Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 15:16

   Le centenaire de l'année 1914 est, en cette année 2014, déclinée de toutes les façons ...Mais, jusqu'à présent, il a servi surtout à évoquer la 1ère Guerre mondiale qui avait commencé en 1914 ...C'est donc une excellente idée qu'a eue la revue L'Histoire, dans son numéro de Février 2014, de s'intéresser à un homme qui a été en France, au début du 20ème siècle, un apôtre de la paix et a tout fait alors pour éviter la guerre ...Jean Jaurès ...un homme qui, d'autre part, est considéré comme un des fondateurs du Parti Socialiste, créateur du journal L'Humanité, bien avant que ce journal ne soit, après sa mort, annexé par le Parti Communiste lors de sa scission avec le Parti Socialiste au Congrès de Tours en 1920...

 

   Rien ne prédestinait pourtant Jean Jaurès à ce rôle éminent ...Né le 3 septembre 1859 à Castres, il appartenait à une famille bourgeoise de province, à la fois laborieuse, honnête et patriote, et beaucoup de ses membres faisaient alors une carrière militaire ...Lui-même a été un brillant élève, admis, après des premières études à Castres, au Lycée Louis-le Grand à Paris, puis à l'Ecole Normale Supérieure, avant d'être reçu à l'agrégation de philosophie et d'enseigner au Lycée d'Albi, puis à la Faculté de Toulouse ..., C'est alors qu'il se lance dans la politique en 1885, étant élu comme le plus jeune député à 26 ans ...Mais il ne l'est que comme membre du Parti Républicain libéral dit "opportuniste" groupé autour de Jules Ferry, ...et il est même à cette époque rebuté par l'extrêmisme du groupe socialiste ...C'est aussi l'époque de l'Affaire Dreyfus et il est de ceux qui croient devoir dénoncer le comportement d'un officier félon...

 

   Ce n'est que dans les années 1890 qu'il se radicalise ...Façon de parler, puisque le "radicalisme" est alors un parti politique de tendance gauche modérée attachée à la propriété tout en voulant le progrès social ...Donc, plutôt, il se "socialise", mais ce n'est assurément pas pour se rallier au marxisme avec la notion de "lutte des classes" ...En fait, il devient, comme l'indique le sous-titre de la revue L'Histoire, le partisan d'un "socialisme du possible" ...Il s'indigne contre les mesures répressives qui suivent les attentats anarchistes, notamment celles consécutives à l'assassinat du Président Sadi Carnot (24 juin 1894), il s'élève contre le massacre des Arméniens par les Turcs dans un discours à l'Assemblée (3 novembre 1896) ...et il se range finalement avec les "Dreyfusards" après la parution du "J'accuse" d'Emile Zola dans le journal L'Aurore (13 janvier 1898) ...Sur le plan des idées, il est certes opposé au capitalisme et à ses méfaits apparaissant dans la situation misérable des ouvriers, mais il substitue à la notion de "lutte des classes" celle de la "Société fraternelle", autrement dit de la justice sociale ...Pas question de "dictature du prolétariat", ni du "grand jour" ! ... C'est dans ce but d'équité qu'il domine alors le parti socialiste unifié, appelé Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO)...

 

   Pour lui, la Société fraternelle n'est concevable qu'avec la Paix dont elle ne peut être que la garante, et il engage donc toutes ses forces pour la défendre, ...dans un contexte où le nationalisme l'emporte, avec le désir de prendre sa "revanche"  après la Guerre de 1870 et de reprendre l'Alsace et la Lorraine (Moselle en fait) ...C'est un grand orateur, ce qui compte beaucoup à l'époque, et il est capable de parler pendant des heures à l'Assemblée comme devant les foules ...On l'appelle même "Saint-Jean-Bouche d'or", et  il parle autant avec sa bouche qu'avec ses gestes, le bras levé, le doigt accusateur ...Il devient alors pour certains esprits exaltés, qui ne supportent pas son pacifisme confondu avec la lâcheté, la "grande gueule" qu'il faut abattre ...Et il est abattu par Raoul Villain devant le café Le Croissant à Paris le 31 juillet 1914 ...Le 2 août 1914, la France mobilisait ...Jean Jaurès avait été à la fois le "dernier mort de la paix" et le premier mort de la guerre" ...Quant à Raoul Villain, il fut emprisonné pendant 5 ans, au grand scandale  de ...la Ligue des Droits de l'Homme ...et il sera jugé ...non coupable ...et acquitté le 29 mars 1919 ...il ménera alors une vie aventureuse ...et sera lui-même assassiné par un anarchiste espagnol à Ibiza en 1936 ...!?!...

 

   Il se produisit alors ce qui se passe souvent quand des personnalités en vue disparaissent tragiquement, comme le seront plus tard Gandhi et Martin Luther King ...On leur voue un culte ...Les cendres de Jean Jaurès furent transférées au Panthéon en 1924 ...Et on fait maintenant référence à lui depuis tous les horizons politiques ...De Gaulle "a salué sa mémoire" à Carmaux (25 mars 1960), Mitterrand a déposé une rose rouge sur sa tombe au Panthéon (21mai 1981), Sarkozy reproche à la gauche d'avoir renié Jaurès (12 avril 2007) ...Hollande, juste avant l'élection présidentielle, fleurit sa statue à Carmaux et rend hommage à "celui qui fut capable d'allier l'idéal et le réel" (mai 2012) ...Et en France, il y a 2354 voies portant le nom de Jean Jaurès...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 22/02/2014 17:19


   Oui, vous avez bien lu, ...et, moi, je n'ai que transcrit l'affirmation de l'auteur de l'article , Jacqueline Lalouette, dans la revue l'Histoire - page 62.


   Bien entendu, j'ai sursauté comme vous ...Et j'ai fait des recherches sur l'histoire de la Ligue des Droits de l'Homme ...Son action a été le plus souvent justifiée et salutaire
...mais elle s'est tout de même parfois livrée à des actions regrettables ou du moins sujettes à critiques, comme celles de défendre les brigades rouges, le voile à l'école, ou le comportement de
l'Islam radical ...Vouloir défendre tout ,à tout prix , conduit au manque de clairvoyance ...C'était déjà le le cas en s'indignant de la durée d'emprisonnement de Raoul Villain, sans manifester
le moindre regret pour la mort de Jaurès...


Voir l'étude ci-après (notammenrt le chapitre Polémiques)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_fran%C3%A7aise_pour_la_d%C3%A9fense_des_droits_de_l%27homme_et_du_citoyen

Jacques Heurtault 22/02/2014 00:25


Si je comprends bien, la Ligue des droits de l'Homme a protesté contre l'incarcération sans jugement du vilain Vilain, assassin de Jaurès?