Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 15:58

   "Si le chômage ne baisse pas, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", vient de déclarer François Hollande, et il ne s'agit ni d'une indiscrétion pour un propos qu'il aurait tenu (off, comme on dit) dans un Conseil des Ministres, mais d'une déclaration publique faite devant les ouvriers de l'usine Michelin à Clermont-Ferrand ...Donc c'est une affirmation sérieuse et indiscutable...

 

   Evidemment, il y a un "si" ...et on est au conditionnel ...En considération de la conjoncture internationale qui semble aller vers une reprise de la croissance - déjà sensible dans un pays pilote comme les Etats-Unis - François Hollande ne ferait qu'un pari prudent, n'excluant pas l'hypothèse d'une réélection possible ...car il lui reste encore 3 ans pour l'échéance de son mandat présidentiel, et il peut légitimement espérer qu'une inversion de son impopularité actuelle pourrait dans ce délai accompagner une inversion de la courbe du chômage ...Il pourrait alors "reprendre la main" dans cette rivalité feutrée qui l'oppose à Manuel Valls, qui a déjà été son concurrent lors des élections primaires du Parti Socialiste en octobre 2011, ...qu'il a été pratiquement obligé de prendre comme 1er Ministre après l'échec cinglant des socialistes aux élections municipales de mars 2014, ...et qui n'a pas caché son ambition de devenir Président de la République ...

 

   Et puis il y a une question subsidiaire ...François Hollande qui voulait que les responsables de l'Etat aient un comportement exemplaire - anaphore restée célèbre : "Moi, Président de la République..." dans son débat contre Nicolas Sarkozy en mars 2012 - ...il a déjà dû subir le contrecoup de l'affaire Cahuzac, ancien Ministre du Budget obligé de reconnaître qu'il avait un compte à l'étranger, ...et maintenant, plus près de lui encore, il subit l'effet du conflit d'intérêt concernant son propre conseiller à l'Elysée Aquilino Morelle ...Il y avait donc le feu au lac...

 

   Alors, pourquoi y aller à une déclaration de ...non-candidature éventuelle ?...L'engagement est-il vraiment définitif ?... L'expérience prouve que rien n'est jamais définitif en politique ...Sans remonter bien loin dans le temps, François Hollande ne fait que reprendre - s'en est-il rendu compte ? - les propos de Nicolas Sarkozy qui, en janvier 2007, promettait de se déclarer "en échec" si la France ne passait pas sous la barre des 5 % de chômage à la fin de son quiquennat ...Or, en 2012, le chômage atteignait 10 % et Nicolas Sarkozy déclarait sa candidature à une réélection...

 

   Rien de nouveau sous le soleil...   

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Jacues Heurtault 30/05/2014 10:49


Hollande s'obstine à ne pas vouloir admettre qu'il faut changer les parardigmes de notre modèle social, économique et politique! Il s'ensuit que le chômage va continuer à augmenter ainsi que l'a
prévu l'Unedic qui, responsabilité de gestion oblige, évire sérieusement de raconter des conneries!


Désormais, il faut envisager sérieusement la SUPPRESSION de toutes les charges salariales payées par les patrons ainsi que les charges salariales payées par les salariés ... Sauf les retraites
qui, étant, par nature, indivisualisées, doivent être calculées sur la base des seules cotisations salariales.

Jacues Heurtault 19/04/2014 20:06


Encore convient-il de bien faire la différence entre l'interdiction de principe, pour un fonctionnaire, d'avoir un deuxième emploi sans y avoir été expressément autorisé par son employeur et le
fait d'être en conflit d'intérêt dans une partique professionnelle.


Morelle a commis DEUX manquements!


Sans compter les chaussures de luxe, cirées par un auto-entrepreneur qui se déplaçait à l'Elysée...


De toute évidence, l'inconscience est dans les allées du pouvoir! Espérons de n'avoir pas à découvrir, dans quelques temps, qu'elle est carrément au pouvoir!