Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 16:45

   Il ne peut être question de nier la gravité des attentats commis en France le 11 janvier 2015 dans le Journal Charlie-Hebdo à Paris, ainsi qu'à Vincennes, et ayant entraîné la mort de 17 personnes ...Mais, puisqu'on a fait le parallèle avec l'attentat du 11 septembre 2001 à New-York aux Etats-Unis contre les "Twin Towers", il paraît plutôt excessif de comparer les 17 victimes de Paris et Vincennes avec les milliers de morts de "World Trade center" de New-York...

 

   Or, plus d'un mois après les attentats du 11 janvier dernier, les médias continuent à les évoquer, et des fleurs continuent à être déposées devant les locaux et on revient à nouveau sur l'antisémitisme ...Et cela se traduit même encore par des interventions à l'Assemblée Nationale ...D'autant plus que le débat est relancé par des attentats similaires à Copenhague au Danemark ...

 

   Certes on peut comprendre qu'il y ait eu une émotion populaire traduisant l'attachement des citoyens aux valeurs de la démocratie contre toutes les formes de violence, mais justement on peut s'interroger sur la la persistance de cette émotion ...et la réponse n'est pas simple...

 

   Elle est - semble-t-il - la traduction d'un malaise en France ...Celle-ci a toujours été un pays d'immigration, et elle a toujours assimilé des populations diverses dans un "creuset" où les arrivants prenaient à leur compte ses valeurs fondamentales, qui sont celles de la République inspirées par la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 ...Or les auteurs des attentats sont des gens qui ont vécu en France et ont profité des avantages qu'elle offre généreusement, notamment en matière d'allocations ...Ils y répondent, au nom d'une idéologie intolérable, par la violence ...En l'occurrence, il s'agit de musulmans, mais il ne convient de les stigmatiser tous, car la quasi-totalité d'entre eux sont des gens pacifiques scandalisés par l'interprétation terroriste faite de l'Islam ...Certes, l'Islam, à ses débuts au 8ème siècle, prônait la "Djihad", c'est-à-dire la Guerre Sainte contre les "Infidèles" et le monde entier devait lui être soumis, mais on n'en est plus là et la quasi-totalité des musulmans considèrent que l'Islam, ce n'est pas ça, c'est au contraire une religion de paix et de fraternité, ...et ils ne veulent pas être assimilés à ces "islamistes" qui décapitent leurs victimes ...à l'appel d'un nouveau et faux prophète, El Baghadi ... On parle de "Daech" et de "Boko Haram", qui veut dire en fait "contre l'Occident", c'est-à-dire contre ses valeurs ...La cible est donc définie : il faut rejeter celle-ci et revenir à des conceptions d'un autre âge, comme par exemple imposer aux femmes le port du "tchador" ou de la "Burka" ne laissant voir que leur yeux et les réduisant à un rôle secondaire, pour ne pas dire à une condition d'esclave au service de ces "Messieurs"...

 

   Il faut donc traiter ces forcenés pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire des criminels,...comme autrefois on a traité les criminels qu' étaient les nazis ayant répandu leur peste brune sur une grande partie de l'Europe et éliminé un nombre considérable de juifs (la Shoah) et d'autres minorités ...Il n'y a qu'une solution : il faut les traquer partout, bombarder leurs repaires et les éliminer au nom même de l'Organisation des  Nations-Unies responsable du respect de la démocratie dans le monde ...Alors on pourra déposer des fleurs et vaquer à d'autres occupations ô combien plus importantes comme réduire la faim dans le monde...

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Actualité
commenter cet article

commentaires