Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 16:24

   Ce n'est pas la 1ère fois que le Président Hollande est "attendu" ...Il l'a d'abord été à la suite de son élection en mai 2012, fondée sur ses "60 engagements pour la France" ...et des promesses qu'il avaient faites - "Moi, Président ...- lors de sa confrontation avec son concurrent alors en place, Nicolas Sarkozy ...Il a été attendu de nouveau à l'occasion de ses deux premières conférences de presse le 13 novembre 2012 et le 16 mai 2013 ...Et, plus récemment encore, le 31 décembre 2013, dans le cadre des voeux de Nouvel An 2014, il s'était même montré précis en plaidant contre "un Etat trop lourd, trop lent, trop dur" et de façon plus inattendue en tendant la main aux chefs d'entreprise...

  

   Alors, il était vraiment attendu à sa troisième conférence de presse le 14 janvier 2014, des journaux comme Le Figaro ou Ouest-France ayant même inscrit en 1ère page le même titre : " Hollande attendu au tournant " ...Or, comme chacun sait par expérience, il faut se méfier d'un tournant, car on peut y déraper ...Qu'en a-t-il donc été ?...

 

   - Il y a d'abord eu de la part de François Hollande une réponse sur sa vie privée ...Ce domaine a évidemment toujours existé pour les responsables d'un pays ...Naguère, sous la monarchie, ceux-ci n'hésitaient pas à afficher leurs "liaisons" ...Henri II avec Diane de Poitiers ...Henri IV, le "Vert-Galant", avec 33 maîtresses ...recensées, dont Françoise de Montmorency et Gabrielle d'Estrées ...Louis XIV avec 13 ...recensées , dont La Vallière, La Montespan et La Maintenon ...Louis XV avec 16 ...recensées, dont Mme de Pompadour et Madame du Barry ...Mais, à l'époque, les mariages étaient "arrangés" sans considérations personnelles, et les rois trouvaient des "compensations" ...Plus tard, sous la 3ème République, il y a eu aussi des "passades", mais curieusement elles n'étaient pas "publiées", comme si la République se voulait plus "morale" ...On connaît l'anecdote de Félix Faure dont le maître de cérémonies, craignant un malaise, demande : "Le Président a-t-il encore sa connaissance ?" ...Non! elle est partie par l'escalier de service !"...Et cette "morale" était devenue un usage, avec les Présidents qui se sont succédés depuis le début de la 5ème République ...et qui n'ont certes pas tous été des "modèles de vertu" ...Manifestement, on n'en est plus là, et, dans notre époque de voyeurisme et de trous de la serrure, on a "l'esprit large (?) et on fait connaître ...Naguère, à la fin de son 2ème mandat, Mitterrand lui-même avait fait connaître sa liaison secrète et sa fille Mazarine Pingeot ...Maintenant, on n'attend même plus l'accord du Président, on fait connaître sa vie privée à son insu et sans en référer ...La réaction du Président Hollande est donc légitime : "Chacun dans sa vie personnelle peut connaître des épreuves ...J'ai un principe ...Les affaires privées se traitent en privé" ...Et, en l'occurence, on ne peut avoir que de la sympathie quand on apprend que sa compagne Valérie Trierweiler a eu un malaise (tentative de suicide?) à la nouvelle d'une liaison possible de François Hollande et d'une certaine Julie Gayet ...

 

   - Il y a ensuite ce qui était l'essentiel et aurait même dû être l'exclusive, à savoir les affaires publiques de la France ...Dans ce domaine, il y a beaucoup à dire, mais il faut rester objectif et appliquer tout à la fois la formule de Beaumarchais ..."Sans la liberté de blâmer, il n'y a pas d'éloge flatteur" ...et son contraire ..."Sans la liberté de louer, il n'y a pas de blâme haïssable" ...Et en l'occurence, le Président Hollande s'est montré bon pédagogue, et il a mêmé été convaincant sur certains points :

   - 1.Vouloir la baisse des charges des entreprises n'est certes pas un évangile de la "gauche", et cette volonté est une marque de courage, car elle ne risque pas de faire remonter la popularité du Président qui stagne actuellement à 26 %, même si, à long terme - ce que ne perçoit pas nécessairement l'opinion - cette mesure peut entraîner une relance économique et donc une baisse du chômage qu'il a toujpours souhaité...

   - 2.Vouloir diminuer les dépenses publiques, et notamment simplifier le "mille-feuilles" administratif avec ses niveaux multiples (communes, départements, régions et Etat) et un partage complexe des compétences où "même une chatte ne reconnaît pas ses petits" ...ne peut que soulever le mécontentement des élus, dont beaucoup de ...socialistes ...Portant cette mesure serait la juste compensation de la mesure précédente, puisqu'à la diminution des recettes publiques correspondrait une diminution des dépenses publiques...

   -3.Vouloir une loi pour "terminer sa vie dan s la dignité" est remettre l'accent sur un sujet difficile qui partage l'opinion puisque, notamment dans un cadre religieux, une partie de celle-ci reste résolument hostile à l'application de la Loi Léonetti de 2005, notamment en ce qui concerne le "droit de laisser mourir" favorisant les soins palliatifs...

 

   Néanmoins le Président Hollande est resté imprécis sur les moyens pratiques de parvenir à la réalisation de ses intentions ...Toujours le même problème, qu'avaient connu ses prédécesseurs, et qui est celui de la Dette publique ...Reduire celle-ci alors qu'on continue à pratiquer une politique certes généreuse, mais coûteuse, comme les "emplois aidés" ?... Compter sur le redressement de la conjoncture, mais la remontée de l'indice de croissance aux Etats-Unis et par contrecoup dans les pays de l'OCDE, n'est encore qu'un "frémissement" ?...

 

   Le Président Hollande a solennellement affirmé qu'il était un "social-démocrate" ...Pour une oreille exercée, cela veut dire qu'il n'est plus un ..."socialiste" , mais ...un "social-libéral ...comme naguère Schroeder en Allemagne qui se porte actuellement mieux que la France, en dépit de son insuffisance démographique et d'une immigration importante venue de l'est ...Est-ce cela que l'on attendait ?...

 

 

 


 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 15/01/2014 23:53


En effet! Social-démocrate ... Le mot - apparemment sacrilège (on se demande bien pourquoi!) - est lâché! Enfin!