Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 14:46

   Ainsi donc, avec la "Gauche" au pouvoir, on remet ça ! ...Il faut en finir avec les notes à l'école, c'est-à-dire en revenir à cette pédagogie soixante-huitarde selon laquelle tout ce qui est "stigmatisant" est condamnable ...Cette pédagogie rejoint la philosophie ou prétendue telle, dite la "théorie du genre", suivant laquelle il n'y a plus de différence entre les filles et les garçons (?) ...Tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil, ...Vive l'égalité !...Comme le dit le texte du Conseil Supérieur des programmes, ..."entre évaluation formative et sommative (sic), il faut en amont et en aval des descripteurs variés (re-sic) pour rendre explicite le niveau de maîtrise atteint par un élève et son écart - positif ou négatif - à un niveau atteint (re-sic)" ...Tout cela est du sabir et personne, sauf les initiés, n'y comprend quoi que de soit, mais ce n'est pas grave, car moins c'est compréhensif, et apparemment plus c'est intelligent !...

 

   Plus intelligent, en effet, serait le fait de remplacer l'évaluation-sanction par l'évaluation bienveillante ...car on ne martyiriserait plus les élèves par des notes ....La preuve en est d'ailleurs dans l'état lamentable où sont actuellement les anciens élèves devenus adultes que nous sommes après avoir subi l'éducation reçue des "hussards noirs de la République" du début du 20ème siècle, où il y avait les notes, mais aussi les classements et, pire encore, le bonnet d'âne au fond de la classe !... C'est pourquoi on a trouvé l'astuce - déjà trouvée en 1968 - d'une évaluation par lettres, à cette différence près qu'en 1968 il y avait 5 lettres - ABCDE - tandis que maintenant il y aurait 6 lettres - ABCDEF - ...Génial !...Comme le dit Luc Ferry, ancien Ministre de l'Education, qui doit savoir de quoi il parle : "c'est stupéfiant de niaiserie !" ...En effet les maîtres, soucieux d'apporter légitimement des nuances, n'auront rien de plus pressé que d'ajouter des "+" et des "-", ce qui fait qu'il y aura A+, A-, B+, B-, etc ...jusqu'à F-, soit 12 nuances ...Autrement dit, on passera de 20 nuances à 12 ...Quel progrès ! ...Sans compter que les parents, habitués à une notation sur 20, se livreront à des comptes d'apothicaire pour savoir à quoi par exemple 5 sur 12 correspond une note sur 20 !...

 

   Et ceci parce que les notes seraient, comme ironise encore Luc Ferry, "le reflet de la société de compétition capitaliste et qu'elles seraient un appareil idéologique d'Etat destiné à sélectionner les "héritiers" et installeraient la logique néo-libérale de la rentabilité compétitive dans les classes" ...Et il ajoute avec raison : "Si on supprime la notation dans le cadre scolaire, la réalité post-scolaire se chargera de la rappeler, et de manière autrement plus dure" ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Education
commenter cet article

commentaires

combo 18/05/2017 05:13

Prêt sérieux et honnête

Témoignages de prêt Email combojeanluc@hotmail.com
Pour moi le prêt entre particulier n’a jamais existé. Mais à force
d’entendre parler de certains prêteurs qui me semblaient sérieux sur les forums et blogs mon choix s’est dirigé vers Mr
COMBO JEAN LUC dont beaucoup parlent et après l’avoir contacté, j’en suis sorti la tête haute car il m’a accordé sans soucis les fonds que je lui est demandé (50.000€) sans aucune complication. alors, vous devrez régler en urgence une dette, créer votre entreprise ou investir dans les immobilier . Merci à tous ceux qui témoignent de lui; il est une référence, vous pouvez sans crainte le contacter Il existe bel bien les prêteurs sérieux en France .
Voici son Email combojeanluc@hotmail.com
Merci de passé le message

Jean Daumont 12/12/2014 09:35


   Admettons qu'il n'y ait plus de notes, ni en chiffres, ni en lettres ...Comment évaluera-t-on les compétences de manière compréhensible pour l'intéressé, l'évaluateur, et les autres
?...Il y aura toujours, qu'on le veuille ou non, les bons, les médiocres et les mauvais...

josiane 09/12/2014 19:52


Vous n'avez pas été,Messieurs ,ni enseignés ,ni notés,ni évalués comme l'ont été vos grands-parents ,ni vos parents.Pourquoi voulez-vous que la réflexion pédagogique n'évolue pas ?faut-il
continuer à faire ce que VOUS avez connu ?Le monde s'est-il arrété à VOTRE époque?


Ce n'est pas ,Monsieur Daumont,la gauche qui a sorti tout cela de son chapeau comme vous voulez le faire croire!Cela fait des décennies que l'on parle d'évaluation "formative et sommative;je
m'étonne que le proviseur que vous avez été ne connaisse pas ces notions de base!!D'ailleurs déja de nombreuses écoles élémentaires privées et publiques ne mettent plus de notes,mais évaluent les
compétences des éléves comme cela se fera au cours de leur vie.Non ,Luc Ferry n'a pas raison;dans la vie professionnelle on ne met pas une note,mais on évalue les compétences des salariés.

Jacques Heurtault 07/12/2014 16:58


Votre dernière phrase est complètement évidente ...


Bien pire encore : pour pallier aux déficiences de cet "enseignement" bâtard, les parents n'auront qu'une idée en tête, ,à savoir donner des cours particuliers à leurs enfants selon les méthodes
éprouvées de la pédagogie et de l'évaluation qui ont largement fait leurs preuves ... A conditions, toutefois, d'en avoir les moyens financiers!


Comme l'enseignement public n'est pas obligatoire, ils retireront leurs enfants de l'école publique pour les mettre dans l'école privée ...


Pour contrer ces imbécilités, il faut, de toute urgence, mettre en place le "chèque éducation", lequel consiste à donner aux parents, pour chaque enfant, un "chèque" lui permettant de payer
l'école de son choix ... De la sorte, on verra les écoles publiques se remplir à proportion de leurs valeurs propres et de la qualité de leurs méthodes pédagogiques ... Les écoles n'ayant pas été
capables de collecter suffisamment de chèques éducation devront fermer faute de pouvoir équilibrer leur budget ...