Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 23:55

   Recadrage ?... Recadrage !... Voilà le "mot" du moment ! ...Et Dieu sait s'il y en a eu des "mots" - vrais ou faux - dans l'histoire du monde, depuis le "Vae Victis" de Brennus,  "Alea jacta est" de Jules César, "L'Etat, c'est moi" de Louis XIV, "Après moi, le déluge" de Louis XV", "Que d'eau !" de Mac-Mahon, ou encore le "Cabri" de De Gaulle ...On pourrait s'en amuser, comme le faisait Monsieur Jourdain dans le Bourgeois Gentilhomme en faisant de la prose...Après tout, il n'y a pas d'histoire sans mots, et actuellement le Président de la République Française fait du "recadrage"...

 

   Et s'il fait du recadrage, c'est par définition qu'auparavant il y avait un cadrage, mais qu'il était mauvais ...Et c'est inquiétant, parce qu'il s'agit tout de même du gouvernement de la France, alors que celle-ci traverse, comme d'autres pays, une crise économique nécessitant de la cohérence et de la continuité ...Or, depuis bientôt 18 mois, il n'est question que de querelles entre les ministres, à l'exemple de celle où l'ancienne infirmière Cécile Duflot, militante de l'Ecologie devenue Ministre ...du Logement, s'est opposée à Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur, à propos des "Roms" ...Il fut un temps où les Présidents - qu'ils soient de "droite", de "gauche" ou "d'ailleurs" dirigeaient le pays sans avoir à "recadrer", qu'il s'agisse de De Gaulle, de Pompidou, de Giscard d'Estaing, de Mitterrand, de Chirac ou de Sarkozy ...Chirac avait même déclaré à propos d'un de ses 1ers Ministres : "Je décide, il exécute"...Et Fillon, comme 1er Ministre de Sarkozy, avait lui-même reconnu qu'il était un "collaborateur"...Or, actuellement, on n'est pas dans une période de "cohabitation" qui aurait pu justifier des recadrages au plus haut niveau de l'Etat, ...puisqu'on a un gouvernement s'appuyant sur une majorité parlementaire conforme à celle ayant élu le Président ...Alors ?...

 

   Alors... Il semble qu'il n'y a plus de 1er Ministre assurant la solidarité du Ministère derrière le Président, qui l'a pourtant nommé dans ce but, ce qui pose donc la question de la pertinence de son choix ...Il le "recadre" comme les autres ministres ...Mais c'est lui, le Président, qui est responsable sur le plan constitutionnel ...Et on peut donc légitimement se demander "s'il y a encore un pilote dans l'avion" ...Car un pilote doit avoir un cap ...et, comme le déclare le député socialiste de Paris Jean-Marie Le Guen, "il manque l'affirmation d'un cap" ...Et ce manque est d'autant plus surprenant que le Président, avant son élection, avait formulé "60 engagements" ...Justement, peut-être trop ...Il s'est dispersé, au lieu de se concentrer sur les problèmes les plus urgents que n'étaient pas le mariage homosexuel ou l'encombrement des prisons ...Et maintenant, devant le mécontentement des Français se traduisant par une chute sans pareille dans les sondages, il apprend ce qu'il en coûte de ne pas avoir eu l'autorité nécessaire pour imposer une politique claire et cohérente, notamment à ses ministres ...Il aurait affirmé solennellement au terme de son intervention devant les ministres réunis : "C'est la dernière fois !"...Le problème est que, si les "premières fois" , se rapportant au passé, le sont une fois pour toutes, ...les "dernières fois", se rapportant à l'avenir, risquent de se renouveler...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Jean Daumont 11/10/2013 09:56


CQFD ! ...Merci pour votre commentaire...

lobomyr 10/10/2013 09:46


"Recadrage", voilà bien une expression de technocrata ENA/HEC! Et ce, qu'il soit de gauche ou de droite. Depuis trente ans, ou depuis plus exactemenr les règnes funestes de Reagan et Thatcher, le
cadre est fixé et déclaré immuable : la dérégulation, le libéralisme exhacerbé et le développement par une croissance infinie!!!! Voilà trente ans qu'on nous ment, qu'on nous splie (comme aurrait
dit l'autre), voilà trente ans que ce "modèle" ne génére que des crises, des bulles et des inégalités de plus en plus flagrantes mais non! il ne faut pas changer, il ne faut pas voir ailleurs, il
ne faut pas changer les équips qui perdent!!! Le moindre soucis d'altérité (qui n'est pourtant qu'embryonaire chez les écolos de gouvernement en Fraance) et hop, c'est parti recadrage, tous en
ligne, je ne veux voir qu'une seule tête.... Je suis loin de partager les déclarations intempestives et boboisantes de la petite mère Duflot, mais tant de déballage pour une si petite querelle
d'égo, il faut croire que ce gouvernemnt n'a vraiment rien d'autre à faire que recadrage et replatrage!!! Pour ceux qui souhaitent voir les choses autrement en matière d'économie et de politique,
je conseille d'aller voir deux sites sur Internet : celui des économistes attérés et celui du Comité Roosevelt. Ou comment vivre dans une économie sans croissance puisque la sacro sainte
croissance des quarante dernières années n'a permis que de survivre à la grande majorité et à se goinfrer à une infime minorité.