Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 16:09

   Une fois de plus,  les Français se retrouvent pour la célébration du 14 juillet qui reste la cérémonie fétiche avec le défilé traditionnel des troupes sur les Champs-Elysées à Paris, les feux d'artifice un peu partout en France, et les bals populaires ...Cérémonie retransmise dans de nombreux pays du monde, en direct ou en différé, tant il est vrai qu'elle fait partie des rites "franchouillards" contribuant à la réputation française, au même titre que sa littérature, ses arts ...et le Tour de France cycliste !...

 

   Ce n'est donc pas l'occasion de philosopher et de faire l'inventaire des problèmes du pays, ...mais celui de saluer le rassemblement des Français en ce jour, même si, paradoxalement la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 avait été le résultat de leurs divisions après la réunion des Etats Généraux ...Il est vrai que le choix du 14 juillet pour une Fête Nationale n'avait été fait  qu'en ...1880 et devait seulement commémorer la Fête de la Fédération célébrée le 14 juillet 1790 sur le Champ de Mars pour marquer la réconciliation des Français, et notamment du Roi Louis XVI avec son peuple...

 

   Quant aux symboles qui marquent la célébration du 14 juillet, ils ne se rattachent pas à cet évènement, puisque la Marseillaise ne fut d'abord que "le Chant de guerre de l'Armée du Rhin" écrit par Rouget de Lisle en 1795 à l'occasion de la levée en masse, et reprise alors par des soldats de Marseille, avant de devenir hymne national seulement en 1879   ...et le drapeau tricolore bleu-blanc-rouge ne fut brandie comme emblème de la République par Lamartine qu'en 1848 devant l'Hôtel de Ville de Paris...

 

   Mais, qu'à cela ne tienne ! ...C'est l'occasion pour le coq gaulois de faire "Cocorico", et cela ne fait de mal à personne...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans L'Histoire
commenter cet article

commentaires