Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:49

   Ainsi donc, le Président Hollande s'est adressé ce jour aux Français, s'inscrivant - après 4 mois d'attente - dans la continuité du comportement de ses prédécesseurs, de gauche" comme de "droite", qui avaient multiplié auparavant ces interventions, conformément au rôle majeur attribué au Président de la République par la Constitution de 1958 révisée en 1962 ...Il y a bien un "pilote dans l'avion", et l'intéressé l'a fait savoir clairement, tenant manifestement compte de l'inquiétude de l'opinion et revendiquant même son pouvoir de décision...

 

   Mais c'est aussi pour lui la continuité dans la gestion des affaires, car il ne prévoit aucune mesure importante pendant un délai de deux ans, sous prétexte de la nécessité de redresser la France après 10 ans de gouvernement de "droite" ...Pourtant, la France n'est pas au bord de la faillite et, même si elle est affectée comme les autres pays occidentaux par la crise économique, elle a pu limiter la progression de la dette publique, à la différence de pays comme la Grèce, l'Irlande et l'Espagne, ce qui doit être mis au crédit de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, même si la gestion de ce dernier a pu par ailleurs faire l'objet de critiques ...Au contraire, ce sont les premières mesures "symboliques" prises par François Hollande - suppression de la déficalisation des heures supplémentaires, diminution des taxes sur l'essence, suppression de la TVA sociale, augmentation de l'allocation scolaire - qui, en raison de leur coût, aggravent le déficit et mettent donc en danger l'économie du pays, avec la conséquence d'un nouvel accroissement du chômage atteignant désormais 3 millions de personnes ...Comment comprendre alors que le Président Hollande puisse prévoir une "inversion" - donc une baisse - du chômage dès 2013, à moins que ce ne soit par une opération du Saint-Esprit ne cadrant pas du tout avec la morale laïque invoquée par un de ses ministres ?...

 

   Il n'y aura pas davantage de changement dans les ressources budgétaires ...Nicolas Sarkozy n'avait pas pu tenir ses promesses de ne pas augmenter les impôts en raison de la crise économique et des avantages consentis aux familles aisées ...Mais François Hollande va beaucoup plus loin, puisqu'il annonce 20 Milliards d'€ d'impôts supplémentaires, dont 10 pour les grandes entreprises - faisant peser sur elles une charge nuisible à l'exportation et donc à leur production - et 10 pour les ménages, sauf pour les deux premières tranches, autrement dit au dépens de la classe moyenne déjà pressurée et en voie de paupérisation dans certains secteurs ...

 

   Il y avait bien une "recette-miracle" , celle de compter sur le taux de croissance, et François Hollande avait d'abord prévu un taux entre 1 et 1,5 %, qu'il avait voulu imposer au Conseil de l'Europe ...Or ce taux stagne à 0,8 % sans garantie d'augmentation, au contraire, en raison des premières mesures ...Si l'on considère que 0,1 % de taux de croissance correspond à 1 milliard d'€, on sera donc devant un dilemme : ou bien le taux remonte vers 1,5 % au moins, ce sera bien ...on rasera gratis ...mais c'est peu probable ...ou bien le taux se rapprochera de 0 % et deviendra même négatif, devenant ...une décroissance, et où ira-t-on?... A la faillite ?...Ce sera cela le changement annoncé dans 2 ans ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Loubomyr 13/09/2012 12:06


Ah si, quand même, il y a déjà un changement (mais le gouvernement et le président n'en sont pas les initiateurs). Sous la présidence Sarkozy, seule la presse dite de gauche tapait sur le
gouvernenment. Sous la présidence Hollande, toute la presse tape sur le nouveau gouvernement. Les uns disant qu'il ne se passe rien, les autres disant que les mesures sont hatives et inapropriées
: faudrait savoir !!!!

Jean Daumont 13/09/2012 08:19


Vous avez raison ...Hollande a modifié la donne ...On va voir le résultat dans deux ans ...

cendrillon 12/09/2012 08:55


"Sarkozy a limité la casse"!!!Le chomage a explosé!les déficits publics ont explosés!la violence a explosée!les inégalités ont explosées! etc.N'oubliez pas que si la France a pu mieux résister
c'est grace à son modèle social que d'auncuns cherchent à tout prix à détruire!La comparaison France- Grèce ne me parait pas judicieuse,la situation de cette dernière etant toute différente.Mais
,si N Sarkozy et A Merkel avaient pris des décisions de solidarité efficaces dès le début de la crise,l'Europe s'en porterait mieux aujourd'hui et la France aussi;au lieu de quoi ,nous sommes
encore suspendus à des décisions allemandes,meme si l'arrivée de F Hollande a modifié la donne.

Jean Daumont 11/09/2012 18:28


  Je confirme ce que j'ai déjà écrit, au point que cela devient lassant : je ne suis pas un "fan" de Sarkozy ...et je maintiens que, sans parvenir à juguler une crise qui survient après son
élection en 2007, Sarkozy a limité la casse qui, par ailleurs, a conduit d'autres pays, dont la Grèce, au bord de la faillite ...Inversant la phrase de Beaumarchais, j'estime que "sans la liberté
de louer, il n'y a pas de blâme valable"...Il va de soi que j'aurai la même attitude envers Hollande quand j'aurai de quoi penser, puisque le changement n'est pas pour maintenant, pais pour dans
deux ans ...et d'ici là il coulera de l'eau sous les ponts !...


   Par ailleurs, j'apprécie pleinement le commentaire de Loubomyr...

Loubomyr 11/09/2012 12:00


1974 : VGE = Le changement dans la continuité.


1981 : Miterand = hanger la vie.


1995 : Chirac = Lutter contre la Fracture sociale


2007 : Sarkozy = La rupture


2012 : Hollande = Le changement c'est maintenant


A chaque fois des slogans et une prétention à piloter le changement de la société qui se diluent dans la gestion au quotidien et à crédit. Résultat la monde change (pas vraiment en bien) mais pas
les politiques!!!!