Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 16:22

   S'il est une notion qui a préoccupé l'homme au cours de son histoire, c'est bien celle de "l'âme"", car elle est liée à la conscience qu'il a de "l'existence" ...Mais, pour autant, il n'a jamais pu définir la réalité de cette "âme", au sens de ce qu'en est "l'essence"... 

 

   Que l'homme ait une âme, c'est d'abord une question de langage, c'est-à-dire de "communication sociale", car le mot revient dans toutes sortes d'expressions : "se donner corps et âme" ..."avoir l'âme en peine" ..."sauver son âme" ..."vendre son âme au diable" ...expressions déjà révélatrices du contenu que l'homme veut y mettre ...Car, pour lui, l'âme est présente partout au cours de la vie, de la naissance ...à sa mort.

 

   L'âme est aussi une question d'étymologie, puisque le mot vient du latin "anima", qui signifie "souffle", c'est-à-dire le fait de respirer, ...et les mots correspondants de "nephesh" en hébreu, "psyché" en grec, "ruh" en arabe ont la même signification. D'ailleurs la Bible attribue à une puissance transcendantale, Dieu, la création de l'homme en "soufflant" dans la glaise ...Et chacun sait qu'un enfant naît quand il "respire" ...et que l'homme meurt dans un dernier "souffle"...

 

   Mais évidemment l'âme, si elle existe, ne se limite pas à l'appareil respiratoire ...Longtemps elle a été située dans le coeur, parce que celui-ci s'arrête au moment de la mort ...Mais les progrès de la science ayant révélé le rôle fondamental du cerveau, l'âme y est maintenant plus volontiers fixée, en y étant confondue le plus souvent avec "l'esprit", c'est-à-dire "l'intelligence", ...le coeur restant pour beaucoup de gens le domaine du "sentiment" ...D'un côté ..."Esprit, es-tu là ?" ...Et de l'autre "Rodrigue, as-tu du coeur ?" ...

 

   Est-ce à dire alors que l'homme serait une exception dans la nature en ayant seul une âme ?...Certainement pas ...Il apparaît en effet que "l'animal" (dont le nom est directement tiré du la latin "anima") a aussi de "l'esprit" et du coeur" ...Il suffit de le voir vivre avec ses congénères, ayant l'esprit de trouver par exemple comment se nourrir, mais aussi le coeur de soigner et protéger ses petits ...Et il en est de même de l'autre être vivant qu'est le "végétal" qui, certes, n'a pas de mobilité mais sait "où" et "comment" pousser, de nombreuses expériences montrant par ailleurs qu'il y a des associations ou des incompatibilités entre les plantes ...Et certains naturalistes vont même jusqu'à penser que le "minéral" a aussi une "âme", c'est-à-dire un "intérieur", à l'instar du poète français Lamartine qui s'exclamait : "Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"...


   Quoi qu'il en soit, les opinions divergent à propos de "l'âme" :


    - Il y a celles qui nient toute existence à l'âme, considérant que tout être vivant est indivisible et que tout dépend du cerveau, celui-ci ayant des circonvolutions auxquelles on attribue des fonctions particulières (lobes de la réflexion, de la mémoire, des sensations, etc...), avec une corrélation générale en faisant l'unité ...Mais, comme le disait déjà, le chirurgien Cabanis au 18ème siècle : "L'âme, je ne l'ai pas trouvée sous mon scalpel" ...


   2. Il y a celles qui, au contraire, trouvent de l'âme "partout" ...On parle "d'animisme" ..Tout est "âme", y compris le fonctionnement du corps ..., comme si tout homme était une réalité transcendantale, les religions l'intégrant à Dieu ou à tout au-delà, en s'inspirant du fait que certains individus ont des dons, comme celui de l'imposition des mains attribuée par les Evangiles à Jésus-Christ...

 

   3. Il y a celles - les plus courantes - qui font une dichotomie entre le "corps" et "l'âme" ...Le corps est "mortel" - certitude incontestable - mais l'âme est "immortelle", ce qui assurément reste à prouver ...Et, si elle est immortelle, c'est par définition qu'elle n'a pas été "éternelle" et donc qu'elle a une "naissance" ...Née avec le corps, elle survit donc à la mort de celui-ci ...Mais les choses (façon de parler...) se compliquent en fonction des croyances philosophiques ou religieuses :

   - Pour les Egyptiens de l'Antiquité, l'âme ou "ba" pérégrine après la mort d'un corps dans un monde souterrain, où Osiris jugera ses actes, suivant le "Livre des Morts", et au terme elle rejoindra le monde des dieux, raison pour laquelle le corps est conservé par la momification, et des objets familiers et de la nourriture placés dans le sarcophage...

   - Pour les Grecs anciens, l'âme, un fois passé le Styx par la barque de Charon, et franchies les portes gardées par Cerbère, l'âme demeure pour l'mmortalité également dans un monde souterrain, sans jugement ni rémission selon les actes, Tantale ou Sisyphe pouvant ainsi être définivement condamnés...

   - Pour les Hébreux de la Bible, l'âme rejoint aussi un monde souterrain  - le "Shéol", ou encore les "Enfers" (au pluriel) - où elle attendra le Jugement dernier à la fin du monde pour rejoindre Dieu...

   - Pour les Chrétiens, l'âme est également immortelle mais elle est marquée par le péché originel qui a été racheté par Jésus-Christ le "Rédempteur" qui a été ressuscité après sa crucifixion, et, après avoir été "au Ciel, au Purgatoire ou en Enfer (au singulier) elle s'unira de nouveau au corps lors du jugement dernier...

   - Pour les Musulmans, Dieu (Allah) accueille l'âme dès la mort du corps, en attendant la résurrection finale...


   4. Il y a celles qui croient à la transmigration de l'âme, ce qu'on appelle aussi la métempsycose - suivant laquelle l'âme passe d'un corps à un autre suivant un cycle continu de naissance, de mort et de renaissance, comme l'enseignent les religions de l'Extrême-Orient, l'hindouisme, où l'âme peut passer de l'animal ( les vaches sacrées...) à l'homme par une purification progressive (yoga assurant la maîtrise du corps et finalement son unité avec l'âme), ...le bouddhisme, où l'âme passe de corps en corps avant d'atteindre le "Nirvana", à l'instar du Dalaï-Lama pour qui, à sa mort, on recherche aussitôt l'enfant où il s'est ré-incarné...

 

  Ainsi en va-t-il de l'âme ...de la vie ...de la mort ...On ne sait pas ...

 

 

Bibliographie :

  - Revue "Le Monde des Religions  n° 59  - Mai 2013

  - Documentation personnelle

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Esotérisme
commenter cet article

commentaires

Loubomyr 09/05/2013 11:48


Alors que Lamartine se posait la question de savoir si les objets inanimés avaient une âme, il est notable qu'aujourd'hui bon nombre utilisent des objets comme des codes, sans trop se poser de
questions :


La voiture est plus le reflet du statut social qu'un outil pour se déplacer.

Le smartphone devient un outil de communication simplement en le possédant, beaucoup plus qu'en l'utilisant réellement

Utiliser une marque "premium" revient à se valoriser quend on n'en pas les moyens (financiers ou intellectuels) réels

La façon de s'habiller développe elle aussi ce qu'il est commun de nommer "dress code"



Sur ce dernier item, combien de jeunes portent la marque sportswear italienne "ASICS" en sachant que cet acronyme signifie "Anima Sane In Corpore Sano"?