Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 16:06

   Il y a une version officielle de l'Histoire, en particulier de celle de la France, où les protagonistes ont un rôle - positif ou négatif - défini une fois pour toutes, conformément à une tradition définie dès l'école primaire : ainsi Clovis est le premier roi des Mérovingiens qui a créé la France, Charlemagne est le premier empereur que la France a connu, fondant la dynastie des Carolingiens, et Hughes Capet est à l'origine de la dynastie capétienne ...Plus tard, Jeanne d'Arc aura la réputation "d'avoir bouté les Anglais hors de France", Louis XIV d'avoir été Louis-le-Grand, créateur du château de Versailles ...et Louis XVI d'avoir été un roi faible incapable d'effectuer les réformes nécessaires ...Et puis Napoléon 1er laissera un souvenir tellement impérissable qu'il aura droit à un tombeau somptueux sous le dôme des Invalides, tandis que, plus tard, son neveu Napoléon III sera qualifié par le "grand" Victor Hugo de Napoléon "le Petit" ...Clémenceau fut surnommé "le Tigre" en raison de son rôle final dans la Guerre 1914-1918 ...Enfin Pétain fut d'abord considéré en 1940 comme le sauveur de la France laquelle "il avait fait le don de sa personne", étant même reconnu alors par de nombreux pays, notamment les Etats-Unis...dont le Président Roosevelt ironisait sur un certain Général De Gaulle qui, à Londres le 18 juin, "s'était pris pour ...Jeanne d'Arc"...Qu'en aurait-il été si la 2ème Guerre mondiale avait tourné autrement ?...

 

   Car l'Histoire n'est pas un long fleuve tranquille ...et les réalités sont souvent différentes de ce qu'on a pu en dire ou de ce qu'on en espérait ...Ainsi Clovis n'a pas créé la France, ...il n'a été que le roi des Francs dont le nom - germanique - a donné celui de "Francie" puis de "France" s'étant substitué à l'ancienne Gaule séculaire ...Charlemagne va ensuite intégrer la Francie dans son Empire de part et d'autre du Rhin, car il veut reconstituer le défunt Empire Romain et va même se faire couronner à Rome (800...date célèbre), mais il ne parlait évidemment pas pas le "Français", dialecte local peu connu, et il avait installé sa capitale à Aix-la-Chapelle ...Quant à Hughes Capet, il n'a pas créé (en 987) la dynastie qui porte son (sur)nom, puisqu'avant lui Eudes et et Robert avaienr régné sur les Francs ...Le rôle de Jeanne d'Arc, même si elle a certainement servi de "mascotte" à une époque où on attendait une intervention "providentielle", a été exagéré bien plus tard, au 19ème siècle, par l'historien Jules Michelet ...Louis XIV,qui lui-même avait reconnu à la fin de son règne avoir trop dépensé pour ses guerres et ses constructions, ne doit son surnom de "Grand" qu'à Voltaire, auteur du "Siècle de Louis XIV" ...Louis XVI avait des idées très modernes qu'il ne put mettre en application en raison de la résistance des "privilégiés" et il avait initié les voyages de Bougainville dans l'Océan Pacifique ...Napoléon 1er a été un grand exterminateur en étant responsable de la mort d'au moins 3 millions de personnes..., tandis que Napoléon III a été le premier à développer l'industrie en France et s'était inquiété de la situation sociale dans son ouvrage "L'extinction du paupérisme" ...Clémenceau avait été au début de la 3ème République l'un des responsables de la chute de nombreux ministères ...Quant au Général De Gaulle lui-même, au terme de sa carrière politique qui en fait maintenant une "icône" de l'Histoire, il a eu ses moments de faiblesse, comme lorsqu'il faillit démissionner et se rendit, lors des "évènements" de 1968 à Baden-Baden auprès du Général Massu qui "lui remonta les bretelles" ...

 

    Alors, y a-t-il vraiment une vérité historique, ou l'Histoire n'est-elle faite que de "faux semblants" ?...

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans L'Histoire
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 03/12/2013 11:56


Je viens de terminer la lecture d'un petit livre sur "le Stratagème Jeanne d'Arc", particulièrement édifiant ... Jeanne d'Arc était un homme! C'était le fils batard d'Isabeau de Bavière, épouse
de Charles VI le roi fou, avec le frère de ce dernier, duc d'Orléans (!), le roi étant, du fait de sa folie, incapable de procréer. Idem pour Charles VII et pour Catherine, sa soeur, fille
d'Isabeau de Bavière, épouse de Henri V, roi d'Angleterre ... Le batard aurait été déclaré mort-né (ou presque) alors qu'il fut conduit chez des "paysans" de Dom Rémy, village faisant partie du
domaine royal, c'est à dire placé sous la juridiction directe du roi sans aucun féodal intermédiaire ... Il y reçut une éducation conforme à son rang et aurait, logiquement, appris le maniement
des armes, chose impensable pour une jeune fille par nature incapable de porter une armure d'au moins 30 kilos et d'apprendre en quelques semaines le maniement des armes là où des "mâles"
normalement constitués mettent plusieurs années ...


Lors du procès de la pauvre Jeanne, une vraie femme substituée pour la circonstance, ni le "père" ni la "mère" ne furent appelés à témoigner! Aucune question ne fut posée sur l'identité même de
Jeanne! Tous les actes du procès furent rédigés, plusieurs mois APRES le procès, en LATIN, langue inaccessible à une paysanne qui, par nature, ne pouvait connaitreni le latin ni même le français
qui se parlait à la Cour mais ne connaissait que le patois local. Philippe d'Orléans, le vrai "Jeanne d'Arc", avait évidemment appris à parler le français compte tenu de son rang ... Car s'il est
bien le bâtard de Louis d'Orléans, il est aussi le vrai fils de la reine de France (Isabeau de Bavière). Or, il ne peut, juridiquement, y avoir de bâtardise  dans le mariage! Philippe
d'Orléans, fils d'Isabeau de Bavière, était donc, par nature, le fils légitime du roi de France, époux d'Isabeau de Bavière, des entrailles de laquelle est bien issu Philippe d'Orléans...

Jean Daumont 03/12/2013 10:16


   Je souscris à vos remarques ...J'ai été professur d'histoire, et je peux témoigner que l'Histoire n'est pas une "science" exacte, et que le "métier d'historien", comme disait Marc
Bloch, est ingrat ...A la limite, je préfère les "Mémoires"où on sait dès le départ qu'il y a une part de subjectivité, et on peut relativiser...

Loubomyr 02/12/2013 13:51


On ne devrait pas parler de l'Histoire avec un grand H mais des histoires tant il semble vrai que la relation des faits historiques est soumise à une grande subjectivité de la part des
historiens. Chacun, voulant apporter sa contribution, complète le recit factuel par des analyses ou bien élabore une théorie à partir de l'examen d'une période donnée ou d'un thème récurrent au
travers des siècles (la royauté, la noblesse, la bourgeoisie, la paysannerie) ou en se centrant sur une région ou une province. Et c'est comme cela que le récit historique oscille entre l'épopée,
l'analyse critique et voire même son utilisation à des fins de propagande, comme le font les hommes politiques lorsqu'ils écrivent un bouquin sur l'histoire : les faits passés au crible de leur
subjectivité sont alors utilisés pour faire passer un message bien actuel (CF le Henry IV du chef du Modem par exemple)