Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 14:13

   Les remous apportés par l'affaire dite de "Charlie-Hebdo" et les grands rassemblements que ces remous ont entraînés ont pu faire croire que la France, devant une épreuve (?), avait retrouvé son unité...

 

   En fait, d'abord, ces rassemblements n'ont pas été vraiment unitaires, puisqu'une partie de la population en a été exclue, notamment ceux qui avaient voté aux récentes élections européennes pour le Front National, c'est-à-dire la "bagatelle" d'environ 25 % des votes déclarés...

 

   D'autre part, la France a toujours été dans son histoire un pays composite, en raison de sa situation à l'extrêmité occidentale du continent européen qui a entraîné des immigrations successives depuis les Francs, qui lui ont donné leur nom, jusqu'aux nord-africains venus du sud de la Méditerranée...

 

   Certes, ces arrivants sont devenus "français" dans le creuset du pays, la plupart volontairement, d'autres en raison du droit du sol et ils ont profité des avantages (allocations, par exemple...), même s'ils n'ont pas toujours assumé les inconvénients ...Actuellement on met en exergue le cas des musulmans qui seraient à part de la communauté en raison de leur religion, mais ce n'est pas nouveau : déjà au 16ème siècle, les protestants étaient mis à part pour un motif religieux et beaucoup furent même expulsés par la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, la monarchie absolue de la "fille aînée" de l'Eglise catholique ne supportant pas qu'on ait une autre religion...

 

   Or on n'en est plus là ...Une très grande majorité des musulmans se comportent comme de vrais français, et il est même injuste qu'on dise d'eux qu'ils sont français "et" musulmans car  on ne fait pas par ailleurs la distinction entre français "et" catholiques ...Qu'ils soient musulmans ou catholiques, il s'agit de citoyens "français"...

 

   Car c'est finalement le comportement des individus qui fait ou non l'unité ...Ceux qui respectent les valeurs fondamentales du pays (liberté, égalité, fraternité, droits de l'homme et du citoyen...) contribuent à son unité ...Ceux qui ne les respectent pas rompent cette unité et il n'y a alors aucun scrupule à les expulser pour qu'ils aillent voir ailleurs s'ils trouveront de meilleures conditions de vie ...Comme disait naguère Michel Rocard, la France, même si elle a toujours été une terre d'immigration, n'a pas pour autant vocation à accepter n'importe qui...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires