Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 14:16

   L'avenir appartient à nos enfants et ils ont donc le droit de savoir quel avenir les adultes leur préparent, en France comme dans le reste du monde ...C'est le problème qui est posé par l'éditorialiste Yves Thréard dans le journal Le Figaro du 4 octobre 2014 sous le titre "L'engrenage Taubira" :

 

   "C'était une évidence. Tout comme le vote du "Pacs" était, il y a quinze ans, la porte ouverte au mariage homosexuel, la légalisation de ce dernier conduit inévitablement aujourd'hui à la reconnaissance à la reconnaissance de la Procréation Médicalement Assistée - PMA - pour les couples féminins et à Gestation pour Autrui - GPA - en faveur des couples masculins. La Gauche le savait, et la Loi Taubira ne pouvait tromper que les naïfs et les indifférents...

 

   Pour les Français, majoritairement réservés dans les sondages sur la PMA pour les homosexuels et clairement hostiles à la GPA, le réveil est douloureux. Comment éviter la banalisation de manipulations génétiques, jusque là autorisées pour seules raisons médicales dans les couples hétérosexuels ? Comment interdire l'effrayant commerce des corps qu'engendre la pratique des "mères porteuses" ?

 

   Et l'une et l'autre sont désormais envisageables puisqu'en instaurant le mariage pour tous, la Loi Taubira prévoit l'égalité parfaite des droits, que les mariés soient de sexes différents, ou non. Sans en dire plus. Mais plusieurs décisions judiciaires l'ont rappelé récemment : le mariage ouvre droit à l'adoption, donc à la filiation, peu importent les moyens pour y parvenir en allant à l'étranger, même s'ils sont illégaux en France. La Cour Européenne des Droits de "l'Homme", dont les décisions s'imposent, est elle-même très à cheval sur le principe d'égalité, traquant les "discriminations" en toutes circonstances;

 

   Si les Français persistent dans leurs réserves ou leur refus, s'ils continuent à s'opposer aux dérives incontrôlées du mariage pour tous, il n'y aura qu'une solution : ré-écrire la Loi Taubira. Afin de distinguer le mariage, pour les couples hétérosexuels, de l'union, destinée aux homosexuels. Cette différence lexicale laisserait possible le recours à l'adoption pour tous , mais permettrait d'en exclure la PMA pour les seconds, et bien sûr la GPA ... Le débat n'est pas fini..."

 

   Le débat ? ...Le débat ! ...Mariage pour tous ...Adoption pour tous ...MPA ... GPA ...On s'y perd ! ...Et les enfants dans tout cela ? ...Faudra-t-il leur demander à l'école d'analyser l'article 31 des 60 engagements de François Hollande en 2012 sur le mariage homosexuel, alors que ce n'est pas de leur âge ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Economie et Société
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 06/10/2014 09:47


Quand j'écris que les enfants ont le "droit" de savoir, il ne s'agit pas d'une obligation juridique, mais de leur laisser la possibilité de s'informer dans le contexte qui est le leur...

Jacques Heurtault 06/10/2014 09:14


Eh bien non! Les enfants n'ont pas le droit de savoir quel avenir on leur prépare ... Ils n'ont pas le droit de vote et c'est très bien comme ça!


Par contre, si nous, les adultes, ne sommes pas capables de leur préparer un avenir meilleur que notre présent, alors nous ne méritons pas de jouir des bienfaits de la vie que nos propres
ancêtres ont construit pour nous ...


Oui, il faut réécrire la loi "Taubira"! Oui, il faut mettre dehors tous ces idéologues qui, par pure convenance personnelle immédiate, choisissent de favoriser la déstructuration de toute la
société civile.


Mon choix est fait!