Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 16:31

   Que la France ait été autrefois une grande puissance, cela ne fait pas de doute...Que la France soit encore une grande puissance, la question mérite d'être posée...

 

   La France a été une grande puissance avant même d'être ...la France. Car la Gaule, toutes proportions gardées sur la notion de puissance, n'a pas été conquise par une puissance supérieure, celle des Romains, parce qu'elle était un petit pays sans défense, mais parce qu'elle était au contraire un pays riche pour l'époque, malheureusement incapable de surmonter ses divisions internes ..."Pays instable et querelleur" aurait dit son conquérant Jules César en 52 avant JC...Déjà !...Trois à quatre siècles se passent, et elle est emportée comme le reste de l'Empire Romain d'Occident par les invasions "barbares"...

 

   C'est alors que la Gaule devient la France, du nom des Francs qui étaient d'origine germanique, ...ce qui ne manque pas de sel si on fait un saut en avant d'environ deux millénaires ...Et après le désordre aboutissant à la société dite "féodale" ou le pouvoir appartenait à des "seigneurs", la France ainsi appelée redevient progressivement une grande puissance, avec la politique de conquête et de réorganisation centralisée des Carolingiens, puis des Capétiens ...Une grande puissance relative certes, mais elle n'en avait pas moins une population de 20 millions d'habitants, ce qui en faisait le pays le plus peuplé d'Europe, bénéficiant de surcroît d'une agriculture riche, ce qui était alors l'essentiel de l'économie...

 

   Bien sûr, il y avait hors de l'Europe d'autres grandes puissances, mais elles étaient ou lointaines comme la Chine et l'Inde - entretenant seulement un commerce des "épices" - ou carrément inconnues comme les puissances du "nouveau monde" dont l'existence n'apparut pour les Européens qu'à partir de la fin du 15ème siècle : Aztèques, Mayas, Incas, ...mais qui furent malheureusement détruites par les Européens ayant une technologie supérieure...et devinrent des colonies de peuplement, notamment pour les Espagnols...

 

  Mais pas pour les Français ...peu portés dès cette époque à fonder des colonies de peuplement, en partie parce qu'ils avaient la chance d'avoir un territoire riche ...Jusqu'au 19ème siècle, ils limitèrent leur action à avoir des comptoirs sur les côtes de l'Afrique (Saint-Louis du Sénégal...), de l'Asie (Pondichéry, Chandernagor...) et de l'Amérique (Canada...) ...Ils avaient les moyens dès cette époque de conquérir de vastes territoires, et l'Amérique du Nord, par exemple, aurait pu devenir une Amérique Française à partir de l'Acadie,  du Québec et de la Louisiane (autour de la Nouvelle-Orléans) ...Au lieu de cela, l'Amérique du Nord devint anglo-saxonne et l'influence française se limita au Québec, grâce à la volonté de ses habitants ne voulant pas être assimilés en dépit de l'indifférence des responsables de la France (les fameux "arpents de neige" de Voltaire)... Et ensuite Napoléon 1er, qui avait fait de la France avec son Empire la plus grande puissance ...de l'Europe, n'hésita pas au niveau du monde à vendre la Louisiane en 1803 à la jeune République des Etats-Unis pour 15 millions de dollars ...Et si, ...et si, ...avec des "si" , on aurait mis ...Paris en bouteille !...

 

   Mais l'histoire n'est pas finie ...Une deuxième vague de colonisation se produit dans la deuxième moitié du 19ème siècle ...et, tandis que l'Angleterre étend son Empire à une grande partie du monde (Afrique du Sud et de l'Est, Asie du Moyen-Orient et de l'Inde, Australie - l'Amérique lui échappant en raison de la doctrine de Monroë "l'Amérique aux américains"), le "coq gaulois" ne plante ses griffes que dans le sable du Sahara et quelques territoires dispersés comme la zone côtière occidentale de l'Afrique (Sénégal, Côte d'Ivoire...) et l'Indochine en Asie, qui ne deviennent pas pour autant des colonies de peuplement ...L'Afrique du Nord, et en particulier l'Algérie, fait exception, mais son peuplement, resté d'ailleurs minoritaire (les "Pieds noirs") est fortement lié à l'installation d'Alsaciens-Lorrains ayant voulu échappé à la Prusse après la défaite de 1870-1871...

 

   Désormais, l'ère de la colonisation par les Européens est terminée ...Même l'Algérie est devenue indépendante, bien que, lors des premières manifestations des "autochtones", un certain François Mitterrand ait déclaré "l'Algérie, c'est la France" ...De Gaulle en a pris acte, mais a déclaré ensuite que "l'Algérie était algérienne" avant de reconnaître son indépendance par les Accords d'Evian en 1962, suscitant le retour de la majorité des "Pieds-Noirs" en France ...Pour autant, De Gaulle n'a jamais cessé d'affirmer que la France, à laquelle il s'identifiait, était un grande puissance, ajoutant ,il est vrai, que "les Français étaient des veaux" ...Mais la France ne peut plus prétendre être une grande puissance "territoriale" ...Sur ce plan, elle n'est plus, au mieux, qu'une moyenne puissance...

 

   Mais elle reste une grande puissance en raison de l'influence qu'elle exerce sur le plan culturel ...La France, qui a brillé dans le passé avec la Renaissance au 16ème siècle, le Siècle de Louis XIV au 17ème siècle avec Versailles toujours siège de grandes réunions internationales, la Philosophie des Lumières au 18ème siècle, et l'épanouissement artistique au 19ème siècle avec l'impressionnisme, est encore au 20ème et au 21ème siècle un pays reconnu pour l'éclat de sa civilisation ... Ce n'est pas par hasard qu'elle a été retenue et est toujours membre du Conseil de Sécurité de l'ONU et qu'elle est toujours une interlocutrice respectée dans le monde, et ceci quel que soit le parti qui y est au pouvoir ...Il y a toujours des Assemblées de la "Francophonie" ...Et si l'on fait encore appel à elle dans des conflits internationaux, comme au Mali, en République Centrafricaine, voire en Irak, c'est que la plupart des pays du monde ont confiance en elle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans L'Histoire
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 12/09/2014 20:04


Les "marinades"? Je ne vois pourtant rien d'autre!  Il va falloir s'y résoudre ...

Loubomyr 27/08/2014 14:38


7ème puissance mondiale et 2ème puissance européenne sur le plan économique la France n'en n'est pas moins un nain politique : alignement systématique derrière les USA en ce qui concerne la
politique étrangère et mouton de Panurge "merkelien" en ce qui concerne la politique économique et financière. A force de ne pas vouloir déplaire aux sacro saints marchés, les gouvernements,
de droite comme de gauche, n'ont pas su (ou pas voulu) oser en ces deux matières et la position de la France s'est au final affaiblie. Nos deux derniers présidents se sont montrés calamiteux : un
agité du bocal qui divisait pour régner et maintenant un chercheur de consensus qui, à force de ne vouloir déplaire à personne, mécontente tout le monde!!! Mais après tout, c'est nous qui les
avons élus. Il serait peut être temps d'aller chercher ailleurs la solution de nos problèmes - et par ailleurs, je n'entends pas, loin de là, les marinades de la droite extrème - et c'est
certainement en allant chercher ailleurs que la France redeviendra un Grand Pays !!!!!