant plus valables  que les personnalités les ayant formulées avaient en même temps demandé qu'une convention internationale interdise la pratique des mères porteuses, empêchant ainsi toute manipulation d'un pays à un autre ...Et, à y bien réfléchir, une telle convention ne serait pas une nouveauté puisque le Conseil de l'Europe, lui-même, s'est déjà opposé naguère à la traite des êtres humains ...Et le trafic des mères porteuses est-il si différent de cette traite ?... Oui, vraiment, les Droits de la Femme doivent être défendus !...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Discrimination
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 12/09/2014 20:07


En effet, Loubomyr! Pour ma modeste part, c'est fini! J'arrête le combat ... Maintenant, j'ai besoin d'ORDRE!

Loubomyr 22/08/2014 15:30


Les néo libéraux anglo saxons sont les premiers à promouvoir la GPA et la prostitution et ce au nom de la sacro sainte liberté d'entreprendre. Pour eux, le ventre ou le c.. d'une femme n'est
qu'un "marché" comme un autre. Alors, imaginer l'interdiction de ce "marché", c'est presque du domaine du rève!!!!


Tous les grands empires historiques se sont effondrés dans un contexte de marchandisation extrème, d'écarts de richesses formidables et de moeurs pervertis par les deux conditions précédentes :
nous en sommes là en ce qui concerne la démocratie libérale. Notre monde est en train de s'écrouler, un autre va venir ; après le passage des nouveaux barbares (extrémistes et fondamentalistes de
tous poils) les forces vives vont se relever en partie gràce à la civilisation des réseaux et au renfort de la proximité. THINK GLOBAL - ACT LOCAL, voilà la solution

Jean Daumont 17/08/2014 10:39


   La prostitution peut être volontaire pour des raisons "financières" ou parfois "politiques" (ex: favorites de rois ou présidents) ...Elle peut l'être aussi par une sorte d'esclavage
de la part de proxénètes ...Dans tous les cas, elle ne concerne que la femms elle-même, ...le "vagin", comme vous dîtes...


   La GPA, elle, met en cause des enfants qui ne seraient plus, en cas  de généralisation et de légalisation, qu'un troupeau de poussins sans père ni mère, ve qui serait
intolérable, car ils en ont besoin ...Cela me fait penser aux "lebensraum" du temps d'Hitler, avec leur puanteur de racisme...

Jacques Heurtault 16/08/2014 08:14


Je ne puis que souscrire à votre analyse globale! Je me pose une question ... afin de pouvoir, presque immédiatement, y apporter l'ébauche de ma réponse.


Faut-il "pénaliser" (c'est à dire assimilier à une infraction pénale) la gestation pour autrui? Et si oui, faut-il l'assimiler à un délit (Tribunal Correctionnel) ou à un crime (Cour d'Assises)?


Car il ne faut tout de même pas être naïf ... Ne rien faire aboutira, NECESSAIREMENT, à la légalisation pure et simple de la gestation pour autrui et, DONC, à terme, à la commercialisation du
ventre féminin.


Cette commercialisation a déjà commencé depuis longtemps : le vagin des femmes est depuis longtemps l'objet d'un commerce au niveau de son usage. C'est la prostitution.


Curieusement, parmi les partisans de la GPA, on trouve des adversaires de la prostitution!


Je me demande vraiment, de plus en plus, vers quelle civilisation nous allons ...