Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 17:44

   L'Ukraine est à la pointe de l'actualité, où elle apparaît comme un enjeu entre "l'Orient" et "l'Occident", ce qui n'est pas nouveau puisque le nom même "d'Ukraine" signifiant "marche" (*) lui a été donné par les Russes venant de l'Est au 17ème siècle et que l'impératrice Catherine II d'origine allemande y avait fait venir au 18ème siècle des compatriotes, donc venant de l'Ouest, pour mettre en valeur les riches terres à blé de cette région...

 

   Car l'Ukraine est effectivement un pays de "marche" autant par la géographie que par l'histoire :

   - Sur le plan géographique, elle est à la limite occidentale - marquée par la chaîne des Carpathes - des grandes plaines qui s'étalent jusqu'à la lointaine Sibérie orientale au delà des vallonnements de l'Oural qui n'a jamais été une frontière naturelle...

   - Sur le plan historique, elle a toujours été prise entre l'Ouest - où elle a été  rattachée au royaume lithuano-polonais successivement disputé entre l'Empire d'Autriche et le Royaume de Prusse - et l'Est, où elle est tombée sous la férule des Russes et fut même intégrée après la Révolution de 1917 dans l'URSS...

 

   Il n'y a donc rien de surprenant à ce qu'il y ait maintenant un conflit entre la partie orientale de l'Ukraine, devenue largement russophone ...et comportant de grandes richesses minières, et la partie occidentale utilisant un langage proche du polonais et possédant une richesse surtout agricole ...Conflit d'autant plus compréhensible qu'avant l'implosion de l'URSS et la proclamation de son indépendance par l'Ukraine en 1991, l'ancien secrétaire du Parti communiste de l'Ukraine Nikita Krouchtchev devenu le membre éminent du gouvernement de l'URSS lui avait fait le cadeau empoisonné de la Crimée peuplée surtout de Russes ...Il en est résulté qu'après une période de collaboration entre les deux parties de l'Ukraine, il y ait eu finalement rupture entre Viktor Ianoukovitch, leader pro-russe devenu Président en 2010, et son opposante Ioulia Tymochenko, qu'il fit même emprisonner ...Situation d'autant plus grave que Viktor Ianoukovitch s'est alors comporté en potentat, usant de corruption et de clientélisme, se faisant même construire un domaine au luxe insolent, ...ce qui explique en partie les manifestations de Février 2014 dans l'Ukraine occidentale, et notamment à Kiev, et le désir de la population d'un rapprochement avec la communauté européenne ...Mais la destitution de Viktor Ianoukovitch par le Parlement ne pouvait pas être acceptée facilement par le Président russe Vladimir Poutine, soucieux de conserver l'influence russe sur cette "marche" qu'est l'Ukraine et n'étant certainement pas étranger à la sécession en cours de la Crimée pro-russe par rapport au nouveau gouvernement pro-occidental de l'Ukraine...

 

   Le drame de l'Ukraine, c'est d'être un pays de "marche"...

 

(*) Une "marche" doit être entendue au sens de "province-frontière d'un Etat", dont le responsable était autrefois un "marquis" (en français) ou un "margrave" (en allemand)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Polit. internationale
commenter cet article

commentaires

Jacues Heurtault 30/03/2014 00:18


Le plus simple, c'est de demander aux personnes qui vivent dans une région donnée s'il veulent changer de pays de rattachement ...


Qui peur, sérieusement, contester le reférendumdes habitants de Crimée? Même si on peut discutailler les résultats, il est certain que des habitants de Crimée ont voulu, très majoritairement,
être rattachés à la Russie.


Les habitants de Wallonie NE VEULENT EN AUCUN CAS être rattachés à la France ... Les "Flamingants de Belgique veulent encore moins être rattachés aux Pays Bas  ... Ils en ont, à leur demande
été séparés en 1830, date de création de la Belgique.


Par contre, les Catalans veulent être indépendants! Les Basques de France et d'Espagne veulent être un pays autonome ... C'est bien connu!


Donc, pour régler le problème de l'Ukraine, il suffit de procéder à des référendums dans les régions concernées ... Il ne fera aucun doute que les Ukrainiens de l'Est et du Sud veulent,
majoritairement, être séparés de l'autre Ukraine ... Et je ne dis rien de la partie occidentale qui veut être ratachée à la Pologne!


En Lettonie, pour être certain de séparer lette République de l'Union "soviétique" (qui n'était déjà plus soviétique, on a empêché les russophones de voter!


En Corse, les indépendantistes veulent que seuls ceux qui ont des racines pluriséculaires en Corse puissent voter à un éventuel référendum ... Et puis quoi, encore?


 

Jean Daumont 17/03/2014 09:14


   Je laisse le soin à J.H. de répondre...

loubomyr 12/03/2014 16:08


Jacques Heurtault s'accroche à la notion de légalisme par les urnes comme une bernique à son rocher et oppose le juridisme à toute véléité de changement populaire, les manifestants étant tous mis
dans le même sac, estampillés "putschistes". Un gouvernement corrompu, autoritaire et brutal a beau être légalement élu, il n'est plus légitime. Une révolution n'est pas légale mais est légitimée
par les conditions qui l'ont induite, même si des voyous se glissent au milieu des manifestants sincères. Les Ukrainiens devant choisir entre la dictature style "ferme ta gueule" et la démocratie
à la sauce "cause toujours", ont pris une troisième voie : c'est bien ce qui semble géner la vision bilatérale (pour ne pas dire bipolaire) de J.H.

Jean Daumont 06/03/2014 15:03


   On n'en sort pas de cette discussion ...Si le gouvernement de l'UKraine était légal, pourquoi les Russes gardent-ils Iakounovich en fuite ?...Si des voyous se sont joints à des
manifestants pacifiques pour semer le désordre (la France a connu cela...) ...et même tuer des policiers, est-ce une raison pour réprimer des manifestants comme les voyous ? ...Si la Crimée a une
majorité de population russe ou russophone, mais a été rattachée en 1954 par Kroutchev, alors ancien secrétaire du parti communiste de l'Ukraine puis de l'URSS, est-ce une raison pour les Russes
d'y intervenir sous prétexte de l'appel d'un parti autonomiste ?...A ce compte là, les Pays-Bas pourraient-ils annexer la Flandre belge à l'appel des "Flamingants" ...et la France la Wallonie
francophone ...et pourquoi pas la Suisse francophone pendant qu'on y est ...La frontière des langues n'est pas une fontière politique ...Si on estime le contraire, faudra-t-il aussi, pour
respecter les langues régionales ayant actuellement le vent en poupe, accepter l'autonomie des anciennes provinces ?...Moi qui habite la Bretagne, et plus exactement la Pays Gallo, mais qui ne
suis de nulle part - ayant suivi dans ma jeunesse mon père dans ses multiples mutations comme fonctionnaire - deviendrais-je un étranger apatride ?...

Jacues Heurtault 06/03/2014 00:43


S'il fallait que le soit-disant droit d'ingérence soit mis en action parce qu'un gouvernement légal prend des mesures de coercition face à des manifestants armés qui tuent des policiers, c'est
toutes les semaines qu'il faudrait intervenir! 


Prenez l'exemple du Vénézuela ... Les Etats Unis vont intervenir si les tensions sur les marchés pétroliers sont trop fortes! Les Etats Unis -je les connais assez bien - interviennent PARTOUT où
ils estiment que leurs intérêts sont en jeu. Ils n'ineterviennnet JAMAIS quand leurs intérêts ne sont pas en jeu! C'est leur seul critère d'appréciation!