Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 00:00

   Eh bien ...ça y est ! ...Les "anti-français" sont à nouveau à l'oeuvre ...oui, ces soi-disant experts prétendant décider de la manière dont la langue française doit être parlée ...et donc écrite ...Canonniers ! ...A vos pièces ! ...Bombardez sans vergogne tous ces "jean-foutre" pour leur rappeler ce que sont les canons du "français" !...

 

   Déjà, dans les années 1970-1990, ces "anti-français" avaient lancé une première offensive dans le cadre d'un  Projet de  réforme de l'enseignement où les maîtres mots étaient de "remettre l'élève au centre de la formation" - comme s'il n'y était pas déjà - et d'abolir tout ce qui pouvait contrarier sa "liberté d'expression", en particulier l'orthographe ...Heureusement, il y avait eu des émules de Joachim du Bellay - auteur de "La Défense et Illustration de la Langue française" en 1549 - et ces nouveaux défenseurs avaient alors sauvegardé le "français", l'affaire se limitant à la suppression de quelques incongruités et illogismes comme des traits d'union ou des doublements de consonnes inutiles ...autrement de faire un peu de ménage dans la langue ...comme il en avait déjà été fait à plusieurs reprises ...Qu'on se rappelle de Molière évoquant Vaugelas au 17ème siècle !...

 

   Car le "français" est par nature une "langue vivante" qui ne cesse d'évoluer en fonction de son usage ...D'une période à l'autre de l'histoire de la France, des mots sont apparus - soit par création résultant d'une nouveauté matérielle (ex: l'informatique), soit par emprunt à une autre langue (ex: bifteck) - et d'autres ont disparu ou sont devenus obsolètes (qui  connaît encore et utilise l'animadversion ?) ...Il n'est d'ailleurs pas possible de faire un inventaire précis des mots en raison de leur nombre, et ceci d'autant moins que ce nombre est lui-même incertain : les grammairiens estiment qu'il y a environ 90.000 mots, dont seulement 32.000 mots usuels, ce nombre se réduiisant à 20.000 dans les dictionnaires scolaires ...Importance toute relative pour le "français", en comparaison des 200.000 mots de "l'anglais"!...Et ce dénombrement est  de surcroît encore compliqué par le fait que le "français" n'est pas le monopole du seul territoire de la France métropolitaine, étant également utilisé par de nombreux autres pays dans ce qui est appelé justement la "francophonie", où, le plus souvent, il  connaît d'ailleurs des évolutions particulières, - l'exemple le plus célèbre étant celui du Québec ayant  conservé d'anciens "gallicismes"...Il en est de même dans les anciennes "colonies" françaises, notamment en Afrique "noire", où la multiplicité des dialectes dits "vernaculaires" a rendu nécessaire l'utilisation du "français" pour les échanges courants ...Est-il alors concevable qu'en France seulement on réforme l'orthographe, de telle sorte que le "bon français" issu de son histoire ne sera plus utilisé qu'en dehors de la France ?...

 

   Bien sûr, il y a des particularités propres au "français" ...mais d'aucuns assurent que "c'est ce qui en fait le charme", comme le disait en 1955 Paul Guth qui précisait : "Et que l'on ne vienne pas me dire que notre orthographe doit être allégée parce qu'elle est la cause de difficultés pour les élèves issus de familles peu cultivées ! Mon père était mécano, ma grand-mère illettrée...Est-ce que cela m'a empêché de devenir, à vingt-trois ans, l'un des plus jeunes agrégés de France ?" ...Et, en l'occurrence, chacun sait ou doit savoir que toute règle a ses exceptions ; ainsi le pluriel est en principe marqué par un "s" mais ...il faut un "x" pour certains mots en "ou" (bijou, chou, genou, hibou, etc) et il faut "aux" pour certains mots en "ail" (vantail, bail, soupirail, etc) ...tandis que d'autres mots restent invariables, comme (credo - prononcé "cré" - veto, exeat, etc) ...Il y a également des mots qui ne sont utilisés qu'au pluriel (arrhes, mânes, moeurs, ténèbres, ...funérailles) ...et des mots qui ont ...deux pluriels (ciel, aïeul, ail, idéal...) ...On peut relever qu'il y a 7 façons d'écrire le son "ni" (ni, nid, nids, n'y, nie, nies, nient) ...Pour autant, tout n'est pas acceptable : est-il raisonnable de parler d'homicide (avec un "m) envers un homme (avec deux "m") ...et n'est-il pas imbécile (avec un "l") de parler d'imbécillité (avec deux "l") ?...

 

   Mais est-ce une raison de passer à une orthographe "phonétique", comme le prétendent certains linguistes, sciant d'ailleurs la branche sur laquelle ils sont perchés ?...Certes, on n'a jamais autant "communiqué" en France, qu'il s'agisse de messages téléphonés ou électroniques ...On ne cesse de participer à des "chats " ou d'exprimer des opinions dans des "posts" ...On utilise de plus en plus, parce qu'on est "pressé" (?!), des formules "express" comme "MDR" (Mort De Rire) ...Le Dictionnaire Robert 2012 vient d'officialiser "twitter" ...Mais faut-il pour autant tout "simplifier" ?...Ki é tu  ...O.K. ...Ké-sa-ko ...Cé-tu qu'un so fé un so dans le so ?...Oui , du ..Charabia !...Un charabia qui évite tout effort, et c'est peut-être là tout le problème ...Pourquoi certains éléves actuels "ne maîtrisent plus l'orthographe", comme d'ailleurs certaines règles de calcul, ...alors que leurs aînés y parvenaient encore jusqu'au milieu du 20ème siècle ?...Et, s'ils n'y parviennent plus, est-il acceptable d'aligner la langue française non sur les meilleurs élèves, mais sur les cancres ?...

 

   Vive le "bon français" !...

 

Bibliographie :

 - Jacqueline de Romilly - L'enseignement en détresse

 - Jean-Marie Benoist - La génération sacrifiée

 - Rachel Boutonnet - Journal d'une institutrice clandestine

 - Paul Guth - Le naïf aux quarante enfants

 - Daniel Luzatti - Le français et son orthographe

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Langage
commenter cet article

commentaires

Jacques 11/07/2011 19:32



Totalement d'accord avec vous M. Daumont.


 


jf.