Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 16:53

   Deux revues de vulgarisation, l'une à vocation spirituelle - Le Monde des Religions de janvier-février 2012 - et l'autre à vocation scientifique - Sciences et Avenir d'avril 2012 - viennent de publier un "Dossier Spécial" sur le cerveau ...Cet intérêt n'est pas le fait du hasard, car il fait écho à un essor considérable des "neuro-sciences", un organisme spécialisé sur l'étude du cerveau - "The European Dana Alliance for the brain" - ayant même écrit que "les chercheurs  ont plus appris sur le fonctionnement du cerveau au cours de ces dix dernières années que durant tout le siècle dernier" ...Il en résulte que beaucoup de "croyances" philosophiques ou religieuses sont remises en cause, mais pour autant les "neuro-sciences" sont loin d'avoir expliqué tout le fonctionnement cérébral, en particulier pour certains phénomènes comme le mysticisme, le chamanisme ou les expériences de mort imminente (EMI) ...Certains "spécialistes" opposent, dans un langage ...peu accessible à un cerveau moyen, la "neuro-théologie" à la "théo-neurologie"...

 

   Quoi qu'il en soit, pour tenter de comprendre les problèmes, il faut d'abord savoir ce qu'est le cerveau ...Apparemment, il se présente comme un tissu mou, de texture gélatineuse, avec de nombreuses circonvolutions auxquelles les biologistes ont donné des noms (encéphale, thalamus, bulbe rachidien, cervelet, etc), ... il pèse entre 1200 et 1500 grammes suivant les individus ...Et il est situé dans la tête sous la protection de la boîte crânienne ...A ce titre, il ne se distingue du cerveau des autres espèces de la branche animale des vertébrés que par une plus grande complexité qui, justement, ferait de l'être humain un "être à part", lui-même se qualifiant, à tort ou à raison, comme un "être supérieur"...En effet, l'être humain n'aurait pas seulement, comme les autres animaux vertébrés les "sens" régulés par le cerveau proche (vision, audition, goût, odorat et toucher), il aurait, en plus, la "conscience" lui permettant d'accéder à une "spiritualité", c'est-à-dire à une faculté d'abstraction et de raisonnement ...Mais, d'abord, il n'est pas certain que cette faculté n'existe pas au moins chez certains animaux, par exemple les singes réputés les plus proches de l'homme - des expériences ayant prouvé qu'ils sont capables de résoudre des problèmes simples (comme d'appuyer sur un bouton pour obtenir une nourriture) ...et il y a des cas où ils ont des comportements dont l'homme n'est plus capable, ce qu'on appelle, faute de mieux, un "6ème sens" (à l'image d' un chien hurlant à la mort lors de la disparition à distance de son maître) ...la seule certitude est, en la circonstance, que les animaux savent seulement crier et n'ont pas, comme l'homme, la parole pour s'expliquer ...D'autre part, en ce qui concerne la "spiritualité", les neurologues s'interrogent sur la nature de cette "conscience" :  s'agit-il d'une simple production ..."neuronale" du cerveau, gardant donc un caractère "matériel" ?...Ou s'agit-il de la réception par le cerveau d'une réalité "spirituelle" extérieure ?...Dans le 1er cas, les cent milliards de neurones que chaque homme possède à sa naissance et qu'il va utiliser et développer au cours de sa vie disparaîtront avec sa mort ...Pas d'au-delà ..."Tu es poussière et tu retourneras à la poussière" ...Dans le 2ème cas, il accède à "l'esprit", c'est-à-dire à une "immanence" qui est à l'origine des "croyances" philosophiques ou religieuses, quelles qu'en soient les expressions (Dieu, Nirvana...) ... Et cette immanence a pu conduire à une distinction entre le "corps" et "l'âme", sans qu'on sache vraiment où cette "âme" se loge : pendant l'Antiquité, Hippocrate la place dans le cerveau, mais Aristote la situe dans le coeur - parce qu'il "bat", à la différence du cerveau qui est inerte et ne sert qu'à assurer la circulation du sang ...Quant à Démocrite, il divise l'âme en trois parties : l'intelligence dans la tête, l'émotion dans le coeur, et le désir dans ...le foie !...Ce n'est que progressivement, jusqu'à la période contemporaine, que le cerveau reprend son rôle prédominant, ...et que "l'âme" le ré-intègre ...

 

   L'âme ?...Plus d'âme ! diront les ...esprits forts ...Ce n'est pas si sûr, car il paraît que les avancées de la science vont la ré-habiliter ...La physique quantique remet en effet en question  les schémas simplistes selon lesquels le cerveau secrète la conscience, comme le foie secrète la bile ...Le physicien Bernard d'Espagnat a pu écrire : "La physique quantique nous enseigne que cette réalité dans laquelle nous vivons, située dans le temps, l'espace, l'énergie et la matière n'est pas la réalité ultime, et que la réalité ultime, si elle existe, ne peut être située dans le monde des phénomènes. Cela rend à priori non absurde l'idée d'une possible survie après la mort"...S'il le dit, il faut le ...croire, même si on n'a pas ...un cerveau assez développé pour le comprendre ...Les cent milliards de neurones du cerveau rejoignent les cent milliards d'étoiles de l'Univers !...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

clovis simard 19/07/2012 12:52


Blog(fermaton.over-blog.com),No-22. - THÉORÈME CARDIO.  - Le cerveau du coeur ?

clovis simard 19/07/2012 12:52


Blog(fermaton.over-blog.com),No-22. - THÉORÈME CARDIO.  - Le cerveau du coeur ?

Jacques 02/06/2012 22:49


Vaste programme !


 


jf.