Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 16:28

   En se classant troisième au palmarès des médailles olympiques derrière la Chine et les Etats-Unis (!), la France peut rêver qu'elle est une championne dans le domaine du sport ...mais il ne faudrait pas qu'après l'euphorie des vacances d'été elle se réveille à la rentrée de septembre avec ce que les sportifs appellent la "cuillère de bois", c'est-à-dire la dernière place, dans le domaine de l'économie...

 

   Car le risque est réel, à en juger par le Rapport du Président de la Cour des Comptes, le "socialiste" Didier Migaud, qui avait été nommé par "l'UMP" Nicolas Sarkozy, avant que celui-ci ne cède la place de Président de la République à François Hollande ...Car ce Rapport avait révélé que la Dette publique avait atteint la profondeur affligeante de 33 milliards d'€ ...Certes, cette dette n'est pas un problème limité à la France, puisqu'elle concerne plus ou moins gravement tous les pays dits "occidentaux", non sans lien avec l'émergence de pays comme la Chine et l'Inde qui a restreint leurs marchés ...Mais il est évident aussi que les gouvernements de la France n'ont pas fait tout ce qu'il fallait pour en atténuer les effets, voire pour l'enrayer, depuis son apparition après les "Trente Glorieuses" de 1945 à 1975 ...Et cette constatation n'a pas un caractère "partial" puisqu'elle se rapporte à des personnalités aussi diverses politiquement que Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Edouard Balladur, Jacques Chirac, Lionel Jospin et Nicolas Sarkozy...

 

   A son tour, François Hollande est arrivé comme Président de la République en mai 2012, ...avec les espoirs suscités par ses "60 Engagements pour la France" où il avait promis (page 11 de son opuscule) que "le déficit public serait réduit de 3 % du PIB en 2013" et "qu'il rétablirait l'équilibre budgétaire en fin de mandat" (donc en 2017) ...Le délai de grâce légitime des "100 premiers jours" est en passe de se terminer ...et les Français, comme Soeur Anne, "ne voient rien venir", du moins de "positif" ...Car, jusqu'à présent, il a surtout fait du "négatif", c'est-à-dire de "l'anti-sarkozysme", en supprimant les symboles attachés à son prédécesseur : suppression partielle du passage de la retraite de 60 à 62 ans, défiscalisation des heures supplémentaires, facilités pour les donations-successions, TVA sociale ...Certes le bilan de Nicolas Sarkozy était loin d'être glorieux, même avec l'excuse de la crise, son action ayant été marquée par une grande incohérence, puisqu'il avait longtemps privilégié le soutien à la demande et à la consommation avec des baisses d'impôts aggravant la dette ...avant d'opérer un retournement avec une baisse des dépenses publiques et une augmentation des recettes par le biais de la TVA sociale ...Mais, pour autant, François Hollande n'a rien fait jusqu'à présent de vraiment "positif" : il avait promis (titre de son opuscule) "le changement, c'est maintenant" ...Or, le changement n'est manifestement pas pour ...maintenant, ou, s'il l'est, c'est pour beaucouup de Français, essentiellement une augmentation de leurs impôts...

 

   Cette augmentation des impôts est même déjà programmée : elle fera l'objet pour 2012 - donc dès septembre - d'un "prélèvement supplémentaire" de 7,2 milliards d'€, dont 4,2 pour les ménages et 3 pour les entreprises ...Les ménages devront donc payer la plus grosse partie de la note ...et peu importe qu'ils aient eu de légitimes projets pour utiliser leur épargne, celle-ci sera taxée d'office, même si elle a été économisée pour faire face aux aléas toujours possibles comme la "dépendance" pour les vieux jours ou les aides aux enfants et petits-enfants victimes d'un chômage partiel ou total ...Car la taxation ne concernera pas seulement les "familles riches" imposées à 75 % - taux confiscatoire et dissuasif pour leur domiciliation en France - mais aussi les familles imposées à 45 % dont l'élévation des ressources est souvent le résultat de leur mérite personnel ...Quant aux entreprises, leur taxation ne se limitera pas aux "paradis fiscaux" des grosses sociétés, et elle portera préjudice aux PME qui, en dehors de contrats de solidarité coûtant à l'Etat, ne seront pas en mesure de créer des emplois stables, et devront même parfois en supprimer ...Mais qu'à cela ne tienne !... Le Président de la Cour des Comptes a proposé que les 33 miliards d'€ de déficit soient partagés entre 16,5 milliards  de recettes nouvelles et 16,5 milliards de compressions de dépenses ...Alors, allons-y, au nom de la solidarité, pour les 16,5 milliards de reccttes nouvelles, c'est-à-dire surtout les impôts !...

 

   Le problème est qu'en contrepartie le Président Hollande et son gouvernement ne prennent pas le chemin de comprimer les dépenses ... à la hauteur des 16,5 milliards ...Diminution du nombre des fonctionnaires ?...Vieille antienne, sans grand effet dans le passé ...où la réduction effective dans l'administration "nationale" a été compensée, et même au-delà, par l'accroissement dans l'administration "territoriale" où les socialistes sont largement majoritaires ...Et on prévoit 60.000 postes de plus dans l'Education Nationale d'ici 2017 ...Et on va augmenter l'allocation scolaire ..Quant au Smic, il va être revalorisé ...Mesures sociales, dont on peut comprendre l'importance, mais qui coûtent cher ...

 

   Alors où va la France ?...On ne sait pas trop ...Mais on y va, c'est certain ...Et même, pour cela, on crée des "commissions" ...Si les Jeux Olympiques avaient prévu un sport de "parlote", les Français n'auraient vraisemblablement pas eu de rivaux pour être champions, ..mais alors auraient-ils eu une médaille ou ...une cuillère de bois ?...

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Daumont 06/09/2012 11:28


Certes !...Certes !... Mais attendons la suite ...Avec la "gauche", on ne sera pas quitte d'une "contribution exceptionnelle", modulée suivant les revenus, ce qui signifiera, les "classes
laborieuses" en étant dispensées, que la classe moyenne va trinquer, en attendant le "ré-équilibrage" de 2013 ...On a déjà connu cela, avec Mitterrand et sa "rigueur" naguère ...

Jacques 26/08/2012 18:44


Eh bien parlons -en des ces impôts, puisque la feuille du même nom vient d'arriver dans les chaumières.


En ce qui me concerne, toutes considérations égales entre mes revenus de 2010 et de 2011, , l'augmentation est de 400 € tous ronds !


Eh bien, ces 400 € de plus, je ne les dois nullement à M. Hollande puisque son Gouvernement n'a encore fait voter  aucune disposition nouvelle relative à l'impôt sur le
revenu.


En réalité, cette augmentation a été votée en décembre 2011 par l'ancienne majorité, celle d'un ex-Président qui n'a cessé de clamer pendant...4 ans : "je n'ai pas été élu pour augmenter les
impôts". Mais qui l'a quand même fait la cinquième année quand il a fini par découvrir les dettes abyssales qu'il avait lui-même fabriquées !


jf.

Jacques Heurtault 26/08/2012 12:29


Si vos impôts locaux augmentent, il faudra vous en prendre soit à la région Bretagne, dirigée il est vrai par la gauche, soit au département d'Ile et Vilaine, dirigé il est vrai par la gauche,
soit à votre ville de résidence ... dont un certain Alain Madelin fut le maire (sauf erreur ...). En tout cas, pas à l'Etat.

Jean Daumont 05/08/2012 15:01


Je n'en tiens pas moins mon pari  ...de devoir payer plus d'impôts à partir de septembre, qu'il s'agisse d'impôts nationaux ou locaux ...Quant à souscrire à un emprunt, pas question ...Je
suivrai le conseil de mon regretté père, ancien fonctionnaire ...des finances : surtout, mon fils, ne fais jamais confiance à l'Etat ...Je suis un anti-patriote, tant pis ...Je réponds d'avance :
à mon âge, place aux jeunes !...Comme Gabin dans la conclusion d'un film célèbre : j'ai déjà donné !...

Jacques 05/08/2012 12:17


Très pertinente réflexion de Jacques Heurtault !!!!


 


jf.