Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:40

   Le "Multiculturalisme" ?...Encore un mot nouveau, inventé actuellement pour débattre de la possibilité ou non d'avoir "plusieurs" cultures - au sens spirituel - dans "un" pays comme la France... On pourrait aussi débattre, en jouant sur l'autre sens - matériel - de la culture, sur l'opportunité de la "polyculture" dans une ferme ...Car il s'agit bien d'un faux débat, déconnecté de la réalité ...ou la travestissant.

 

   En effet, qu'est-ce que la "culture", au sens spirituel ?...Le dictionnaire la définit comme "l'ensemble des aspects intellectuels d'une civilisation" (Robert) ou encore "l'ensemble des structures sociales et des manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles, qui caractérisent une société par rapport à une autre" (Larousse) ...Définitions imprécises, mais tout de même discriminatoires, puisqu'elles comportent une notion de "différence" d'une culture à une autre ...Et elles laissent de côté les éléments mêmes de la culture, dont la combinaison est complexe : c'est d'abord le cadre de vie, à savoir dans le cas de "douce France", la variété de ses paysages façonnés par l'Histoire ...C'est aussi sa population ,et en l'occurrence pour la France - située à l'extrêmité de la péninsule européenne - l'accumulation d'apports divers : à partir du fonds néolithique (les menhirs...), l'expansion des Celtes (la Gaule...), l'invasion des Francs (la ...France), et plus tard les Normands (les hommes du Nord...), les Italiens (la Renaissance...), les Russes (après 1917...), les Polonais (pour l'exploitation du charbon), les Espagnols (Républicains fugitifs après 1936), des Roumains, des Slaves et des Hongrois (avec le Rideau de fer après 1945 ...cas de la famille Sarkozy), ...et bien entendu les Noirs (Afrique et Antilles) et les Nord-africains (avec la décolonisation) ...C'est encore sa richesse linguistique où subsistent, à côté du francais, langue "officielle", de nombreuses langues régionales, dialectes et patois qui n'empêchent pas les gens de communiquer entre eux et contribuent même à l'éclat de sa littérature (à l'exemple de Frédéric Mistral) ...Et c'est surtout son patrimoine qui comporte non seulement les richesses matérielles (monuments, oeuvres d'art, musique...), mais les valeurs morales traduites dans un mode de vie (connaissances, convictions, visions du monde..), en contrepartie de certains défauts ( l'instabilité, le chauvinisme...) . Le simple énoncé de ces éléments suffit à montrer que la "culture" d'un pays comme la France n'est pas un "particularisme" identitaire, mais le "syncrétisme" d'échanges constants et divers avec d'autres pays...Et si la France, en raison d'un long passé centralisateur, a atténué  - sans les faire disparaître - ses différences internes, il ne faut pas oublier que beaucoup d'autres pays s'accommodent de leurs différences et en font même un drapeau, comme les 50 étoiles des Etats-Unis...

 

   Alors, pourquoi parler de "Multiculturalisme" ?... Il peut, certes, y avoir une question de circonstance, notamment à la suite d'une recrudescence de l'immigration ...Ce n'est pas par hasard que, dans un pays traditionnellement ouvert comme l'Angleterre en raison de son passé colonial, les conservateurs ont pris le pouvoir à la suite d'un surcroît d'immigrés (exemple: les Afghans passant par Calais...) accueillis par les travaillistes pour des raisons économiques... En France, il y a toujours eu un courant "humaniste" attaché, au nom du symbole des "Droits de l'Homme", à ce qu'elle reste une "terre d'accueil" ...et, même s'il y a toujours eu aussi une certaine "méfiance de l'étranger", l'immigration n'y a pas suscité pendant longtemps de problèmes majeurs : on a même été fier de personnalités représentatives venues de l'étranger, comme Brel (belge), Montand (italien), Kopa (polonais), Zidane (berbère), Troyat (russe), etc... Et on a toujours eu de la sympathie pour les épiciers tunisiens ou marocains qui ouvrent leur magasin le dimanche ...Mais les choses se sont gâtées quand l'immigration - insuffisamment contrôlée - a abouti à la formation de "ghettos" dans certains quartiers ou les banlieues de grandes villes : les immigrés, vivant "entre eux",  n'ont plus eu les moyens de s'adapter facilement au mode de vie de la terre d'accueil, d'autant moins qu'inversement les Français "d'origine" - même avec des opinions très sociales - ont fui ces zones où ils ne se sentaient plus chez eux : "cercle vicieux de rejet mutuel entre ceux qui se sentent mal accueillis et ceux qui ont le sentiment que les autres veulent rester à part" (*) ...Et le chômage n'a fait qu'élargir le fossé, au point qu'on parle dans certains cas de "zones de non-droit" ...

 

   Au lieu d'une intégration naturelle, progressive et sereine au terme d'une ou deux générations, on est donc arrivé, en France comme dans d'autres pays, à une "discrimination " (même positive !) plus ou moins rampante, ...et là où aurait pu se renouveler et s'enrichir une "culture commune" faite d'apports mutuels (en termes imagés, le couscous venant s'ajouter au bifteck-frites, au cassoulet, à la ratatouille, à la choucroute, au rizotto, à la paëlla, etc...), on arrive à la juxtaposition de "cultures multiples" qui secrètent évidemment la tentation du "multiculturalisme" ...Et ainsi, on fait le jeu des "nationalistes à tout crin" qui dénoncent les musulmans "faisant leurs prières dans la rue", oubliant qu'ils n'ont pas de mosquées...et qu'ils peuvent les pousser ainsi vers l'extrêmisme... A ce titre, le Président Sarkozy, au terme de certaines palinodies, a finalement reconnu qu'il fallait faciliter leur accueil, en faisant le "distinguo" - un peu trop subtil pour l'opinion - entre "l'Islam en France" et "l'Islam de France", et en ouvrant la réflexion sur les risques d'un prétendu "multiculturalisme"...

 

(*) Philippe d'Iribarne  - Les Immigrés de la République" - Ed.du Seuil 2010 - cité dans la page "Opinions" du Figaro du 18 février 2011


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Discrimination
commenter cet article

commentaires

jacques 22/02/2011 18:37



Très bon billet, Cher M. Daumont.


 


jf.