Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 23:29

   La France s'est retirée de ses colonies en Afrique noire depuis les années 1960, mais elle y a conservé une grande influence en raison de la persistance des rapports politiques, de l'importance des échanges économiques, de l'usage de la langue française, et du prestige de la civilisation qu'elle y représente ...Ce prestige explique d'ailleurs le maintien de résidents français en nombre relativement important  - environ 100.000 pour l'ensemble des anciens pays de l'AOF et de l'AEF qui s'échelonnent du Sénégal au Congo - alors que les français ne se sont jamais beaucoup expatriés au cours de leur expansion dans le monde...

 

   Cette situation a deux conséquences pour les relations de la France avec ces pays :

 

   - d'une part, ce sont aux Français que ces pays font appel quand ils ont des difficultés ...Déjà les Français étaient intervenus successivement au Congo (1964), Tchad (1978), Centrrafrique (1979), Togo (1986), Cameroun (1997), Côte d'Ivoire (2004), Djibouti (2008) ...Cette fois, c'est le Mali qui les a appelés, parce que les responsables ce ce pays ont jugé qu'ils étaient les plus aptes à faire barrage au danger des musulmans intégristes sans remettre en cause leur indépendance ...Et c'est d'ailleurs un paradoxe qu'une tellle intervention - écartée en avril 2012 par Alain Juppé, alors Ministre des Affaires étrangères du Président Sarkozy - ait été finalement réalisée par Laurent Fabius, son successeur sous l'autorité de François Hollande, qui avait promis dans ses 60 engagements de respecter "le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" et avait retiré les troupes françaises de l'Afghanistan...

 

   - d'autre part, et en contrepartie, cette préférence accordée à la France expose ses ressortissants présents dans ces pays au chantage des musulmans intégristes, qu'il s'agisse d'être pris en otages, comme cela a été le cas à la frontière entre le Mali et le sud saharien de l'Algérie (Tessalit) et comme cela l'est maintenant au nord du Cameroun, ...ou qu'il s'agisse de menaces d'attentats en France même ...Il apparaît en effet que pour ces intégristes, les Français ont une forte "valeur marchande", supérieure même à celle des Américains peu pressés d'intervenir en Afrique Noire - en dehors de matériels d'acheminement - estimant que celle-ci est le domaine d'influence de la France...

 

   Alors, que faire ?...Ne pas céder au chantage des intégristes, et exposer ainsi les otages à une exécution possible - dont ils ont déjà donné des exemples - comme semble le vouloir le Président Hollande, soucieux de conserver la stature de "chef de guerre" que lui a conférée l'intervention militaire au Mali ...Ou accepter de leur verser la rançon demandée en permettant ainsi le renforcement de leur armement, ...quitte à prendre ensuite, dans le cadre international et avec la caution de l'ONU et de l'OEA (Organisation des Etats Africains), toute disposition pour les anéantir, comme l'avaient fait finalement les Américains en Afghanistan avec Ben Laden ...La question est posée, mais la réponse est difficile ...Est-ce une fatalité que toute médaille ait son revers, et que la France doive payer en contrepartie de son prestige ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Polit. internationale
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 22/02/2013 15:08


   Vous vous méprenez sur la notion de prestige de la France ...Il ne s'agit pas d'une prétention "de clocher" correspondant à son rang dans l'économie mondiale, même si elle était
encore au 5ème rang en 2010, loin devant beaucoup d'autres pays à la superficie plus grande ...


http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_la_France - 373k - 


 ...Il s'agit du prestige de sa  "civilisation" sous toutes ses formes (architecture, peinture, villes et campagnes, etc...) qui en fait le pays le plus visité sur le plan touristique


http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourisme_en_France - 106k


Et évidemment cela vaut notamment pour l'Afrique noire où la France reste un exemple et un recours, même si certains s'en défendent..., comme si c'était une honte...

Loubomyr 21/02/2013 18:02


Cela fait plusieurs fois que vous parlez du prestige de la France ; Pensez vous vraiment que ce vocabulaire gaullien de l'immédiat post-colonialisme convienne encore à notre pays au 21ème siècle.
S'agit il d'un prestige réel ou d'un prestige sublimé, voire fantasmé? Dans le concert ordinaire et quotidien des nations la France possède quelques points forts comme l'industrie du luxe et la
ténacité dans le développement commercial des avions militaires  Dassault (humour!!!), des personalités bien trempées comme les tycoons de la finance et du BTP qui payent moins d'impôts que
les patrons de PME, des intérèts à sauvegarder comme la Françafrique et son uranium si nécessaire à Aréva, une vitrine historique servant de produit d'appel au tourisme mondialisé, mais cela
constitue t il encore un ensemble prestigieux? Le prestige c'était pour les Roi Soleil, Napoléon, à la rigueur De Gaulle mais maintenant? Le nain politique que nous sommes devenus a trop tendance
à se croire encore un géant : un peu de modestie et d'humilité devrait nous remettre à notre place et nous obliger à nous concentrer sur nos vrais problèmes : règlons notre quotidien avant de
réver à la grandeur. Une nation, comme l'ètre humain, doit essayer de vivre ses rèves mais pas rèver sa vie ..........