Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 15:23

   Toujours à la recherche d'une nouveauté pouvant relancer un quinquennat en difficulté, le Président François Hollande  a rouvert le débat sur la Réforme administrative de la France ...Vieille histoire ! ...C'est même un "serpent de mer" qui ne cesse de ré-apparaître depuis plus d'un siècle...

 

   A l'origine, il y avait la division de la France d'Ancien Régime en "provinces" remontant à l'époque de ...Charlemagne qui avait alors partagé son Empire en territoires confiés à ses chefs de guerre en échange de leurs services - l'ost - sous forme de "marquisats"(sur les marches, c'est-à-dire la frontière), de "comtés" et de "duchés" (suivant leur importance) ...mais en raison de l'affaiblissement de l'autorité de ses successeurs dans l'Empire, puis des rois dans la Francie occidentale devenue la France, ces territoires étaient devenus pratiquement indépendants ...Et il avait fallu plusieurs siècles à la nouvelle dynastie capétienne pour rétablir l'autorité royale sur ces territoires, qui étaient ainsi redevenus des "provinces" (du latin vincere "vaincre", résultat de la conquête)...

 

   Mais ces provinces n'avaient au 18ème siècle qu'une importance très inégale, avec une administration variée (Pays d'Etat et Pays d'Election), et, lors de la Révolution, l'Assemblée Constituante en 1790 voulut assurer une administration à la fois cohérente et à la portée des citoyens : c'est ainsi qu'elle créa les "départements" (mot venant de "départir", c'est-à-dire partager) dont les noms furent le plus souvent empruntés au réseau fluvial (ex: Somme, Loire, Rhône, Lot-et-Garonne,etc...) et secondairement à la situation géographique (Nord, Pas-de-Calais, Finistère), au relief (Cantal, Puy-de-Dôme, Hautes et Basses-Alpes,etc...), à un golfe maritime (Morbihan), ou à l'Histoire (Savoie et Haute Savoie) ...Ils avaient été conçus en reprenant souvent les limites des ...diocèses religieux, de sorte que les citoyens puissent en cas de besoin aller au Chef-lieu (capitale départementale) et en revenir en une journée à cheval ou en voiture hippomobile ...Evidemment, les progrès des transports ont rendu ces raisons caduques, mais les Français - plus conservateurs qu'on ne le croit couramment - restent attachés à leurs départements qui ont conservé des dimensions "humaines", ...et ceci au point d'en avoir parfois changé dans la 2ème moitié du 20ème siècle les noms jugés désobligeants : la Loire-Inférieure (quelle honte!) est devenue Atlantique, et la Seine-Inférieure (ne voulant pas être en reste) ...Maritime .. Le comble du ridicule aurait été atteint si, suivant le voeu de certains "bons" (?) esprits, l'Ille-et-Vilaine avait été re-baptisée pour cause d'atteinte à la beauté ...l'ennui ayant été qu'en utilisant la rivière allant vers la Manche - la Rance - on avait encore un qualificatif fâcheux ...Rien de nouveau sous le soleil d'ailleurs, puisque l'Assemblée Constituante avait déjà dû renoncer, à la demande des représentants concernés, à la dénomination du département des "Deux -Lays" (à côté des "Deux-Sèvres" ) qui aurait prêté à rire et fut remplacée par le nom de Vendée qui allait s'illustrer d'une autre manière ...

 

   Il n'en est pas moins vrai que la division départementale avait perdu de son intérêt, surtout avec la "décentralisation" ayant pour effet de confier aux Conseils Généraux et Régionaux des responsabilités accrues, avec la conséquence d'un partage complexe des compétences et d'une augmentation exponentielle des fonctionnaires territoriaux ...Il y avait déjà eu la création des Préfets "Igames" en 1948 pour la représentation de l'Etat , dont le territoire d'action préfigurait les futures Régions, ...puis la réforme , liée à la décentralisation, de Gaston Deferre en 1972, portant création de 22 Régions ... Cela aboutit en 2009, sous la Présidence de Nicolas Sarkozy, à la Réforme Balladur ramenant le nombre des Régions à 15, mais elle ne fut pas mise oeuvre, ...de sorte qu'on est resté à ce qu'il est convenu d'appeler le "mille-feuilles" administratif ...Il y eut même une tentative de tout changer en créant des "Pays", à mi-chemin en quelque sorte entre les Départements et les Régions, regroupant les territoires ayant une relative unité économique et sociale mais étant déchirés entre des limites artificielles, à l'image du Pays de Redon actuellement partagé entre 3 départements (Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbiha et 2 Régions (Bretagne et Pays-de-Loire) ...Mais cette réforme respectant les réalités humaines était trop intelligente et lésait trop d'intérêts, et elle été oubliée...

 

   Alors, comme Boileau a dit  pour la littérature au 17ème siècle quand "Malherbe vint", ...le Président François Hollande est venu en ce début du 21ème siècle pour la Réforme administrative de la France ...Il projette de réaliser la réduction à 15 Régions : il y aurait la Bretagne annexant la Loire Atlantique, la Normandie regroupant la Haute et la Basse du même nom en souvenir de Guillaume le Conquérant, la Bourgogne-Franche-Comté, etc ...etc... Pourquoi pas ? ...Si du moins, on aboutit à avoir moins de fonctionnaires et des compétences claires, avec des regroupements permettant de réelles économies ...Après tout, on peut alléger "l'administration" sans trop gêner la population qui, à l'époque d'Internet a d'autres moyens de communication que d'aller au chef-lieu général ou régional pour règler ses problèmes ...Mais...

 

   ...Mais il se trouve que 21 des 22 Régions et une majorité des Départements sont détenus par des majorités socialistes ...et certains "Grands- Manitout" ont déjà formulé leurs réserves, ...à commencer par le 1er Ministre lui-même, Jean-Marc Ayrault, qui ne veut pas entendre parler d'un rattachement de "son" Département d'origine, la Loire-Atlantique, à la Bretagne ...Alors, il va falloir que le Président Hollande soit plus royaliste que le Roi, c'est-à-dire de moins en moins "socialiste" et de plus en plus "libéral" ...Un "tournant" de plus, ce qui fait qu'on tourne en rond, si la Réforme administrative voit le jour, ce qui reste à démontrer...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

loubomyr 30/01/2014 16:59


" ...à commencer par le 1er Ministre lui-même, Jean-Marc Ayrault, qui ne veut pas entendre parler d'un rattachement de "son" Département d'origine, la
Loire-Atlantique, à la Bretagne ..." : gageons qu'un autre premier ministre, sous une autre majorité, aurrait lui aussi trouvé une bonne raison dans son "ancrage local" pour refuser de faire
avancer une réforme que tous les admnistrés appellent de leurs voeux. Pour une fois, nos politiques, de droite, comme de gauche, ne veulent pas s'inpirer du fameux modèle allemand : moins
d'échelons de représentation, moins de communes, eyt pourtant, ils ne vivent pas en dictature, que diable. Au nom de quoi les français constitueraient ils un peuple qui a besoin d'autant
d'élus? 

Jean Daumont 19/01/2014 10:00


  J'ai hésité avant de mettre un "t" à Manitou, et je l'ai mis afin de donner au mot un double sens, comme je le fais assez souvent dans mes articles, où je pratique volontiers le
"sous-entendu"...

Jacques Heurtault 19/01/2014 00:12


Les historiens sont précieux et les professeurs d'histoire le sont tout autant!


C'est en vous lisant que j'ai entendu pour la première fois de ma vie -et appris pour ne jamais l'oublier - que "province" vient du latin (ça, je le savais!), plus précisément de l'expression
"pro vincere" (ça je ne le savais pas!) qui veut dire "résultat de la victoire, de la conquête" (ça, j'ai presque pu le "traduire"!) ... 


Tout s'éclaire, en effet, car cette "province" fut bien, si je ne m'abuse, la première conquête romaine hors d'Italie, en Gaule au dela des alpes. Elle devint ensuite la Provence. Toutes les
conquêtes territoriales des Romains n'étaient pas des province, je crois, car elles n'avaient pas toutes le même statut (me semble-t-il).


Je suis preneur de toutes les explications complémentaires que vous voudrez bien me faire partager.


 


Par ailleurs, je ne sais si vous l'avez fait exprès (je crois bien que oui!). Le Grand Manitou, le dieu des amérindiens, s'écrit sans "t" à la fin. Nos grands "manitout" à nous manient
effectivement presque tout, manipulent presque tout ce qu'ils peuvent ... Parfois (et même souvent!) c'est tellement dégueulasse que, pour ne pas se salir les mains, ils font manier les choses
(tout ou presque!) par d'autres ...