Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 14:34

   On répète à l'envi que le 21ème siècle sera un siècle athée et même agnostique ...Et l'Eglise catholique en particulier apparaît pour beaucoup de gens comme une institution fatiguée, pour ainsi dire hors du temps ...Or, en ce dimanche 27 avril 2014, on assiste à Rome au spectacle de deux papes vivants, l'un - François - en exercice - l'autre - Benoît XVI - en retraite - célébrant la canonisation de deux papes décédés au cours du 20ème siècle - Jean XXIII et Jean-Paul II - devant environ 1 million de personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre et ses environs, sans compter le nombre incalculable de croyants ...et d'incroyants qui, grâce aux moyens modernes de communication, ont tenu à assister à cette cérémonie...

 

   Il faut reconnaître que les deux papes ainsi canonisés avaient défrayé la chronique en leur temps :

   - d'abord Jean XXIII, homme "rond" et sympathique, alors connu dans son diocèse pour sa bienveillance et son esprit de solidarité, mais qui avait été qualifié de "pape de transition" ...prenant une décision fondamentale pour l'avenir de l'Eglise, celle de réunir le Concile Vatican II qui prit des dispositions pour "moderniser" celle-ci en l'ouvrant au monde, comme par exemple en autorisant l'usage des langues nationales à la place du latin ...On était loin de la rigidité d'un Pie XII et de la timidité d'un Paul VI...

   - puis Jean-Paul II, qui tranche avec ses prédécesseurs dans la mesure où il n'est pas, pour la première fois depuis ...le Moyen-Age, un pape italien, mais est issu de la Pologne où il était le Cardinal Wojtyla , ...et où, d'autre part, il venait de derrière le "rideau de fer", c'est-à-dire du monde communiste séparé du monde libéral au titre de la "guerre froide" depuis 1945 ...Et c'est lui qui va alors prononcer ces paroles restées célèbres : "N'ayez pas peur" ...qui, plus que des canons ou des réunions diplomatiques, déclencheront  la "libération" des démocraties dites "populaires" de l'Europe orientale...

 

   Maintenant, ces deux Papes décédés deviennent-ils des "Saints" à l'initiative de leurs deux successeurs ?... C'est, à vrai dire, une affaire interne à la vie de l'Eglise, qui ne relève ni de la politique internationale, ni même du "consensus" populaire, celui qui, dès la mort de Jean-Paul II, avait proclamé "Sancto subito" ...De toutes façons, Jean XXIII, pour sa part, avait dit, ne manquant pas d'humour : "On m'appelle le Saint-Père ...Il faut donc que je sois ...Saint" ...


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Jacues Heurtault 27/04/2014 22:59


Pas seulement "Saint"! Mais aussi "Père"! Et, là, désormais, ça va vraiment être difficile!