Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 23:38

   Ainsi donc, les médias, toujours en quête de "sensationnel", reprennent un thème religieux ...et, après cette histoire ridicule de minarets de l'Islam, voilà qu'ils font tout un plat de la "béatification" de Pie XII, qui fut pape de 1939 à 1958, c'est-à-dire dans une période difficile marquée par la 2ème Guerre mondiale et la Guerre Froide, où il convient pourtant de faire preuve de circonspection...

   Pie XII ...un Saint ?...Et alors ?...La "Sainteté" est une affaire typiquement chrétienne consistant pour l'Eglise à proclamer "l'héroïcité des vertus" - c'est-à-dire le caractère exemplaire de la vie de certaines personnes en application de l'enseignement de Jésus-Christ, et évidemment l'Eglise est seule maîtresse et responsable de ses décisions ...Celles-ci ont certes été parfois contestables, notamment la béatification de certains personnages historiques comme ...Charlemagne, Louis IX (Saint-Louis) ...ou même Jeanne d'arc, et il y a d'ailleurs de nombreux "Sain
ts" qui ont été finalement retirés du calendrier ... Pour cette raison, l'Eglise a établi une procédure rigoureuse contrôlée par une "Congrégation de la cause des Saints" et comportant des étapes : un bon "serviteur de Dieu" est d'abord proclamé "vénérable" ...Et il ne devient "bienheureux" que lorsqu'un miracle  est attribué officiellement à son intercession ...Ensuite, il il ne sera "canonisé", c'est-à-dire reconnu "saint" que si un nouveau miracle lui est attribué ...Et finalement la décision ultime ne peut être prise que par la Pape en activité...

   Dans le cas de Pie XII, le décret pris par l'actuel Pape Benoît XVI se limite à le déclarer "vénérable", en même temps que son prédécesseur Jean-Paul II ...Et cette simultanéité est déjà intéressante ...Car la procédure a été manifestement accélérée pour Jean-Paul II , pour qui la foule a scandé "santo subito" lors de ses obsèques sur la Place Saint-Pierre en 2005...alors que la procédure de béatification de Pie XII a été ouverte en 1965 - soit depuis 45 ans - à la demande du Pape Paul VI... , son successeur Jean-Paul II, dont le charisme aurait pu permettre de hâter la procédure, s'étant contenté de créer en 1999 une Commission Internationale de 6 historiens chrétiens ...et juifs, pour examiner les archives de la Secrétairerie d'Etat du pontificat de Pie XII ...Il y avait donc un problème...

   Quel problème ?...Pour essayer de le comprendre, il faut évoquer ce pontificat de Pie XII, dans son contexte historique, c'est-à-dire en évitant de le rapporter au contexte actuel, qui a été profondément modifié, non seulement dans le monde - avec la disparition successive des régimes totalitaires - nazisme et comminisme - contemporains de Pie XII , mais aussi dans l'Eglise elle-même avec l'ouverture oecuménique du Concile Vatican II (1962-1965) ...Il apparaît d'abors qu'Eugénio Paccelli, né à Rome en 1876, appartient à une grande famille de la "noblesse d'Eglise italienne", son grand-père ayant été un des fondateurs du journal "L'Osservatore Romano" et membre de la Secrétairerie d'Etat du Pape Pie IX, ...et son frère ayant été un des négociateurs des Accords de Latran en 1929 ...Même si cette origine n'a rien de rédhibitoire, elle ne le prédispose pas à une ferveur populaire, comme ce sera le cas pour Jean XXXIII, son successeur direct ...et Jean-Paul II  ...et ceci d'autant moins qu'il a un caractère très réservé peu propice à une activité pastorale.. Ordonné prêtre en 1899, il fait une carrière de "monsignore" de l'Eglise, entrant dès 1901 à la Secrétairerie d'Etat des Relations internationales, dont il devient le responsable dès 1914, à 38 ans ...Il est ensuite nommé nonce en Bavière en 1917, puis à Berlin en 1920, et il conservera de son séjour un goût prononcé pour la langue et la civilisation de l'Allemagne, ainsi que le souci constant d'y défendre la communauté catholique ...C'est à ce titre que, devenu le collaborateur direct du Pape Pie XI,, il signe en 1933 un Concordat avec un certain Adolf Hitler, devenu Chancelier du Reich, et qu'il protestera à de nombreuses reprises contre sa non-application, évoquant même "cette grande et noble nation que de mauvais bergers égarent sur les chemins dévoyés de l'idéologie de la race" ...Il est donc conscient de la perversité du nazisme, et il le condamne d'ailleurs comme rédacteur de l'Encyclique "Mit Brennender Sorge" en 1937...Elu Pape en 1938, et en raison du prestige encore très grand de l'Eglise à cette époque, au delà des milieux religieux, il aurait pu alors se dresser contre les exactions déjà commises en Allemagne au dépens des adversaires du nazisme - socialistes, libéraux ...et même catholiques - ainsi que contre les juifs, considérés comme une "race inférieure" et déjà persécutés et rassemblés dans des camps de concentration ..., comme le fera plus tard Jean-Paul II en contribuant à la chute du communisme dans l'Europe orientale par sa célèbre invocation "N'ayez pas peur !"...

   Mais Pie XII n'en fait rien ... et ne publie même pas l'encyclique "Mit Brennender Sorge"...
Informé par ses correspondants ainsi que par les Alliés et la Croix Rouge, il dénonce certes en 1942 la "destination à la mort de milliers de personnes en raison de leur nationalité et de leur race", car les nazis sont alors passés des "camps de concentration" aux "camps d'extermination" - à l'exemple d'Auschwitz-Birkenau - la "solution finale" !... Néanmoins, il ne prend aucune initiative internationale, et son action se limite à héberger des fugitifs - notamment des juifs - ou à faciliter leur émigration vers des pays neutres  ou lointains, comme les pays d'Amérique latine ...En fait, il ne veut manifestement pas provoquer Adolf Hitler, qui a étendu alors son emprise sur une grande partie de l'Europe, et il craint une répression contre les catholiques, surtout en Allemagne ...Il est également vraisemlblable que, comme beaucoup de dirigeants européens à l'époque, il voit en ce dictateur un "moindre mal" faisant rempart contre l'Union Soviétique ...qui représente "l'Antechrist" pour beaucoup de catholiques... 

   D'autre part, même s'il condamne sans détour l'antisémitisme, comme tout autre discrimination, il parle des juifs comme "le peuple autrefois choisi par Dieu" , ce qui signifie qu'il se pose encore comme l'héritier de la tradition chrétienne faisant des juifs le "peuple déicide" (à l'égard de Jésus-Christ) et considérant l'Eglise comme le "Nouvel Israël", -tradition abandonnée seulement par le Concile Vatican II en 1965 ...mais encore vivace à la mort de Pie XII en 1958, où il laisse alors le souvenir d'un pape respectable, y compris auprès des juifs...

  Pie XII et Hitler C'est après sa mort que la polémique est née sur son "silence coupable" , lorsque la "Shoah", d'abord peu connue,  apparut dans son abominable énormité avec plus de 5 millions de juifs exterminés, dont 3 millions issus de Pologne ...sans qu'il y ait eu de solennelle mise en garde de Pie XII, qui reste jusqu'au bout soucieux de préserver une position de "médiateur" ...et n'intervient même pas contre la déportation de juifs de Rome, quand Mussolini - qui s'en était abstenu, est renversé et Rome occupée par les Allemands...
On comprend mieux la longue hésitation de l'Eglise pour la béatification de Pie XII ...et le mécontentement des milieux juifs à la nouvelle du Décret du Pape Benoît XVI - un allemand et ancien admirateur de Pie XII qui se soucie peut-être de réaliser cette béatification avant sa propre fin ...Il se justifie en affirmant que les Archives pontificales ont révélé l'inconsistance des critiques contre Pie XII ...Mais, puisque la "Sainteté" est liée pour l'Eglise à "l'héroïcité",  et que l'héroîsme consiste à faire preuve d'un courage exceptionnel devant un danger, la béatification de Pie XII ne va pas de soi ...

Bibliographie :
- Journal La Croix du lundi 21 Décembre 2009
- John Cornwell - Le Pape et Hitler - L'histoire secrète de Pie XII -Ed.Albin Michel 1999
- Wikipédia - Liste des Papes de la fin du 19° s au début du 21°s : Léon XIII 1878-1903 - Pie X 1903-1914 - Benoît XV 1914-1922 - Pie XI 1922-1939 - Pie XII 1939-1958 - Jean XXIII 1958-1963 - Paul VI 1963-1978 - Jean-Paul 1° 1978-1978 - Jean-Paul II 1978-2005 - Benoït XVI - 2005-...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 31/12/2009 12:15


   Même si le "patronage" d'un article sur Pie XII est douteux..., je n'en tiens pas moins à présenter à tous mes lecteurs mes bons voeux pour l'année 2010, en les remerciant de l'intérêt
qu'ils peuvent prendre à ce que j'appelle mes "élucubrations"...
   Il se trouve que j'ai un service à leur demander "si possible", car j'ai actuellement des ennuis sur mon blog, que je parviens pas à résoudre (contact Overblog et lettre à Betworks
restés sans réponse depuis plus de 8 jours) :
   - Sur la page d'accueil, mon "portrait a disparu sans raison apparente et sans manipulation de ma part ...Evidemment ce n'est pas mon portrait que je regrette, mais le fait qu'il n'y
ait plus d'illustration, et un cadre vide ...Or, en cherchant administration/configurer/mise en page ...pas moyen de remettre une image dans ce cadre...
   - Pour mon dernier article (Pie XII), en cliquant "ajouter image", d'abord je n'ai plus internet Explorer pour aller chercher une image dans un de mes dossiers, mais "mes images", ce
qui m'oblige à transférer préalablement un image vers ce site ...puis en "insérant", l'image ne "s'encastre" plus comme  dans mes articles précédents, mais chasse le texte au-dessus et
au-dessous ...de sorte que je suis obligé de réduire l'image pour rapprocher les lignes du texte... 
   Je me perds donc en conjectures, je suis d'autant plus gêné que cela m'empêche actuellement de sortir un article sur les "Mystères de l'Histoire" appuyé sur des illustrations...C'est
moi qui suis dans les "mystères" !...


Jean Daumont 31/12/2009 09:28


Evidemment...Je me rappelle d'ailleurs que, naguère, sur le trajet entre la Bretagne et la Normandie, était peinturlurée sur un grand mur l'inscription "Cocos de salon" !...


Jacques Heurtault 30/12/2009 19:49


J'accepte que l'on souligne les similitudes entre Hitler et Staline (il faut lire l'excellent livre de Simon Sebag Montefiore ...Un historien comme vous ne peut pas passer au travers) mais je
refuse d'aligner Robert Hue et Madame Buffet sur Hitler ou sur Staline ... Hue et Buffet sont des gens qui sont incapables de gérer quoique ce soit, ils ne sont pas dangereux pour la société.


Jean Daumont 29/12/2009 10:32


Nazisme, c'est-à-dire "Naional-"socialisme" en Allemagne, et communisme, c'est-à-dire "soviétisme" en Russie, ...même combat !... Des 2 côtés des camps de concentration et des millions de morts -
en commençant par les "cadres" anciens (libéraux et sociaux -démocrates ... La "pensée unique" ...Le totalitarisme ...le même appêtit de conquête et de domination, en commençant en 1939 par un
Pacte commun germano-soviétique et le partage de la Pologne ...Que vous faut-il de plus ?...Que pèsent vos nuances ?...


Jacques Heurtault 29/12/2009 07:53


je tiendrais, pour ma part, comme insultant pour le monde entier que Pie XII puisse être "béatifié" ... J'ai vu le film "Amen". J'étais déjà hostile à cette perspective, le film m'a renforcé dans
ma conviction ...
D'autre part, je refuse toujours de mettre sur le même plan le nazisme et le communisme mais je veux bien admettre qu'il y a des similitudes entre nazisme et stalinisme, la différence étant une
question de degré (ce qui est déjà assez énorme!).