Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 11:12

   C'est le moment des voeux, et le Président de la République François Hollande a dit qu'il faut "avoir confiance en nous-mêmes" et que "la France n'est pas une nostalgie"...

 

  On peut avoir un parti-pris pour ou contre François Hollande, mais il faut bien convenir qu'il a raison sur ce point : la France n'est tout de même pas "malheureuse" si on la compare à d'autres pays du monde : elle a un des niveaux de vie les plus hauts de la planète,  même si elle vient de reculer du  4ème au 5ème rang, et même si ce niveau de vie est inégalement partagé par tous ses citoyens ...De surcroît, elle a un système de solidarité enviable, comparé à celui de la plupart des autres pays...

 

   Bien sûr, il y a toujours le chômage et  François Hollande - à en juger par son impopularité actuelle (moins de 20 % d'opinions favorables) pâtit de ne pas avoir réussi son pari d'une inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013 qui avait contribué largement à son élection en mai 2012 ...Certes la France n'est pas dans un "âge d'or", mais il y a tout de même eu au cours du 20ème siècle des progrès considérables, avec la Sécurité Sociale, les droits accordés aux femmes par le Génétal De Gaulle en 1945, et l'assurance chômage, malgré ses limites...

 

   Et si les Français étaient si malheureux, comment pourraient-ils se ruer aussi nombreux sur les routes aux vacances de Noël et de Nouvel An, en râlant même parfois contre l'inefficacité de services publics débordés ? ...Ils feraient mieux de râler contre les insuffisances de l'école et leurs propres insuffisances de parents - souvent des familles recomposées - qui n'accordent pas à leurs enfants tout le temps nécessaire ...Etre citoyen ne se limite pas à payer ses impôts et à être un "consommateur" ...Et si l'on veut formuler des voeux, ce doit être de se montrer moins passif et de participer à une politique contre ce qui paralyse l'activité, par exemple mettre fin aux fameuses 35 heures de Martine Aubry, cesser d'augmenter les impôts nationaux et, à défaut, locaux, bref de redonner confiance au pays non pas par des paroles, mais par des actes, afin qu'il croit à son avenir...

 

NB. Le présent article a été retardé par une panne d'un ordinateur fixe, nécessitant le recours à un ordinateur portable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires