Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 00:11

   Il n'y a pas lieu de revenir sur la supériorité de la démocratie sur tout autre régime de gouvernement de la société, la démocratie étant, selon la boutade de Winston Churchill en 1943, le moins mauvais de tous les systèmes...

 

   Pour autant, la démocratie, dès ses débuts dans l'Antiquité à Athènes, n'a longtemps été conçue que comme un système politique excluant une partie de la société : d'abord les femmes réduites à leur rôle d'épouses et de mères et oubliées dès l'installation d'un régime démocratique en France lors de la Révolution de 1789, la Déclaration des Droits de "l'homme" affirmant que seuls "les hommes naissent libres et égaux en droit", leur accès à la vie civique n'étant réalisé qu'à l'initiative du Général De Gaulle en 1945 ...mais aussi la population dite "laborieuse" qui n'obtiendra l'égalité "sociale" qu'au prix de nombreuses manifestations et grèves au cours des 19ème et 20ème siècles...

 

   On ne peut donc qu'être intéressé par la volonté actuellement affichée par le gouvernement socialiste d'instaurer une "démocratie sociale", et ceci d'autant plus que la France n'a pas vraiment changé de ligne depuis environ 40 ans, c'est-à-dire depuis qu'elle est sortie en 1974 des "Trente Glorieuses" ayant suivi la 2ème Guerre Mondiale ...Encore faut-il que le gouvernement ait les moyens de cette démocratie sociale ... Or il n'a pas dans ce domaine de politique claire, comme le prouve actuellement "l'Affaire Mittal" de Florange ...Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement industriel, a d'abord voulu procéder à une "nationalisation", c'est-à-dire à un moyen remontant à ...1907 et d'ailleurs déjà repris par François Mitterrand en 1982 avant d'être abandonné ensuite ...Il a aussitôt été désavoué par le Président Hollande et son 1er Ministre qui comprennent le risque d'une opération pouvant décourager les investisseurs étrangers dont la France ne peut pas se passer en raison de l'importance de sa Dette publique ... Et cette valse-hésitation se situe au beau milieu des négociations en cours depuis octobre 2012 entre le Patronat et les Syndicats pour parvenir au "compromis historique" voulu par le Président Hollande lui-même ...Le goût de l'innovation n'étant pas la qualité première des Français, on comprend que dans une telle incertitude, les Syndicats restent dans une prudente expectative...

 

   Au contraire, il faudrait aller de l'avant, pour assurer réellement et sans retard une véritable démocratie sociale ...A l'instar de pays comme l'Allemagne et la Suède en avance dans ce domaine, il conviendrait d'utiliser les moyens nécessaires, comme la "flexibilité de l'emploi", avec des temps de travail adaptés à l'évolution de l'économie  et des partages de ce travail permettant de stabiliser, voire de résorber, le chômage ...sans recourir comme souvent en France à "l'Etat-Providence", dont les dépenses ne font que l'enfoncer dans la crise ...Il est vrai qu'il faudrait au gouvernement un certain courage pour prendre des mesures impopulaires, comme le rehaussement de l'âge de départ à la retraite, qui est acruellement en moyenne de 60,2 ans alors qu'il culmine à environ 65 ans dans les pays scandinaves ...ou la suppression d'indemnités diverses n'ayant plus de raison d'être ...Bien sûr, on pourrait aussi "faire payer les riches", mais une taxation excessive pourrait contribuer à l'expatriation de leurs avoirs vers des pays plus accueillants, au dépens de l'économie française ...Y-à-qu'à ...Y-à-qu'à ...Comme l'écrit avec ironie l'édidorialiste Paul-Henri du Limbert dans le Figaro du 3 Décembre 2012, "le hollandisme, avec ses usines à gaz industrielles et ses alchimies politiques ardues, a un vtai problème avec la vie : à force de vouloir plaire à tout le monde, il risque de ne plus plaire à personne"...

 

   Ah ! si, à défaut d'avoir des idées, la France avait du pétrole ...elle verrait peut-être le bout du tunnel !...Justement, il paraît qu'elle peut revendiquer l'exploitation "off shore" du plateau continental jusqu'à 650 kms ...et comme elle possède, en plus du Golfe de Gascogne, des confettis d'empire un peu partout (Réunion, Antilles, Guyane, Kerguelen, Nouvelle-Calédonie, Terre Adèlie, Clipperton ...), là est peut-être la solution pour avoir les moyens d'une "démocratie sociale"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Lydihaut 06/12/2012 17:20


Ou lala, y a comme de l'eau dans le gaz, entre Messieurs Loubomyr et jf. La guéguerre  des gauches est déclarée, ces deux là vont ils se rabibocher ??? Je suis catastrophé ne faites pas
comme l'UMP

Jacques 06/12/2012 10:09


Cher Loubomyr,


Lorsqu'on voit des salariés hurler à la trahison contre un gouvernement de gauche qui a réussi à préserver leur emploi, on se demande, en effet quel est leur objectif !!!


jf.

loubomyr 05/12/2012 13:52


Pour une fois, me voilà d'accord avec un Figariste de choc, affublé de plus d'un nom à rallonges. Le hollandisme a
vraiment un problème : " à force de vouloir plaire à tout
le monde, il risque de ne plus plaire à personne".


A force de vouloir ménager la chèvre et le chou, à force de vouloir marier la carpe et le lapin, nos élus vont finir par oublier la
grandeur de leur mission : servir une politique (et non pas manigancer des politicailleries). A force d'être en situation de communication réactive ils vont s'éloigner d'une position pro-active.
A force de faire de l'image (ou de l'esbrouffe), ils vont susciter le même rejet que l'équipe précédente.


Maintenant c'est sûr, il faut aller de l'avant; Mais que met on dans cette expression? C'est quoi l'objectif? C'est quoi l'arbre en
boule en haut, au dessus de la crête,? (Comme disait mon adjudant instructeur aux EOR)



Jean Daumont 05/12/2012 09:46


A JF . Bien entendu, je connaissais la citation exacte de Churchill et même sa date (Août 1943) ...Je l'ai "synthétisée" en ne mettant pas de "guillemets" pour une simple question de style, sa
longueur ne cadrant pas dans ma phrase ...Le style - éh oui ! - fait l'écrivain, ou du moins, dans mon cas, l'écrivassier (dictionnaire Robert page 538, 2ème colonne)...

Jean Daumont 05/12/2012 00:37


A JF .  Remarque préalable : j'ai répondu à Lydihaut avant de prendre connaissance de votre commentaire ...Vous vous avancez beaucoup en déniant mon expérience sur la flexibilité de l'emploi
: ancien fonctionnaire assuré de la conservation de son emploi, je ne me cite pas évidemment, mais ayant un fils ancien cadre d'une entreprise privée et maintenant chômeur de longue durée, je
pourrais dire beaucoup de choses sur la répartition du travail...J'aimerais avoir des débats plus pondérés avec vous, car je vous répète que je suis un esprit indépendant et j'ai toujours eu un
esprit critique sur les notions de droite et de gauche...Je m'efforce - sans toujours y parvenir, nul n'est parfait - de louer ou critiquer les personnalités faisant l'actualité non en fonction
de leur "étiquette" mais sur leur action.