Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 23:26

   Les Français ont le culte des hommes illustres auxquels "la Patrie est reconnaissante" et, à ce titre, les restes de 70 d'entre eux sont hébergés sous le dôme du Panthéon, ...ce qui ne signifie pas que les restes de tous les hommes illustres s'y trouvent, parce que certains comme Mirabeau ou Marat y sont entrés et sortis ...et que d'autres ont expressément décliné cet honneur de leur vivant, comme De Gaulle ayant voulu être enterré dans sa chère Lorraine où sa "Croix" a d'ailleurs été édifiée ...Mais il y a un homme qui est resté à part, puisque ses restes reposent sous un autre dôme pour lui tout seul, le dôme de l'Hôtel des Invalides, où son tombeau dispute à la Tour Eiffel et à la Cathédrale Notre-Dame de Paris la curiosité des touristes ...C'est Napoléon 1er.

 

   Et les Français ont un autre culte, celui des anniversaires, et, en l'occurrence, celui des centenaires ...Et il se trouve que l'année 2014, qui a déjà inspiré de nombreuses publications sur la 1ère année de la Guerre 1914-1918, il y a un siècle, ...inspire aussi actuellement le souvenir de l'année 1814, il y a deux siècles, ...qui avait été celle de la 1ère abdication de Napoléon 1er et de son exil à l'Ile d'Elbe, avant son retour des Cent-Jours et la 2nde abdication entraînant son exil dans l'Ile de Sainte-Hélène perdue au sud de l'Océan Atlantique, mais où il dicta le "Mémorial" qui contribua largement à fonder la "Légende Napoléonienne" et à symboliser le "césarisme", c'est-à-dire le pouvoir fort opposé aux divisions politiques...

 

   Est-ce donc un hasard si la Revue Historia vient de publier un Numéro Spécial consacré à "Napoléon, la Gloire et la Honte" ? ...Faut-il y voir, en cette période actuelle faite d'incertitudes et de désillusions, la nostalgie d'un pouvoir fort, toujours latente quand l'opinion se lasse des atermoiements et des querelles politiques, comme elle l'a fait à diverses reprises et avec des fortunes diverses d'abord pour Napoléon III, le neveu de Napoléon 1er, le Général Boulanger, Clémenceau, Mendès-France, et bien entendu De Gaulle...

 

   Il est certain que Napoléon 1er reste un exemple, même si sa "gloire" ne doit pas cacher la "honte", car, s'il a réalisé une oeuvre considérable, il n'en a pas moins suscité un cortège de malheurs ayant pesé sur les régimes qui lui ont succédé :


   - La "Gloire" ...oui ...A l'intérieur, en France, il a créé des institutions qui demeurent encore ...Il avait d'ailleurs lui-même déclaré : " La Nation, qu'est-ce ? des grains de sable ...Nous n'aurons pas la République, si nous ne jetons pas sur le sol quelques masses de granit" ...Et c'est ainsi qu'il a créé avec une commission de juristes le "Code Civil" réglementant les principes hérités de la Révolution de 1789 (liberté individuelle, droit de propriété, etc...) sans toutefois aller jusqu'au droit des femmes restant soumises à l'autorité du père de famille ...Il a créé aussi la "Légion d'Honneur", substituant ainsi à la noblesse acquise par hérédité la hiérarchie du mérite, avec l'intention initiale d'en faire un corps d'Etat au service du pays ...Et il a créé encore les "Lycées" destinés à former la jeunesse, du moins celle de la bourgeoisie, de façon d'ailleurs très militaire, sans aller jusqu'à la généralisation de l'école primaire pour tous pour laquelle il faudra attendre les lois de Jules Ferry de 1881...Enfin il créa un "Etat", moderne pour l'époque, avec une structure centralisée par l'intermédiaire de Préfets de département et de Sous-Préfets d'arrondissement, assistés de Conseils n'ayant qu'un pouvoir consultatif ...Par ailleurs, il rétablit l'économie en revoyant le système bancaire, en émettant une monnaie forte (le Franc Germinal) et en lançant de grands travaux (routes impériales, pont d'Austerlitz, Arc de Triomphe ...et même des villes comme Napoléon-Vendée, qui deviendra La Roche-sur-Yon, et Napoléon-Ville, qui deviendra Pontivy) ...Et il mit fin aux querelles religieuses par la signature du Concordat qu'il imposa au Pape Pie VII en 1801...

   ...A l'extérieur, en "général" averti n'ayant pas oublié la misère de l'armée d'Italie en 1796, il dota la France d'un appareil militaire qui va lui permettre de remporter, disent les chroniqueurs, plus de 200 batailles, petites et grandes, dont la plus célèbre est Austerlitz le 2 décembre 1805, compensée, il est vrai, par le désastre final de Waterloo le 18 juin 1815 (deux dates symboliques qui  reviendront dans l'histoire de la France...) ...Il faut convenir qu'il n'avait pas voulu faire une guerre sans fin et qu'il a dû faire face à des coalitions sans cesse renaissantes des monarques d'ancien régime de l'Europe, à l'instigation de son ennemie jurée, l'Angleterre, maîtresse des mers et ne voulant pas de l'unification de l'Europe espérée par Napoléon au nom des idées de la Révolution et pour laquelle il avait conclu la Paix d'Amiens le 27 mars 1802...

 

   - La "Honte" ...Hélas ! ...A l'extérieur, même s'il n'a pas voulu la guerre, il a assurément contribué à la mort de plus d'un million de soldats de ses rangs, et bien entendu d'un nombre inconnu de morts chez ses adversaires, sans compter les victimes civiles ...Et il n'a pas accordé d'attention particulière à l'enterrement des morts et aux soins aux blessés, ce qui n'apparaîtra qu'avec la "Croix Rouge" d'Henry Dunant sous le Second Empire de son neveu Napoléon III...

   A l'intérieur, alors qu'il se voulait le continuateur de la Révolutiuon, il a institué ue dictature de fait en voulant tout contrôler : l'imprimerie est un monopole d'Etat jugulant la presse ...La police est renforcée sous l'autorité de l"implacable Fouché ...L'opposition populaire est réprimée (émeutes de Caen 1812) et l'opposition monarchiste est brisée (exécution de Cadoudal, assassinat du Duc d'Enghien 1804 ..."Plus qu'un crime, une faute"...)...La justice rétablit la marque au fer rouge et l'amputation du poing ...Les communautés juives sont encadrées, des dispositions étant prévues pour qu'elles se limitent au commerce et au prêt à intérêt, comme sous l'Ancien régime ...Aucx colonies, l'esclavage aboli par la Convention en 1794 est rétabli, notamment aux Antilles après l'épisode du noir Toussaint-Louverture, où des populations sont déportées, même si cette mesure ne donne pas lieu à une politique d'extermination, comme certains historiens l'ont laissé entendre, faisant de Napoléon 1er un précurseur d'Hitler ...Il recrée une noblesse impériale, sous couvert de récompenser les mérites de ses subordonnés les plus éminents, avec des titres  ...Même sa famille, tout en bénéficiant de ses faveurs, devait être aux ordres, à l'exception de Lucien Bonaparte, qui, après l'avoir aidé dans son coup d'état du 18 brumaire, préféra s'exiler aux Etats-Unis...

 

   Alors, ...finalement, ...que penser de Napoléon 1er ?...Un homme illustre, certes !... Mais un grand homme ?...cela reste à voir ...Lui-même tire la leçon car, conscient d'avoir eu un destin extraordinaire où, parti de rien, il est monté au plus haut niveau pour retomber ensuite au plus bas dans une île lointaine, ...il a dicté dans le "Mémorial" la phrase suivante : "Le martyre me dépouille de ma peau de tyran ...Si Jésus n'était pas mort sur la croix, il ne serait pas Dieu !"...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 10/01/2014 00:44


Belle démonstration! Preuve, s'il en est besoin, que certains ont une conception ouvertement "manipulatoire" de l'Histoire ...


Pour ce qui me concerne, c'est la première fois que j'entends parler de cette phrase écrite par Napoléon ... Merci d'avoir éclairé ma lanterne!