Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 14:48

   Alors que certains politiciens, dès qu'ils sont au pouvoir, se croient autorisés à faire aussitôt des réformes, au nom du progrès, et en l'occurrence, cette fois et à nouveau, à entreprendre une réforme de "l'ortograf", il est peut-être bon de se montrer conservateur en défendant "l'orthographe" au moyen du rappel d'une dictée célèbre, celle de Mérimée :

 

   "Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l'amphitryon, fut un vrai guêpier.

 

   Quelles que soient et quelque exiguës qu'aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu'étaient censés avoir données à maint et maint fusilier subtil la douairière et le marguillier, bien que lui ou elle soit censée les avoir refusées et s'en soit repentie,, va-t-en les réclamer pour telle ou telle bru jolie par qui tu les auras redemandées, quoiqu'il ne te siée pas de dire qu'elle se les est laissé arracher par l'adresse des dits fusiliers et qu'on les leur aurait suppléées dans toute autre circonstance ou pour des motifs de toutes sortes.

 

   Il était infâme d'en vouloir pour cela à ces fusiliers mal bâtis et de leur infliger une raclée, alors qu'ils ne songeaient qu'à prendre des rafraîchissements avec leurs correligionnaires. Quoi qu'il en soit, c'est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s'est laissé entraînée à prendre un râteau et qu'elle s'est crue obligée de frapper l'exigeant marguillier sur son omoplate vieillie.

 

   Deux alvéoles surent brisés, une dysenterie se déclara, suivie d'une phtisie.

 

   " Par Saint Martin, quelle hémorragie !" s'écria ce bélître. A cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l'église tout entière.

 

   A proposer à vos amis qui, par on ne sait quelle aberration ou quel dissentiment, pourraient faire le plus ...ou le moins de faute (ou fautes ?) ?...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Langage
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 13/07/2014 16:34


   Je suis d'accord pour des simplifications de règles inutiles comme le pluriel de certains mots en "ou" prenant un "x" au lieu d'un "s", même si je garde un souvenir attendri por
hibou, chou, genou et pou ...   

Jacues Heurtault 13/07/2014 15:31


Je pense qu'il ne vous a pas échappé qu'un certain Vaugelas a procédé, en son temps (Louis XIV), à une profonde réforme de l'orthographe. Pourquoi ne procéderions nous pas à une nouvelle réforme?
Je ne fais pas partie de ceux qui soutiennent qu'il faut écrire "As tu pissé, hier?" d'une façon "moderne telle "atupicé ir?" ...


Pourquoi n'écririons nous pas "des genous" plutôt que "des genoux"?


Une chose me semble évidente : si on devait procéder à une telle réforme, il conviendrait de la faire "au fil de l'eau", c'est à dire étalée sur 10 ans voire 20 ans ou même 30 ans ... en
convenant que les deux orthographes (la nouvelle et l'ancienne) sont BONNES ... Pas vraiment de quoi soulever tout un peuple d'académiciens!

Loubomyr 10/07/2014 17:09


En tous cas, il n'y a pas qu'en ortografffe que les politiciens font des phôtes : il y a aussi en calcul. Particulièrement en ce qui concerne les comptes de campagne et le budget de
fonctionnement à l'UMP!!! Et dire que les mêmes ignares prétendent nous donner des leçons et prétendre à la gestion des comptes de la nation. Ils continuent vraiment à nous prendre pour des
cons!!!!

Jean Daumont 10/07/2014 17:06


 Je reste un partisan acharné de la défense et illustration de la langue française ...Alors qu'elle reste - telle quelle - une référence dans le monde, les Français ou du moins leurs
gouvernants commettront-ils la sottise d'écrire en langage de portable du niveau "atupicé ir" ?...


  Remarque complémentaire : la dictée susdite a été créée par Mérimée en 1857, à la demande de l'Impératrice Eugénie (?), pour distraire la Cour, et, d'après les souvenirs de la Princesse de
Metternich (?), Napoléon III aurait 75 fautes, l'impératrice elle-même 62, Alexandre Dumas 24, Octave Feuillet 19, ...et Metternich, alors ambassadeur d'Autriche seulement 3 (!) ...Palmarès
plutôt inattendu !!!


 


 

Jacues Heurtault 07/07/2014 17:39


N'est-il pas dit - je ne saurais dire où - que tout ce qui est excessif est nul? D'ailleurs, écrire cela est déjà excessif! Aussi, je m'en tiendrai, pour cette fois, à souhaiter que l'on maintînt
le "e" de fin de "ortografe", fut-il muet ...


Mérimée y met toute son ardeur, fut-elle périmée ... Il parait que son Altesse Napoléon, Troisième du nom, commit quelques fautes (peut-être bien beaucoup!) ...