Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:17

   Le Ministre du Travail et de l'Emploi, Michel Sapin, a déclaré le dimanche 27 janvier 2013 : "La France est un Etat totalement en faillite" ...Evidemment, on pouvait s'attendre à une charge contre le gouvernement précédent, accusé régulièrement depuis 9 mois de tous les maux ...Mais cela ne tient pas, car le 1er Ministre de ce gouvernement, François Fillon, avait lui aussi affirmé le 21 septembre 2007 "être à la tête d'un Etat en situation de faillite" ...Si faillite il ya, les causes en seraient donc antérieures, et remonteraient au moins à la Présidence de Jacques Chirac ...et, comme la "droite" et la "gauche" ont alors alterné dans le cadre de la "cohabitation", les responsabilités devraient être partagées ...Mais peut-être faudrait-il remonter encore plus en arrière ?...Mitterrand ?... Giscard ? ...On s'y perd !...

 

   Ce qui est certain, c'est que la plupart des "indicateurs" sont au "rouge" : l'endettement de la France représente 91,2 % de son PIB ...Le nombre chômeurs "réel" s'élève à environ 6 millions de personnes ...Le déficit de l'assurance-chômage atteint 18 milliards d'€ ... Le régime des retraites reste en déficit malgré le recul de l'âge de départ de 60 à 62 ans ...Et la balance commerciale jusque là en équilibre relatif se dégrade avec 3 Milliards d'€ en novembre 2012, ce qui, en cas d'effet cumulé en 2013, peut mettre la France à la merci des investisseurs étrangers, comme la Chine ...Elle a d'ailleurs perdu le "triple A" des agences de notation de l'économie  mondiale ...Alors ?...

 

   Alors ...il n'y aurait pas - paraît-il - "péril en la demeure" ...D'abord, dans ce curieux gouvernement actuel de la France, où un Ministre n'hésite pas à contredire un collègue, le Ministre de l'Economie Pierre Moscovici a déclaré : "La France est un pays solvable" et il se décerne même un brevet d'auto-satisfaction en ajoutant : "La France est un pays qui entame son redressement" ...On peut comprendre sa réaction, car, pour l'opposition, la déclaration de Michel Sapin a été du "pain bénit", et de nombreux responsables socialistes comme Anne-Marie Lienemann ont dénoncé ce discours "cafouilleux" (sic) pouvant décourager les Français déjà accablés par 56 %de prélèvements obligatoires ...Qui doivent-ils croire ?...

 

   En fait, il y a un indicateur de l'économie qui mesure "le degré de confiance", ...c'est le taux des emprunts ...Si la France était réellement au bord de la faillite, ce taux aurait monté au-delà de 10 %, comme cela s'est produit pour la Grèce ...Or les marchés sont si peu inquiets à terme qu'en janvier 2013 les taux lui sont encore consentis à 2,26 %, ce qui est certes supérieur à ceux consentis à l'Allemagne (dont le déficit n'est que de 0,5 % de son PIB...) mais nettement inférieur aux taux pratiqués de 4,19 % pour l'Italie ou de 5,23 % pour l'Espagne...

 

   Telle est donc apparemment - et sous réserve d'inventaire ! - la situation de la France ...Elle n'est pas excellente, mais elle n'est pas non plus catastrophique ...Il s'en faut même de beaucoup ...En effet, si on rappelle qu'après la crise le déficit public était passé de 3,3 % du PIB en 2008 à 7,5 % en 2009, il est redescendu à 7,1 % en 2010, 5,2 % en 2011, et 4,5 % en 2011 ...Et, par conséquent, l'objectif annoncé par le gouvernement de 3 % en 2013, conformément à une directive européenne, n'est pas une chimère ...Encore faut-il que les Français restent "raisonnables" ...et qu'ils admettent une pause dans leurs revendications salariales ainsi qu'un assouplissement de la législation sociale dans le sens de la flexibilité ...à l'allemande, ce qui est loin d'être acquis, à en juger par une récente "table ronde" entre syndicats et patronat ...Le gouvernement socialiste pourra-t-il y parvenir, alors que les salariés forment une grande partie de son électorat et que la cote de confiance du Président Hollande et de son 1er Ministre Jean-Marc Ayrault stagne à moins de 50 %, malgré ...le dopage du Mali ?...

 

Réf : Etude du Figaro-Economie du 29 janvier 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Economie et Société
commenter cet article

commentaires

Loubomyr 07/02/2013 09:41


Petite correction de texte :


Monsieur "Loubomyr" nous parle en tant que commercial en chef qui applique à la lettre ses leçons bien apprises de petit épicier de pacotille qui cherche à faire des profits en vendant au mieux
sa salade, même si elle est décrépie et qu'on a horreur des "salades" ....CETTA PHRASE COMPORTE TROIS GROUPES VERBAUX DONT DEUX PROPOSITIONS SUBORDONNEES : UNE DE TROP!!!!


 


.. Non, bien au contraire, ils doivent nous dire la "VERITE" et le plus possible. PHRASE INCOMPLETE : IL FALLAIT ECRIRE LE PLUS SOUVENT POSSIBLE SINON CELA NE VEUT RIEN DIRE


Et le fait que les emprunts se font à taux faible est un immense danger, puisque loin de nous faire faire des économies, ils nous encouragent à vivre en déficit encore et encore. QUEL CHARABIA ,
LA PHRASE CORRECTE ETAIT : LES EMPRUNTS A TAUX FAIBLE CONSTITUENT UN DANGER CAR ILS ENCOURAGENT A VIVRE A CREDIT; nb on vit a credit et pas en deficit


 Je prends pour exemple la Grèce et L'Espagne qui à côté de nous souffrent la misère alors que nous continuons à vivre comme des pachas!!!  ON VIT DANS LA MISERE OU ON SOUFFRE LE MARTYR
MELANGER LES DEUX EXPRESSIONS DEMONTRE UNE CERTAINE PRECIPITATION


 la situation est dramatiquement cataclysmique ACCOLER DEUX SUPERLATIFS REVIENT A LES MINORER


et ceux ( "CE" AURRAIT ETE PLUS APPROPRIE) ne sont pas vos petites méthode (OU EST PASSE LE S) de communicant, de vendeur à la petite semaine qui nous serviront d'exemple. Vous me faites peur de
votre arrogance Homaisque ( QUEL NEOLOGISME !!!) de crétine-rie (POURQUOI CE TIRET?) et je suis polis (TIENS DONC, LA IL Y A UN S INUTILE) !!!!

Loubomyr 04/02/2013 11:14


Etre traité d'imbécile par un con (qui en plus néglige les règles de syntaxe, de grammaire et d'orthographe élémentaires) est un met de roi.

Jean Daumont 03/02/2013 10:09


   Au nom de la liberté d'expression, je répugne à censurer des commentaires ...mais je n'en souhaite pas moins qu'un débat reste cordial et que les commentateurs s'abstiennent de
remarques à caractère personnel.

Lydihaut 02/02/2013 12:35


Monsieur "Loubomyr" nous parle en tant que commercial en chef qui applique à la lettre ses leçons bien apprises de petit épicier de pacotille qui cherche à faire des profits en vendant au mieux
sa salade, même si elle est décrépie et qu'on a horreur des "salades" ....


 


Mais Monsieur "Loubomyr", les hommes politiques ne sont pas des commerciaux qui doivent à tout prix être optimistes pour sauvegarder le fond de commerce.. Non, bien au contraire, ils doivent nous
dire la "VERITE" et le plus possible. Et le fait que les emprunts se font à taux faible est un immense danger, puisque loin de nous faire faire des économies, ils nous encouragent à vivre en
déficit encore et encore. Il faudrait que nous ne puissions plus emprunter pour que enfin nous fassions des économies monstrueuses pour rembourser notre dette. Oui monsieur "Loubomyr", nous avons
en face de nous des années de disette et de privations d'une cruauté insoupçonnable. Je prends pour exemple la Grèce et L'Espagne qui à côté de nous souffrent la misère alors que nous continuons
à vivre comme des pachas!!! En Espagne un actif sur quatre est au chômage. Oui Monsieur "Loubomyr" la situation est dramatiquement cataclysmique et ceux ne sont pas vos petites méthode de
communicant, de vendeur à la petite semaine qui nous serviront d'exemple. Vous me faites peur de votre arrogance Homaisque de crétine-rie et je suis polis!!!!

Loubomyr 01/02/2013 21:35


En complément de ce qui est écrit ci dessus : Au lieu de se distinguer dans le mauvais sens (tout comme François Fillon, il y a cinq ans) avec des notions comptables, Monsieur Sapin ferait mieux
de rapprocher certains chiffres et de s'interroger sur leur signification :


PIB de la France : 5ème mondial.


PIB de la France par habitant  : entre 18 et 25 ème suivant l'organisme.


IDH : 20 ème et en recul par rapport aux années précédentes.


Fernand Raynaud aurrait dit "Y'a comme un défaut!!!"


NB : IDH Indice du développement Humain des Nations Unies