Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 23:22

   Ainsi donc - après Louis XVI, le premier et seul Roi de France à avoir été condamné après avoir été déchu - et ...Philippe Pétain, Chef d'un Etat fantoche condamné après la Libération, Jacques Chirac est le premier Président de la République française à avoir été condamné après avoir achevé son mandat ...Certes, il n'est pas condamné à mort, mais il est voué à l'infamie, ce qui est une sanction certainement pire avant une mort peut-être prochaine en raison de son état de santé...

 

   Bien entendu, il ne peut être question de nier le fait que, comme Maire de Paris de 1977 à 1995 avant d'avoir été Président de la République Françaide de 1995 à 2007, il avait commis l'erreur de n'avoir pas été suffisamment attentif à l'utilisation des fonds publics ...Mais cette erreur avait été commise dans le cadre d'un relâchement des moeurs politiques où les responsables à tous les niveaux - national et local - se livraient à une collusion plus ou moins douteuse avec les milieux financiers pour financer leurs campagnes électorales ...Et ce n'est pas par hasard que Jacques Chirac avait fait voter en 2003 une loi réglementant ce financement ...Une loi manifestement insuffisante, puisqu'elle n'a pas empêché d'autres affaires d'éclater, comme celle de Karachi concernant des membres de l'UMP ou celles de Marseille et du Pas-de-Calais concernant des membres du Parti Socialiste ...

 

   Quoi qu'il en soit, Jacques Chirac avait tenu à réparer son erreur et avait conclu un arrangement avec le socialiste Bertrand Delanoë devenu à son tour Maire de Paris, les poursuites engagées étant abandonnées en contrepartie du remboursement des frais indûment pris sur les fonds publics ...Mais manifestement, la Justice ...ou plutôt les juges qui sont chargés de l'exercer n'ont pas apprécié un tel arrangement qui n'avait pourtant rien d'illégal puisqu'il est normal qu'une affaire s'arrête quand un plaignant retire sa plainte ...Et ils ont décidé d'intenter un procès à Jacques Chirac au terme des 12 ans d'immunité de son mandat de Président de la République Française, ceci en dépit de la recommandation contraire du parquet ...Décision d'autant plus choquante que, par ailleurs, pour des criminels, les juges n'hésitent pas, sauf dans des cas extrêmes, à arrêter les poursuites au terme d'une prescription de 10 ans ...

 

   Les juges ont invoqué le prétexte que "la justice devait passer  pour l'exemple", pour affirmer qu'une personnalité - même éminente - devait être traitée comme tout autre citoyen ...Le problème est que - justement - la justice n'a pas à être exemplaire, mais doit seulement être objective, et donc sereine, et qu'en l'occurrence les services rendus par Jacques Chirac à la France pouvaient justifier de l'indulgence ...Après tout, les juges auraient pu se souvenir que, dans leur propre profession, il y a eu des "erreurs judiciaires" - comme celle d'Outreau en 2001 - n'ayant même pas entraîné de poursuites ...Dans le cas de Jacques Chirac, ils se sont contentés d'affirmer que la sentence - deux ans de prison avec sursis! - était "mesurée" en raison de son âge et de son état de santé, ce qui est pour le moins désobligeant, car un tel "attendu" est plein de "sous-entendus" ...

 

    Le plus sage, dans cette affaire, est finalement Jacques Chirac qui a accueilli sa condamnation avec "sérénité" et a décidé de ne pas faire appel, estimant qu'en tout état de cause "il n'a commis aucune faute pénale ou morale" ...Et c'est tout à l'honneur de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012, de lui avoir manifesté de la sympathie de façon subliminale en déclarant "qu'il avait une pensée pour l'homme", ...un homme qui, à en croire les sondages, n'a jamais été aussi populaire...

 

Pour information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Chirac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires