Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 23:51

   Il se trouve que la presse fait actuellement état des "traîtrises" ...à propos de l'espionnage américain qu'un transfuge abrité en Russie, Edouard Snowden, a révélé dans une interview au Guardian et au Spiegel ...Il s'agit, ni plus ni moins, de micros installés dans les instances bruxelloises afin de connaître la stratégie de l'Union Européenne dans les prochzines négociations commerciales ..."Procédé inacceptable", dit Laurent Fabius, le Ministre français des Affaires Etrangères, ...et la Ministre de la Justice, Christiane Taubira, en rajoute en parlant d'un "acte d'hostilité inqualifiable" ...Evidemment, ce n'est pas joli ...joli !...

 

   Mais, à la vérité, ce n'est pas un comportement nouveau, et on peut même dire que, comme le rire, la traîtrise est le propre de l'homme, à cette différence près que le rire traduit la joie, tandis que la traîtrise ne peut que susciter l'affliction...Des traîtres, il y en a eu de tous temps, comme le rappelle la revue Le Point (*), en évoquant des affaires légendaires ou véridiques de l'Antiquité à nos jours :

 

    - D'abord Judas, qui est même l'archétype du traître, au point que son nom en est devenu le synonyme ...On connaît le "baiser de Judas" qui désigne Jésus aux sbires venus l'arrêter ...Et il n'était pas le premier traître de la Bible, puisqu'il y avait eu Dalila ayant profité du sommeil de Samson pour lui faire raser les cheveux dont il tirait sa force...

 

   - Dans l'histoire romaine, Brutus, le fils adoptif de Jules César, le trahit sous prétexte qu'il veut instaurer la dictature et rétablir la monarchie ..."Tu quoque, mi fili !"...

 

   - Dans l'histoire moderne de la France, le noble Cinq-Mars se rebelle contre le Cardinal de Richelieu qui en avait pourtant fait le favori du Roi Louis XIII...

 

   - Et que dire, pendant la Révolution et le 1er Empire, de Fouché et de Talleyrand qui n'ont cessé de tourner casaque, le second étant même qualifié par Napoléon 1er de "M... dans un bas de soie"...

 

   - A la fin de la 2nde Guerre mondiale, l'ignoble Himmler, pourtant responsable des camps d'extermination, essaie de sauver sa peau en cherchant vainement à traiter avec les Américains ..."C'est la plus honteuse trahison de l'histoire de l'humanité" déclare avec emphase Hitler, un connaisseur...

 

   - Et, en France, depuis le début de la 5ème République, on ne compte plus les trahisons des partisans du Président en titre  ...Pompidou, qui se déclare prêt en 1969 à exercer la fonction avant que De Gaulle ne se soit retiré ...Chirac qui pousse Giscard d'Estaing à se présenter en 1974 pour torpiller la candidature de Chaban-Delmas représentant son parti ...et, ensuite qui ne fait rien, en désaccord avec lui, pour aider à la ré-élection de Giscard d'Estaing en 1981, facilitant ainsi l'élection de Mitterrand ..Ce dernier sabote ensuite la candidature de Michel Rocard aux élections européennes de 1994 en aidant Bernard Tapie ...Puis Balladur, "l'ami de 30 ans", qui présente sa candidature contre Chirac aux élections présidentielles de 1995 ...Et, en 2007, Sarkozy n'attend pas l'accord de son ancien modèle et patron Chirac pour présenter sa candidature ...Par un retour des choses, combien vont trahir ensuite Sarkozy en 2012, permettant l'accès du socialiste Hollande ...Et si Hollande reste au plus bas dans les sondages en 2017, n'aura-t-il pas des concurrents dans son propre camp ?...

 

   Ceci dit, il arrive que la traîtrise ne soit pas condamnable ...Le mensonge, qui en est une forme, peut parfois être nécessaire, pour cacher - par exemple - la réalité de sa maladie, voire l'éventualité de sa mort, à une personne manifestement incapable de les supporter ...Et qui osera dire qu'il n'a pas toujours été honnête avec lui-même, qu'il s'est menti pour ne pas affronter une difficulté ou reconnaître son erreur ...La vie n'est pas toujours simple, c'est le moins qu'on puisse en dire, et parfois on n'en comprend pas un ...traître mot !...

 

(*) Le Point - n° du 11 juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Morale
commenter cet article

commentaires