Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Convergences
  • : Réflexions sur l'actualité en tous genres.
  • Contact

Recherche

Archives

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 22:28

   François Hollande affirme, à l'occasion de son investiture comme Président de la République Française le 15 mai 2012, qu'il veut être un Président "normal" ...Il est ...normal qu'il veuille ainsi donner un sens à son action future, mais il convient alors de savoir à quoi correspond le qualificatif de "normal" ...Pour ce mot, le dictionnaire donne à la fois une définition positive - "ce qui est un modèle, une règle, un point de comparaison" - et une définition négative - "ce qui est dépourvu de tout caracrère exceptionnel " - mais il ajoute aussi une définition -"ce qui est conforme à la majorité"- celle-ci plus discutable, car chacun sait que la "majorité" est variable, à l'image des élections en France depuis un demi-siècle ...et il est donc impossible d'y trouver quoi que ce soit de "normal"...Mais foin d'euphémisme ...Pas de querelle sémantique ...François Hollande veut être "normal" ...Il sera donc normal !...

 

   Mais justement, la France a-t-elle besoin d'un Président normal ?...Et en a-t-elle eu dans le passé ?...Avant la Révolution de 1789, elle n'avait eu que des "rois" dont le pouvoir était considéré comme de "droit divin" et donc "normal" à ce titre ...Avec les 5 républiques qui alternent ensuite avec d'autres régimes, y -a-t-il une règle "normale" à ce nouveau titre ? ...Pas du tout ...La 1ère République, après 1792, n'a pas de Président, mais un Directoire, puis un Consulat qui aboutit à la dictature de Napoléon 1er ...L'histoire se répéte avec la 2ème République qui a cette fois un Président, mais celui-ci imite son oncle en s'arrogeant tous les pouvoirs et  en créant un Second Empire sous le nom de Napoléon III ...Se succèdent alors la 3ème, puis après l'intermède de l'Etat du Maréchal Pétain, la 4ème République, où, voulant tirer une leçon des Républiques précédentes, la Constitution de 1875 trouve "normal",  de n'accorder aucun pouvoir réel au Président, dont le rôle se limite à inaugurer les chrysanthèmes", suivant la "saillie" célèbre du Général De Gaulle ...Revenant au pouvoir dans des conditions ...anormales liées à la Guerre d'Algérie, celui-ci n'a de cesse, par la Constitution de 1958 et l'instauration de l'élection du Président de la République au suffrage universel en 1965, de redonner à celui-ci la réalité du pouvoir exécutif,...et cette réforme est jugée tellement "normale" qu'elle est reprise par tous ses successeurs, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand - qui avait dénoncé auparavant "Le Coup d'Etat permanent" , mais n'en fut pas moins un "hyper-Président", les socialistes eux-mêmes l'appelant "Dieu" - puis Jacques Chirac, qui trouve "normal" de laisser aller les choses, surtout après avoir servi de rempart contre l'extrême droite  avec plus de 80 % de voix au 2ème tour des élections de 2002  ...Enfin... Nicolas Sarkozy, qui ruine son crédit initial en trouvant "normal" de se mêler de tout...

 

   Alors, s'il veut être un Président "normal", qui François Hollande doit-il choisir comme "modèle" ?...La tentation est grande de le comparer à Jacques Chirac qui, comme lui, a commencé sa carrière politique en Corrèze, et avec lequel il a des relations notoires d'amitié où entre, en dépit de leur opposition théorique entre "droite" et "gauche", une communauté d'esprit "rad-soc" typique de la France "profonde"...Et en voulant ré-équilibrer les pouvoirs au profit de l'Assemblée, ne risque-t-il pas de devenir un Président "immobile" ?... Or la situation de la France - comme celle de l'Europe et du monde - connaît actuellement une crise grave, où les difficultés économiques engendrent une montée des extrêmismes ...Et il faut donc un Président "actif", ...sinon "providentiel", qui fixe le cap en rassemblant autour de lui une large majorité des Français ...François Hollande le peut-il ?... Aura-t-il  une majorité conforme aux élections législatives de juin ?...Pour son premier envol après son investiture, son avion a reçu la foudre ...Est-ce un présage ?...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Daumont - dans Politique Intérieure
commenter cet article

commentaires

Braque 31/05/2012 13:35


 Qu'il arrête de nous amuser avec son histoire de président normal et qu'il se mette au travail.

Jacques Heurtault 16/05/2012 00:54


Mais aucun des passagers n'a été foudroyé!


Il n'est plus un secret pour quiconque, qui veut se tenir informé, que le style Hollande s'apparentera au style Pompidou, que les grandes orientations de sa politique s'apparenteront à la
deuxième moitié du premier septennat et la première moitié du second septennat de Mitterrand quitte à devoir gérer une demi-cohabitation, c'est à dire une majorité de gauche incomplète mais
suffisante pour faire face à une opposition éclatée.